Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Environnement | Carbone bleu, une enquête pour questionner

Une zone humide est un exemple de milieu capteur de carbone

C’est quoi, le carbone bleu ? « C’est la capacité de l’écosystème marin, via sa végétation, à capter du CO2, à le transformer et à le stocker dans le sédiment marin sous une autre forme de matière », selon le laboratoire LIENSs de La Rochelle. Une notion encore peu connue du grand public et qui a valu tout ce mois d’octobre une exposition au musée maritime de La Rochelle. « En connaître l’importance est pourtant primordiale pour les habitants du territoire littoral, car qui connaît bien protège mieux », explique Isabelle Landriau, responsable déléguée à l'ECOLE de la Mer à La Rochelle.

Intégrées depuis ses débuts au projet de territoire « zéro carbone » porté par l’agglomération rochelaise, l’Espace de culture océane du littoral et de l’environnement  (ECOLE) de la Mer et l’antenne rochelaise de la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) contribuent aux volets « recherches scientifiques » et « communication, conscientisation ». Travaillant sur des projets pédagogiques similaires, elles ont décidé d’unir leurs compétences pour faire appréhender au grand public cette notion de carbone bleu, étudiée au laboratoire LIENSs de l’Université de La Rochelle, et des zones humides. « Plutôt que de créer des animations seuls dans notre coin, on a préféré faire un état des lieux du niveau de connaissance du grand public pour pouvoir nous adapter aux besoins », explique Isabelle Landriau. En partenariat avec le Parc Marin, les deux associations ont élaboré un quiz d’une dizaine de questions permettant de tester les connaissances des habitants du territoire. Les questions vont de « qu’est-ce qu’une zone humide selon vous ? » à « Que faut-il faire pour protéger le littoral ? ». A la fin, il n’y a évidemment ni point ni remise de médaille. L’enquête est d’ailleurs anonyme.

Les réponses permettront de mettre sur pied des ateliers, conférences ou visites sur le terrain adaptés au niveau de connaissance moyen du public. Pour cela, les partenaires du projet ont besoin d’un maximum de réponses. Depuis le lancement de l’enquête courant juillet, 168 formulaires numériques ont été remplis.  

L'enquête est en ligne jusqu'à mi-décembre : https://framaforms.org/enquete-carbone-bleu-1591189945

Anne-Lise Durif
Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Publié sur aqui.fr le 29/10/2020