Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Culture | Angoulême : un festival BD en deux temps se précise

1

On le savait depuis la rentrée, le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême partait pour un festival en deux temps. C'est confirmé ce 17 novembre, le rendez-vous traditionnel des fans de BD n'aura pas lieu à Angoulême fin janvier 2021. Seul le dévoilement des lauréats et la remise des fauves seront conservés, les 29 et 30 janvier 2021. Et des expositions de BD auront lieu dans une cinquantaine de gares françaises. Le festival reviendra dans son format "physique" habituel du 24 au 27 juin.

Si les détails de l'organisation à venir ne sont pas encore connus, l'affiche du festival, ainsi qu'une partie de la sélection des oeuvres en lice, a été dévoilée ce mardi. L'affiche, composée en deux parties, l'une pour l'édition de janvier, l'autre pour juin, est signée de Chloé Wary, Fauve Prix du Public France Télévisions en 2020, et Willy Ohm, président du Prix Jeune Talent 2021. 45 titres seront en compétition. Deux nouveaux prix ont été crés pour cette prochaine édition : le prix jeune adulte, qui devient le fauve jeunesse des 15-18 ans ; le fauve des lycéens, un prix attribués par des jeunes sur une sélection d'une quinzaine de BD. 

Parmi les expositions à venir, le musée des beaux arts d'Angoulême consacrera une retrospective au travail d'Emmanuel Guibert, le grand prix de l'an dernier. Celui-ci a invité plusieurs artistes de sa connaissance - architectes, graveurs, peintres, photographes - a faire des parallèles entre leurs univers artistiques et celui de la BD, afin de montrer comment les deux s'enrichissent mutuellement. L'exposition sera inaugurée le 20 novembre en présence d'Emmanuel Guibert. Son épouse Fiamma Luzatti, autrice de la BD qui fait beaucoup parler d'elle en ce moment, La Médecin, est égalemment annoncée. Ainsi que le docteur Karine Lacombe, héroïne de cette BD à caractère documentaire sur la vie à l'hôpital en temps de Covid-19.  

 

Anne-Lise Durif
Anne-Lise Durif

Crédit Photo : FIBD

Publié sur aqui.fr le 17/11/2020