Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Saveur | Reconfinement : la plateforme des produits locaux fait son retour

Un des cuisiniers de Casa Gaïa avec une agricultrice

Face au succès rencontré par l’initiative « www.produits-locaux-nouvelle-aquitaine.fr » au printemps, la Région et l’Agence de l’Alimentation Nouvelle-Aquitaine (AANA) ont remis en ligne la plateforme le 16 novembre. Nouveauté pour le reconfinement : des restaurateurs qui cuisinent et valorisent les produits locaux ont été ajoutés à la base de données. On en parle Mounir Creanza, co-gérant et un des chefs cuisiniers du restaurant Casa Gaïa, à Bordeaux.

Elle avait permis à 1 700 producteurs régionaux et 400 000 consommateurs de se connecter entre mars et juin. Les uns pouvant ainsi, en dépit du confinement, écouler leur production en circuit court, les autres s'alimenter de produits de qualité et donc locaux.
La plateforme solidaire des produits locaux de Nouvelle-Aquitaine a fait son retour le 16 novembre. L’Agence de l’Alimentation Nouvelle-Aquitaine (AANA) et le Conseil Régional ont décidé, pour le second confinement, d’inclure les points de retrait collectifs, comme les drives fermiers, mais aussi les restaurateurs qui travaillent les produits locaux et proposent un service de livraison.

« Une bonne chose pour les artisans de bouche et leurs partenaires »

Parmi ces établissements, Casa Gaïa, à Bordeaux, ouvert en 2018 dans le quartier des Chartrons. Ses trois associés, Clémence Bardaine, Mounir Creanza et Jean-Michel Rassinoux, ont imaginé un projet « de la terre à la table ». En effet, le restaurant travaille en direct avec des producteurs et maraîchers bio, soucieux de soutenir le savoir-faire et l’économie locale. « Au-delà d’être un restaurant, nous sommes un relais entre consommateurs et producteurs », affirme Mounir Creanza.
Ce dernier voit d’un bon œil la plateforme solidaire mise sur pied par l’AANA et le Conseil régional. « C’est un relais de communication sur les belles initiatives qui existent dans toute la région, salue le co-gérant de Casa Gaïa. C’est important que les collectivités fédèrent un tel réseau, les artisans de bouche ont besoin d’être mis en valeur ».

Lors du premier confinement, l’équipe de Casa Gaïa s’est rapidement organisée pour proposer la vente à emporter depuis son site web. L'établissement envisage d'ailleurs de travailler avec l’Atelier Remuménage pour les livraisons. L'association bordelaise s'occupe de la livraison de plusieurs partenaires de Casa Gaïa. « Quand vous passez d’une centaine de couverts par jour à presque rien, il faut savoir rebondir, nous avons continué par engagement professionnel et pour nos partenaires », reprend Mounir Creanza. Ses cinq salariés au chômage partiel, Casa Gaïa tient bon financièrement. En attendant de pouvoir à nouveau accueillir du public autour de sa cuisine au four à bois, Casa Gaïa compte se développer dans la transmission de ses savoir-faire culinaires et celui de ses agriculteurs partenaires.

Yoan Denéchau
Yoan Denéchau

Crédit Photo : Ulysse Fiévé

Publié sur aqui.fr le 18/11/2020