Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Politique | Relance en Gironde : l’État mobilise 40 millions d’euros pour le Département

Jean-Luc Gleyze avant la séance plénière du 05 octobre

Après plusieurs mois de négociations avec le Premier ministre et la ministre de la cohésion des territoires, Jean-Luc Gleyze a le sourire. Il fait de la Gironde le premier département de France à signer un projet d’accord départemental de relance avec l’État, synonyme d’une aide de 40 millions d’euros pour des projets en cours. Une bonne manière, pour le président du Conseil départemental, d’aborder les débats, avant le vote du budget 2021, prévu pour mi décembre.

L’État participera donc à la relance économique et sociale girondine. « C’est une bonne nouvelle pour le tissu économique local et l’emploi sur notre territoire », salue Jean-Luc Gleyze. Le président du Conseil départemental de la Gironde applaudit en effet une victoire, après trois mois de négociations avec les cabinets de Jean Castex et Jacqueline Gourault, « qui nous évite de nous endetter davantage ou de réduire notre volume d’investissement », souligne-t-il. C’est le premier contrat signé entre l’État et un Département dans le cadre de France Relance. « Nous avons étudié la possibilité de décliner ce plan au niveau départemental et non seulement régional, ajoute Jean-Luc Gleyze. 70 % de l’investissement public vient des collectivités territoriales, il paraît normal de toutes les associer dans France Relance. J’espère que d’autres Départements suivront l’exemple que nous donnons aujourd’hui ».

Dans le détail, le contrat signé entre l’État et la Gironde prévoit 40 millions d’euros d’aides, fléchées sur des projets définis comme prioritaires. Ainsi, 14 millions d’euros vont être dédiés à la rénovation énergétique des logements et bâtiments publics – au travers notamment du Plan Collèges –, 9 millions d’euros sont destinés au soutien des mobilités douces. Parmi les autres priorités définies par le contrat, 5 millions d’euros sont alloués à la transformation numérique de la Gironde, 10 millions à l’amélioration du cadre de vie de nos aînés. Enfin, 1 million d’euros est destiné à la cohésion territoriale via les cultures, au travers notamment du projet agricole et culturel du Domaine de Nodris, dans le Médoc, où se déroule le Reggae Sun Ska et où quatre maraîcher.e.s vont être installé.e.s.

 

Budget 2021 : des investissements records

Malgré une année 2020 morose, où les recettes ont fondu et les dépenses explosé, le tableau n’est pas aussi noirci qu’il n’y paraît pour la Gironde, d’après Jean-Luc Gleyze. En effet, si les dépenses liées à la hausse des demandes du RSA (+ 12 millions d’euros en 2020) dépasseront la masse salariale du Département en 2021 (environ 230 millions d’euros), la collectivité table tout de même sur un budget d’investissement de 270 millions d’euros. « Un montant hors norme, jamais atteint, qui montre notre engagement pour la vie des girondines et girondins et la relance économique du territoire », souligne le président du Conseil départemental. Le vote des conseillers départementaux sur le budget 2021 se déroulera la semaine du 14 décembre.

Yoan Denéchau
Yoan Denéchau

Crédit Photo : YD

Publié sur aqui.fr le 08/12/2020