Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Agriculture | Landes : la présence d’influenza aviaire confirmée

Elevage de canards prêts-à-gaver dans les Landes

Alors que l’élevage où la présence de l’influenza aviaire a été suspectée est en cours de dépeuplement, la présence du H5N8 a été confirmée par la préfecture. Ainsi, de nouvelles mesures entrent en vigueur comme la délimitation de deux périmètres par les services de l’État. Par ailleurs, l’interprofession du foie gras (CIFOG) a fait savoir qu’elle est « mobilisée pour contrôler la situation »

Les suspicions sur l’élevage de canard de Benesse-Maremne du 5 décembre sont donc avérées. « À ceci près qu’il ne s’agit pas de grippe, mais d’influenza aviaire, qui ne peut donc pas être transmise à l’homme », précise Cécile Bigot Dekeyzer. La préfète des Landes a fait un point des nouvelles mesures aux côtés de Franck Hourmat, directeur départemental de la cohésion sociale et de la protection des populations (Ddcspp).

Ainsi, deux périmètres de sécurité ont été formés. « Les élevages de six communes dans un rayon de trois kilomètres font l’objet d’une protection particulière et recevront la visite de vétérinaires pour surveiller l’évolution de l’influenza », souligne Franck Hourmat. Ainsi, Angresse, Capbreton, Soorts-Hossegor, Orx et Saubrigues sont concernées. Dans l’autre zone, plus large, les élevages de treize autres communes font l’objet d’une surveillance renforcée. « Les mouvements dans les élevages sont rigoureusement interdits pour les huit prochains jours, sans dérogation possible, et par ailleurs nous suspendons la chasse de gibier à plumes  jusqu'au 14 décembre », ajoute Franck Hourmat.

Du côté de l’interprofession du foie gras, le CIFOG « salue la réactivité de l’ensemble de la chaîne d’alerte pour circonscrire ce premier cas ». L’interprofession assure que tous les éleveurs français sont en vigilance accrue et appliquent les mesures de biosécurité. Afin de rassurer les consommateurs pour les fêtes, le CIFOG tient à rappeler que l’être humain ne peut contracter l’influenza aviaire.

Yoan Denéchau
Yoan Denéchau

Crédit Photo : Aqui.fr

Publié sur aqui.fr le 08/12/2020