Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Société | Une résidence sociale qui fait la part belle à la porcelaine

Une résidence sociale qui fait la part belle à la porcelaine à Limoges

C’est une première mondiale pour Limoges avec un revêtement en porcelaine composé de 7800 carreaux qui habillent le bas des murs de la Résidence Porcelaine à l’entrée nord de la ville. Tel est le défi relevé par le porcelainier Mérigous après deux ans de R&D pour mettre au point un process de fabrication innovant afin de répondre à cette demande.

Depuis mars 2019, la Résidence Porcelaine abrite douze appartements en locatif social géré par le bailleur Noalis, filiale d’Action Logement dont aucun locataire n’a encore déménagé... Contents de vivre ici. Jusque là, rien d’extraordinaire, sauf qu’en s’approchant du bâtiment, on découvre sur 2,50 m de haut un revêtement constitué de 7 800 pièces de céramique qui ornent le bas de la façade enduite à la chaux. La pose s’est achevée en juin et cette création, sans équivalent, démontre le savoir-faire acquis sur trois générations, de Mérigous Porcelaine basé à Feytiat. Il a sollicité le plasticien Antoine Espinasseau pour créer ces carreaux. Spécialisé dans les boutons de meubles et poignées de portes le fabricant, détenteur de la certification CSTB, a investi dans de nouveaux moules et de nouvelles machines de coulage pour produire en quantité industrielle ces pièces au joli décor en relief, à raison de quatre toutes les trois minutes entre août 2019 et mai dernier. La pose a été assurée par l’entreprise locale BES Carrelage.

Ce bâtiment a été érigé en bordure du boulevard Schumann, à La Bastide, où se dressaient depuis les années 60 les tours Gauguin, détruites par implosion voilà dix ans. Un quartier en cours de métamorphose qui s’ouvre peu à peu sur la ville. Maître d’oeuvre, la Ville de Limoges a souhaité promouvoir les céramiques industrielles, une spécialité moins connue que la porcelaine traditionnelle. « Cette façade donne un vrai cachet à l’entrée de la ville constate Emile Roger Lombertie, le maire, elle est aussi la trace de notre engagement dans un processus de créativité et de réussite des entreprises locales. » L’architecte Frédéric Martinet a reçu des témoignages du Japon, « Ils sont très fans de cette résidence » et de Los Angelès où « un influencer est fan absolu. »

Cette résidence chiffrée à 1,7 million d’euros a bénéficié de subventions ANRU (11.975 €), de Limoges Métropole (38.000 €), de la Ville (11.000 €) et d’Action Logement (48.000 €). Elle est en lice pour les Trophées Innovation et Design en Nouvelle-Aquitaine.

 

Corinne Mérigaud
Corinne Mérigaud

Crédit Photo : Corinne Mérigaud

Publié sur aqui.fr le 18/12/2020