Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Culture | Le festival Trente Trente garde espoir

1

Pour sa 18ème édition, le festival Trente Trente opère pour un nouveau format, au vu de la situation sanitaire. Jean-Luc Terrade, directeur artistique, a fait le choix de de proposer le festival en deux moments : « la saison froide » du 18 janvier au 06 février, et la « saison chaude » du 15 juin au 04 juillet (dates à confirmer). Porté par la Compagniee les Marches de l’été, cet évènement est co-réalisé avec des structures culturelles partenaires de Bordeaux Métropole et Boulazac. Avec notamment la Manufacture CDC Nouvelle-Aquitaine, le Théâtre des Quatre Saisons de Gradignan, L’Agora PNC à Boulazac et l’Espace Jean Vautrin à Bègles.

Qui dit Coronavirus dit adaptation. C’est ainsi que sont nées les saisons « froide » et « chaude » de cette 18ème édition du Festival de la forme courte, Trente Trente. En cette année particulière, l’organisation était le maître mot. Jean-Luc Terrade, directeur artistique, a fait le choix de scinder le festival en deux temps. Les représentations qui sont prévues dans les lieux partenaires sont maintenus aux dates initiales du 18 janvier au 6 février. Pour les autres, cela se passera durant la « saison chaude » aux mois de juin et juillet. « Comme il va y avoir beaucoup de reports, il fallait mettre en place un plan B pour avoir des artistes avec des dates de disponibles », justifie le directeur artistique. Pourtant, les espoirs de voir la " saison froide" se dérouler sont minces au vue de la situation sanitaire...

Surprenant par son format, cet évènement convie le public à la découverte d’artistes émergents qui bousculent et réinventent le paysage des arts vivants. Créé en 2004, Trente Trente défend une programmation des formes courtes hybrides et pluridisciplinaires : performance, danse, cirque, musique, théâtre...

Une programmation fidèle

« J’ai proposé à 6 artistes de profiter de ce temps pour faire des résidences de création ». Kevin Jean, Leila Ka, Thomas Laroppe et Biño Sauitzvy, Arnaud Poujol, Frédéric Jouanlong et Gilles Baron seront donc les 6 résidences de cette « saison froide » à l’Atelier des Marches. Des interviews sont également prévues avec eux, afin de parler de leur travail. Elles seront diffusées en live sur Facebook entre 18 et 19 heures. Au programme également, 14 spectacles, dans les huit lieux partenaires. Trois workshops auront également lieu ! Un avec Steven Cohen (performance), un avec Yair Barelli (performance) et pour finir avec Marcela Santander Corvalán (danse).

Durant la « saison chaude » de Trente Trente, vous pourrez retrouver Joachim Maudet, Sofia Fitas, Antoine Linsale, Thomas Laroppe et Biño Sauitzvy, Frédéric Jouanlong, Gilles Baron, Benjamin Begey, Françoise Harf, Leila Ka, Steven Cohen. 

La programmation de ce festival pluridisciplinaire s’articule autour de trois volontés. La première, c’est la fidélité des artistes avec par exemple le présence de Volmir Cordeiro, Leila Ka, Arnaud Pujol et d’autres encore, qui n’en sont pas à leur première édition. Ensuite, c’est le choix d’artistes émergents, qui ne sont pas forcément très reconnus dans le milieu, celle année avec Thomas Laroppe et Biño Sauitzvy et Joachim Maudet. Et puis l’importance pour Jean-Luc Terrade, de mettre en lumière des artistes régionaux. Malgré un contexte sanitaire qui complique bien les choses, le directeur artistique « souhaite que l’envie et le partage continue à exister ». 

Détails de la programmation : http://www.trentetrente.com 

Mélanie Philips
Mélanie Philips

Crédit Photo : Alain Monot

Publié sur aqui.fr le 31/12/2020