Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Politique | Bordeaux : en 2021, priorité au social et à l’emploi

Pierre Hurmic lors de sa cérémonie de vœux

Après un début de mandat chaotique pour le Maire de Bordeaux, sur fond de crise sanitaire devenue économique et sociale, Pierre Hurmic a donné le ton : « nous sommes mobilisés pour réparer ce qui a été fragilisé par la crise sanitaire » a-t-il déclaré. L’élu écologiste met la priorité sur les enjeux économiques et sociaux à venir, mais n’oublie pas ses promesses électorales concernant la transition écologique.

Une nouvelle adjointe pourrait être nommée dès le conseil municipal du 26 janvier. En effet, après le drame des Aubiers, où un jeune homme est décédé le soir du réveillon du nouvel an, Pierre Hurmic compte proposer la nomination de Véronique Seyral, conseillère municipale délégué à la cohésion sociale. « L’intitulé de son portefeuille n’est pas encore arrêté, mais il tournera autour de l’égalité des chances et des quartiers prioritaires », explicite le Maire de Bordeaux.

L’élu écologiste veut conforter les acteurs de terrains déjà présents dans les quartiers des Aubiers, Grand Parc, la Benauge et Saint-Michel et apaiser la situation. « La République n’a pas déserté ces quartiers et leurs habitants restent avant tout des bordelais », martèle Pierre Hurmic. Ce dernier a demandé aux bailleurs sociaux présents dans ces quartiers de renforcer leurs efforts pour promouvoir un modèle d’urbanisme destiné aux personnes sans activité économique, « les plus fragiles » selon l’élu écologiste. Il a par ailleurs fait savoir qu’il engageait la Ville dans le label « Cité éducative », destiné à faciliter la réussite des jeunes des quartiers. Dans la Métropole Bordelaise, la Ville de Lormont fait déjà partie du dispositif.

Habitat et emploi : plusieurs expérimentations à venir

Sur le volet de l’habitat et des luttes contre les inégalités, le maire de Bordeaux rappelle que la stratégie de mise à disposition de foncier municipal est en préparation depuis juillet et « devrait être prête dans les semaines qui viennent ». Cela permettrait à la Mairie d’utiliser une partie de ses biens vacants au profit de sans abris ou de publics vulnérables, d’après Pierre Hurmic. La Ville compte par ailleurs accélérer sa dynamique de production de logements. « Nous espérons la construction de 4 000 logements d’ici la fin du mandat, dont 1 500 logements sociaux », éclaire le maire écologiste. Bordeaux va également développer le bail réel solidaire – qui sépare le foncier du bâti, permettant un achat en dessous des prix du marché - dans le centre ville. « Une centaine de ces baux sont déjà prévus à Bordeaux et d’autres vont suivre », affirme Pierre Hurmic.

Le Maire de Bordeaux compte également mettre le soutien à l’économie et à l’emploi au cœur de l’action municipale en 2021. En décembre, la Ville a déposé un dossier pour adhérer au dispositif « Territoire zéro chômeurs de longue durée » pour plusieurs de ses quartiers dont le Grand Parc. Par ailleurs, la cellule d’aide aux TPE, mise en place pendant le second confinement, verra ses missions élargies pour amorcer la sortie de crise. « Nous devons encore les définir », précise Pierre Hurmic. Dernière mesure annoncée par le Maire de Bordeaux : le soutien aux clubs sportifs. « Nous voulons favoriser l’accès à une pratique sportive pour tous par le biais d’un pass sports ». En effet, face à la chute du nombre de licenciés dans les clubs (-25 % à Bordeaux d’après la Mairie), la Ville donnera des « chèques sportifs » aux familles pour payer les cotisations de licence.

« On n’oublie pas la transition écologique »

Toutes ces mesures annoncées par Pierre Hurmic viendront s’ajouter aux projets de transition écologique et solidaire de la Ville. « Je n’oublie pas le programme qui nous a ouvert la Mairie », souligne le Maire écologiste. Ce dernier annonce vouloir mettre l’accent contre l’artificialisation des sols et sur la lutte contre les îlots de chaleur. « Sur la végétalisation, nous voulons multiplier par cinq la surface d’espaces verts dans le quartier Bastide Niel, annonce Pierre Hurmic. Dans le cadre du renouvellement urbain du quartier Brazza, nous allons préserver deux hectares de bois, créer des espaces de permaculture et je souhaite que les bailleurs passent du béton au bois ».

La Ville compte également mettre en place dès le 15 février le label « bâtiment frugal bordelais ». Il s’agira d’un cahier des charges pour construire des logements confortables et plus respectueux de l’environnement, d’après Pierre Hurmic. Ce dernier souhaite également développer encore plus les mobilités alternatives. « Cela passera par le définition de nouvelles zones à accès réglementé et zones 30 ainsi que par la sécurisation de la circulation à vélo ». En effet, toutes les pistes cyclables éphémères aménagées pendant le premier confinement seront pérennisées. Par ailleurs la Ville va créer une voie bus/vélo sur les boulevards d’ici l’été 2021 et participer au capital de la société bordelaise Citiz pour favoriser l’autopartage. Le Maire de Bordeaux « espère avoir la marge de manœuvre financière nécessaire pour mener à bien tous ces projets » et souhaite un retour à la vie normale, « sans masques et avec le sourire » pour le courant de l’année.

Vaccin du Covid-19 : des centres grand public en février

Dans ses vœux, le Maire de Bordeaux a également abordé la situation sanitaire. « Les derniers indicateurs ne sont pas bons » a-t-il affirmé. Ces propos ont été confirmés par les annonces du Premier Ministre jeudi soir, concernant notamment la généralisation du couvre-feu à 18h sur tout le territoire national. En ce qui concerne la vaccination, Pierre Hurmic se veut rassurant. « Le centre de vaccination du CHU de Bordeaux - installé dans le centre François Xavier Michelet - est opérationnel, nous attendons le feu vert des autorités ».

A l'occasion d'une visite du porte-parole du gouvernement sur le campus Bordelais, Pierre Hurmic s'est rendu au centre de vaccination du CHU de Bordeaux aux côtés de Gabriel Attal ce jeudi après-midi. Concernant les centres de vaccination de ville, la Mairie a décidé de les implanter dans les quartiers Caudéran et Grand Parc. « Ils n'ouvriront pas avant l'arrivée du vaccin Moderna en Gironde, à savoir février, mais nous sommes prêts et mobilisés », conclut le Maire de Bordeaux.

Yoan Denéchau
Yoan Denéchau

Crédit Photo : YD

Publié sur aqui.fr le 15/01/2021