Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Edito | Et ces départementales et régionales à venir ? (1)

C’est vrai : il y a aussi les départementales et les régionales. Comme si, dans le vieux pays jacobin, la vie démocratique ne se résumait qu’à une élection présidentielle et sa prolongation législative sur le mode « Chéri(e), fais-moi peur ! » Comme si, en ce début de 2021 qui a bien du mal à nous faire oublier 2020, nous ne devions nous intéresser que du coin de l’œil à ces départementales et régionales.

Et pourtant ! Que n’a-t-on appris l’an passé de ces premiers mois de mobilisation des collectivités face au COVID-19 : les masques fabriqués façon décentralisée, les plateformes alimentaires soutenues ici et là, illustration possible d’une France qui se rassemble autour d’un objectif vital.

En cette mi-janvier où les collectivités locales viennent de voter leur budget, constatons que les élus de Nouvelle-Aquitaine veulent tenir le cap. Et affirmer leur ambition de « travailler encore plus sur le monde d’après », selon le mot d’Alain Rousset prononcé à Bordeaux lors de ses vœux. Ce n’est guère surprenant à quelques mois d’un rendez-vous citoyen avec les urnes.

De ces « jours d’après », il en sera beaucoup question lors de la campagne électorale dont on attend le calendrier précis. L’opportunité se présente, en effet, de faire le point des chantiers engagés pour en bâtir les fondations. De la feuille de route Néo-Terra, déjà opérationnelle et dont on observe qu’elle a été capable d’additionner des compétences diverses autour de la transition énergétique et écologique, aux déplacements intra régionaux en passant par l’agriculture de demain, Aqui ! a l’ambition de s’en faire l’écho dans les mois à venir.

(1) Alors ces dates ? Serons-nous fixés cette semaine après la saisine du Sénat... Rien n'est moins sûr car le pouvoir central repoussant l'urgence sanitaire à juin vient de compliquer l'hypothèse d'une campagne électorale... Imagine-t-on élire nos conseillers généraux et régionaux sans les entendre et les interroger ?
D'aucuns vont jusqu'à croire que les candidats de la majorité présidentielle ne sortiront pas d'un relatif anonymat... Régionales et Départementales renvoyées à l'automne ? À l'an prochain ? Peut être une manière de renforcer quelques aspirants, tels Valérie Pécresse ou Xavier Bertrand, au rendez vous du printemps 2022.

Joël Aubert
Joël Aubert

Crédit Photo :

Publié sur aqui.fr le 17/01/2021