Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Politique | Pyrénées-Atlantiques : Jean-Jacques Lassserre veut continuer à "jouer efficace et juste" en 2021

Jean-Jacques Lasserre, président du Département des Pyrénées-Atlantiques

Si pour Jean-Jacques Lasserre, "2021 sera une année particulière avec des élections", 2020 et le cataclysme de la pandémie aura au moins eu un atout pour les Départements, celui "de changer de regard sur leur existence et leur nécessité. Les réponses institutionnelles adaptées, elles deviennent éclatantes lorsqu'il y a des chantiers comme la pandémie : on se rend compte à la fois de la force de frappe, de l'expertise et de la proximité". Fini "l'image ringarde", selon le Président des Pyrénées-Atlantiques, place à "un moment de plus grande stabilité" pour les Conseils départementaux, se satisfait celui qui en juin candidatera à sa succession. Une tranquillité institutionnelle bienvenue dans une période où le Département n'a pas choisi de baisser la garde.

Sur la COVID, « on essaie de jouer efficace et juste depuis le début », expose Jean-Jacques Lasserre qui compte bien poursuivre dans cette voie dans le cadre de la campagne de vaccination qui démarre. « Un brigade d'une vingtaine d'agents volontaires du département (médecins et infirmiers, ndlr) vont participer aux opérations de vaccination au sein des résidences autonomie et des établissements pour les personnes handicapées ». Par ailleurs, la cession de février devrait voir voter un certain nombre d'opérations de soutien aux actions caritatives. « Un flash particulier est prévu dans le domaine de alimentation, du logement et de la précarité », annonce-t-il. Au programme notamment, « la mise à disposition de véhicules, de matériel ou encore, un concours financiers améliorés aux associations... quelque chose de significatif », assure le Président.

Stations de ski : "décidés à ne pas les laisser tomber"
Toujours en lien avec la situation sanitaire actuelle, des opérations de soutien ont été lancées auprès des professionnels de l'accompagnement médico-social. Un secteur par ailleurs « en pénurie grave de vocations et de collaborateurs », pour lequel Jean-Jacques Lasserre, assure prochainement, en lien avec les partenaires de la formation et de l'emploi, la mise en place d'un programme opérationnel « pour redonner l'envie et le goût à ces métiers », tant sur l'apprentissage, la formation initiale et la formation continue.

Sur le soutien aux secteurs économiques, Jean-Jacques Lasserre se satisfait d'abord de la réussite de sa collectivité à maintenir un bon niveau d'exécution des budgets d'investissement, à hauteur de 85%. « Une performance en période de Covid » et un « joli coup de pouce » aux métiers des BTP, estime-t-il. Soutien à l'économie encore avec la signature prochaine d'un accord de relance avec l'Etat sur la rénovation énergétique et la transition écologique des bâtiments du Département, « qui représentera entre 7 et 10 M€ d'engagement financier de l'Etat ». Autre action économique qu'il souligne, le lancement de la plateforme moncommerce64, dont la phase de mise en application démarre.
Concernant les stations de ski, face à une situation qui s'annonce « extrêmement compliquée », le Président annonce « des accompagnements financiers à imaginer » au côté des dispositifs d'accompagnement de l'Etat. « Nous sommes décidés à ne pas laisser tomber ce secteur ! ». Plus globalement assure-t-il, "les investissements auprès des acteurs de la montagne vont se poursuivre". Parmi eux les 16 M€ pour l'entretien du train de la Rhune, propriété de la collectivité.

Participation, très haut débit et tourisme
Pour ce qui est des projections à « courts termes », et en écho à ses voeux pour 2020 lors desquels il avait exprimé la volonté d'une plus grande ouverture de la collectivité à la participation des citoyens, Jean-Jacques Lasserre est revenu sur les résultats du budget participatif récemment dévoilés. Il en tire deux résolutions en ce début d'année. D'une part, « la création d'un portail permettant d'orienter les dossiers qui n'ont pas été retenus vers des financements participatifs », et d'autre part, « porter une nouvelle initiative de ce genre ». Autre enseignement de l'exercice, qui a vu récompenser des projets sur l'environnement et les solidarités surtout, suivis du sport et de la culture, « il doit nous conforter dans les politiques que nous mettons en place ».

Autre dossier chaud, le très haut débit. « Sur l'objectif de 240 000 prises pour la fibre, 62 000 sont déjà construites ». Et l'ambition est « doubler ce chiffre sur 2021, soit atteindre la moitié du programme d'ici la fin de l'année... ». En d'autres termes, peu ou prou tenir le calendrier initial et ce malgré l'intervention de la Covid et sa pause forcée en cours d'année.

Enfin, autre gros chantier de l'année pour le Département des Pyrénées-Atlantiques : la préparation du Schéma Départemental du Tourisme en collaboration avec les EPCI. Il s'agit là de «traduire l'attractivité du département en consommation touristique» . Parmi les « deux ou trois idées » qui vont guider la rédaction du document, vient d'abord la volonté de s'appuyer sur « le sport de pleine nature, la montagne et les mobilités douces », trois nouvelles évolutions des attentes touristiques. Ensuite, « l'accompagnement des professionnels dans la mise en place du développement de ces nouvelles activités ». Enfin, « il faut parvenir à s'appuyer sur les deux destinations fléchées par l'Etat, Biarritz et les Pyrénées, pour inventer des complémentarités et des prescriptions croisées », estime le Président.

Solène Méric
Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Publié sur aqui.fr le 18/01/2021