Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Politique | Florence Jardin (présidente de Grand Poitiers) : renforcer la proximité et la solidarité 

Florence Jardin, présidente de Grand Poitiers, a présenté ses voeux à la presse ce 18 janvier 2021

Élue depuis un peu plus de six mois, Florence Jardin, présidente de Grand Poitiers, a adressé ses voeux à la presse ce 18 janvier à l’hôtel communautaire des Carmélites. L’occasion de revenir sur le début de sa présidence marquée par un changement de gouvernance. L’élue compte s’imprégner du territoire et a l’objectif de travailler avec tous les acteurs des 40 communes. Une proximité et une solidarité complètement assumées et parfois reprochées à son prédécesseur, Alain Claeys. Cependant, la communauté ne part pas de zéro et continue le développement des plans et autres schémas mis en route. Un bon socle pour poursuive la construction de cette jeune communauté urbaine qui va fêter cette année ses quatre ans.

Les machines des ouvriers se taisent peu à peu ce lundi 18 janvier aux environs de midi quand Florence Jardin, présidente de Grand Poitiers, commence le discours des traditionnels voeux. Elle s’adresse à un petit comité composé de quatre élus communautaires et des acteurs de la presse locale. L’ancien bâtiment de la Banque de France - cédé début 2018 à la communauté urbaine - est encore en pleine réfection. Une découverte pour les quelques journalistes présents dans ce bâtiment.  Dans un salon, au parquet, cheminées et plafond qui nous plongent dans une autre époque... 

Florence Jardin est bien sûr revenue sur son élection à la tête de la communauté urbaine le 10 juillet 2020. «  Il y a six mois j’ai proposé de conduire cette communauté urbaine avec des méthodes différentes, rappelle-t-elle. Plus de transversalité, plus de décisions collégiales. Mes collègues m’ont accordé leur confiance et en ce qui me concerne je suis assez épatée par le dynamisme, les compétences qui ont été mises en oeuvre depuis le début de ce mandat et l’implication de tous». En quelque sorte un changement de gouvernance par rapport à son prédécesseur à qui on a reproché parfois d’être un peu trop centré sur Poitiers.

Présence sur l’ensemble du territoire

L’implication et le changement de gouvernance se traduisent par une présence accrue sur le terrain. Et pas seulement à Poitiers. « Grand Poitiers, c’est l’ensemble du périmètre des 40 communes. C’est aller sur le terrain. C’est travailler avec les élus. C’est aller à la rencontre des habitants », résume Florence Jardin. Elle-même s’est rendue à Savigny-Lévescault ce samedi 16 janvier pour rencontrer les élus et renforcer la collaboration avec eux et les services de Grand Poitiers. Elle sera d’ailleurs ce 23 janvier, dans une autre commune, celle de Cloué. Visiblement elle souhaite renforcer sa présence sur l’ensemble du territoire de la communauté urbaine. « L’objectif globalement pour nous, c’est la transition écologique sur le territoire à travers la proximité et la solidarité. Cette solidarité se joue entre les communes. Elle se joue avec les acteurs, avec les habitants. Avec les acteurs, c’est une solidarité qui doit être active. On est vraiment dans une volonté de construire ensemble ». Construire ensemble. La dynamique est bien amorcée,  uisque Grand Poitiers a d’ores et déjà rencontré les acteurs du tourisme, les commerçants... « On est déjà dans des projections, des co-constructions pour demain. Essayer de sauvegarder ce qu’il est possible de sauvegarder et de redémarrer sur ce territoire », enchaîne-t-elle.  

Un projet pour le printemps 

Autre point important, pour le nouveau bureau communautaire, le changement de modèle qui passe par l’écriture d’un projet. « Les communes ont chacune un programme, la collectivité non. Donc c’est vraiment ce travail de collecte sur le terrain et de travail ensemble qui vont nous permettre de déterminer les actions, de les prioriser pour les cinq années qu’il nous reste sur ce mandat », complète Florence Jardin. La présidente de Grand Poitiers compte finaliser et présenter ce programme d’actions d’ici le printemps. 

Une notoriété à trouver

Florence Jardin est consciente qu’aujourd’hui Grand Poitiers parle aux élus mais pas forcément aux presque 200 000 habitants de la communauté urbaine. Là encore ça va se traduire par un travail de terrain. « Chaque élu a bien conscience de l’utilité de Grand Poitiers, du périmètre, des compétences, mais ce n’est pas vrai pour les habitants. Aujourd’hui pour eux c’est quelque chose d’assez éloigné. Pourtant au quotidien, Grand Poitiers, c’est l’eau, la mobilité, les ordures ménagères, etc. Comment dialoguer avec les habitants sur ces questions-là, leur parler de nos missions et voir avec eux comment adapter le service. Encore une fois c’est en allant sur le terrain, en allant à la rencontre des uns et des autres qu’on peut avancer sur ces questions-là ». 

Les vice-présidents et les conseillers communautaires se sont mis au travail rapidement. Séminaires, groupes de travail, rencontres... « Nous nous faisons accompagner pour avoir des personnes qui ont du recul », précise Florence Jardin. Ils peuvent s’appuyer également sur des documents stratégiques mis en place sous la précédente mandature ; « On ne repart pas à zéro. Nous avons un plan climat-air-énergie territorial, nous avons un engagement dans le plan alimentaire territorial, un schéma mobilité, des plans locaux de l’habitat… Tout ça va nous servir de socle et maintenant nous allons décliner le comment, et selon quelles étapes ». 2021, sera également une année remplie. La communauté urbaine table déjà sur un plan de relance, mais aussi une politique de renfort du développement des énergies renouvelables, les mobilités (qui font partie d’enjeux attendus par les habitants) ou encore le programme alimentaire territorial. Un programme copieux pour 2021 et Grand Poitiers.

Julien Privat
Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Publié sur aqui.fr le 19/01/2021