Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Culture | Nouvelle-Aquitaine : Alain Rousset présente un protocole de réouverture des lieux culturels

1

Alain Rousset, président de la Région, est monté sur scène ce jeudi matin pour présenter une expérimentation de protocole sanitaire, « pour se sortir de ce très mauvais moment que vivent les artistes et la culture », précise-t-il. Dans la salle de concert bordelaise de la Rock School Barbey, Éric Roux, son directeur et co-président du Réseau des Indépendants de la Musique, Mathieu Dassieu, directeur du label Baco Music et président de la Fédération nationale des labels et distributeurs indépendants, et Joël Brouch, directeur de l'Office Artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine étaient également présents.

Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine, a proposé au Premier ministre et au ministère de la Culture, l’expérimentation d’un protocole sanitaire « pour essayer de préparer la sortie du tunnel ». Pour autant, le président précise que « la priorité sanitaire n’est pas quelque chose que l’on peut enjamber ». Garantir la sécurité sanitaire tout en rendant la culture à nouveau accessible, voilà l’enjeu. Cette démarche scientifique, en vue de la réouverture des lieux de culture - cinémas, théâtres, festivals - est un partenariat entre la Région et l’Institut technologique européen des métiers de la musique (Itemm). 

L’Opéra ouvre ses portes

Carole Le Rendu, directrice de l’Item, présente par écran interposé, le principe de ce protocole. Véritable pôle de recherche et d’innovation, l’Item a pour vocation de sécuriser le plateau scénique mais aussi le public. Le dispositif Opera (Outil probabiliste pour l’évaluation du risque par aérosol), inspiré du modèle de propagation de la grippe, travaille sur la propagation des aérosols et donc vise à sécuriser le public, dans l’optique d’une reprise des activités du milieu culturel. 

Le dispositif permet, à travers une trentaine de variables (hauteur de plafond, ventilation, jauge, durée du spectacle, port du masque…) de connaître la probabilité de transmission de la Covid-19 par aérosol. Des paramètres qui sont actualisés en fonction de l’évolution de la situation sanitaire. Ainsi, un simulateur de calcul de risques vient en renforcement des protocoles sanitaires déjà en place, à destination des gestionnaires de salle et des décideurs publics. L’objectif est que chacun puisse évaluer le risque de transmission, en fonction de la configuration des lieux. Il sera alors possible de faire varier les différents paramètres pour diminuer ce risque, comme réduire la durée d’un spectacle, diminuer la jauge, adapter les modalités de circulation du public… Avec cette stratégie, Éric Roux, directeur de la Rock School Barbey, «  espère que le gouvernement sera là ». « On a besoin d’une détermination politique », martèle-t-il. 

Déjà 300 établissements culturels se portent candidats pour expérimenter ce programme d’intelligence artificielle. Si la réponse du gouvernement est positive, une phase de tests sera mise en place dans 12 lieux de la région Nouvelle-Aquitaine. 

Mélanie Philips
Mélanie Philips

Crédit Photo : Aqui.fr

Publié sur aqui.fr le 07/02/2021