Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Société | Covid-19 : « Reprendre une vie normale » avec l'épurateur corrézien Germi R75

1

Virus H1N1, bactéries, odeurs, germes et polluants organiques… Aucun ne résiste à la photocatalyse par UV du GERMI R75. Ni même la Covid-19 ! L’épurateur de la société corrézienne UV Germi peut traiter jusqu'à 200 m2 de locaux en plateau unique. En Nouvelle-Aquitaine, il est distribué par le Comptoir des Énergies Renouvelables 33. Jean-Luc Charry, dirigeant, nous parle de cet appareil qui pourrait permettre aux entreprises et établissements médicaux, de s’affranchir du port du masque.

« Vous pouvez enlever votre masque ». Un échange sans masque, dans un bureau, dans le respect des gestes barrières, qui n’en a pas rêvé ? C’est possible, grâce à l’épurateur Germi R75, qui élimine les Composés organiques volatiles (Cov) et détruit les éléments pathogènes, dont le SRAS-COV2 fait partie. Mais, quel est ce produit capable de détruire le virus de la Covid-19 ? 

Venu tout droit de Corrèze, le Germi R75 a été développé par la société UV Germi en 2009, pendant l’épidémie de H1N1. Aujourd’hui, il s’avère aussi efficace contre le virus qui met à l’arrêt bon nombre de secteurs d’activités. Certifié par le plus grand institut français depuis novembre dernier, il s'appuie sur la technologie de la photocatalyse UV. Le principe est simple : « L’air passe par le dessus de la machine, il y a une décomposition totale par la photocatalytique, grâce à des UV qui sont réfléchis sur des parois en inox et qui détruisent toutes les particules », explique Jean-Luc Charry. Ce qui lui permet d’assainir l’air des environnements intérieurs à ambiance contrôlée et des espaces recevant du public, de limiter les risques de contamination aéroportée et enfin de détruire des micro-organismes pathogènes. « Dès que cet appareil est positionné dans une pièce qui fait 300-400 m2, on peut poser le masque et travailler tranquillement », poursuit-il. 

Epurateur Germi R75 dans un cabinet médical

La solution face à l’épidémie

Le Comptoir des énergies renouvelables 33,  est le revendeur exclusif en Nouvelle-Aquitaine. Ce produit s’adresse autant aux entreprises - sites industriels, bureaux, salles d’attentes, open spaces…- qu’aux établissements médicaux comme les hôpitaux, les Ehpad ou les laboratoires. Depuis huit mois, une trentaine d’appareils a été vendue. « Depuis qu’il est certifié, les ventes augmentent progressivement », précise Jean-Luc Charry, qui est serein quant à la suite des ventes. Les gens vont vouloir se protéger maintenant ». Si cette machine a un coût assez important - 5 800 € HT -, l’investissement est garanti ! Les lampes UV qui se trouvent à l’intérieur ont une autonomie pouvant aller jusqu’à 9 000 heures, et l’inox, « ça ne bouge pas ». Le but, en équipant ces espaces, c’est bien évidemment de limiter les risques de contaminations, mais surtout « aider les gens à aller travailler et reprendre une vie normale ». Aujourd’hui, l’épurateur Germi R75 s’avère être la solution pour contrer l’épidémie. « On peut équiper toute sorte de lieu, du restaurant à la salle de spectacle, même un aéroport, et il n’y aura plus aucun risque » avec cet appareil qui ne fait aucun bruit. Dans le bureau, quand le silence s’installe, pas l’ombre d’un bruit de machine qui dérange.

En complément de cet épurateur, des épurateurs de surface éxistent également. Ils permettent de détruire et décontaminer des surfaces, par le même principe, avec des lampes à UV.

Mélanie Philips
Mélanie Philips

Crédit Photo : Aqui.fr

Publié sur aqui.fr le 09/02/2021