Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Environnement | Accès à l'eau : 2 millions d'euros d'aides pour la solidarité internationale

1

Dans le monde, 2 milliards de personnes n’ont pas accès à l’eau potable et 4,5 milliards de personnes n’ont pas de solutions d’assainissement. « Une situation alarmante » pour les Agences de l’eau françaises. Elles ont lancé en ce début d’année 2021 un appel à projets « Eau et solidarités internationales » pour s’attaquer à la résolution de cette situation chez les populations dans 19 territoires en Afrique, Asie et Europe.

Les six agences de l’eau nationales s’engagent pour la coopération internationale. À quelques jours de la journée mondiale de l’eau – le 22 mars – elles dévoilent l’appel à projets « Eau et solidarités ». Ce dernier prévoit de répondre au sixième des dix-sept objectifs de développement durable (ODD) de l’Agenda 2030 : « garantir l’accès de tous à des services d’alimentation en eau et d’assainissement [...] ». Plus de la moitié (4,5 milliards de personnes) de la population mondiale ne dispose pas de solutions d’assainissement et deux milliards de personnes n’ont pas accès à l’eau potable.

Avec l’appel à projets « Eau et solidarités », les agences de l’eau veulent soutenir les projets des collectivités – ou leurs délégataires – et des associations en faveur de l’accès à l’eau et d’une meilleure gestion de la ressource en eau dans 19 zones du monde. Parmi ces zones, le Maghreb, l’Afrique de l’Ouest, le bassin du Nil (traversant dix pays de l’Égypte au Kenya) ou encore la Moldavie et l’Asie du Sud-Est. La liste complète des territoires est à retrouver dans le règlement de l’appel à projets.
C’est l’agence de l’eau Adour-Garonne qui coordonne l’action internationale des agences de l’eau sur les différents programmes locaux de Gestion intégrée des ressources en eau (GIRE), par le biais de son directeur général, Guillaume Choisy. Dans le détail, pour chacun des 19 territoires ciblés, une ou plusieurs agences de l’eau œuvrant déjà sur le terrain viendra appuyer les porteurs de projets. Par exemple, sur la GIRE du bassin du fleuve Sénégal, l’agence Adour-Garonne est référente.

Des projets financés jusqu’à 70% par les agences de l’eau

« L’union fait la force », comme disent nos voisins belges. Les agences de l’eau s’approprient également cette devise. « En nous y mettant tous, on a un levier d’action considérable, permettant d’avoir un impact non négligeable sur la qualité de vie des territoires que nous avons ciblé », affirme Marc Hoetzel, directeur général de l’agence de l’eau Rhin-Meuse.

Depuis 2013, les six agences de l’eau ont investi plus de 90 millions d’euros pour plus d’un millier de projets, dont la majorité en Afrique. Dans le cadre de l’appel à projets « Eau et solidarités », les agences de l’eau débloquent deux millions d’euros supplémentaires pour financer les projets – à hauteur de 70% maximum – des candidats. « Cela n’empêche pas aux porteurs de projets de combler les financements manquants avec l’aide d’autres acteurs, à travers des subventions de collectivités par exemple », affine Guillaume Choisy. Les porteurs de projets ont jusqu’au 30 juin prochain pour se faire connaître. L’annonce des lauréats et l’attribution des aides est prévue pour le 31 décembre 2021

Yoan Denéchau
Yoan Denéchau

Crédit Photo : Agence de l'eau Adour Garonne

Publié sur aqui.fr le 16/03/2021