Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Société | Autisme et insertion : un documentaire pour en parler sans cliché

1

L’association girondine Ludosens, créée en 2015 par Priscilla Laulan, va diffuser son documentaire « Nos talents atypiques, un plus pour la société » jeudi 8 avril à 17 heures. Il a été produit et réalisé par Ludosens et d’Asques et d’Ailleurs. Une projection de 30 minutes qui se fera en direct sur la page Facebook de l’association. Ce projet s'ajoute aux différentes actions que l'association mène, entre programme d'insertion sociale et professionnelle, et sensibilisation.

Parlons de l’association. Ludosens s’oriente vers les troubles neuro-développementaux,  notamment le trouble du spectre de l’autisme (TSA) mais aussi le trouble de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), les troubles dys ou encore haut potentiel intellectuel (HPI). Au départ, en 2015, Ludosens était surtout tournée vers le soutien à la parentalité. Cela passait à travers une ludothèque spécialisée sur l’autisme, afin de rendre accessible des outils de qualité, pour les parents concernés. 

Début 2018, les actions s’élargissent avec notamment la création d’un programme d’inclusion sociale et professionnelle pour les jeunes adultes ayant entre 16 et 30 ans. L’objectif ici est de valoriser ces intelligences atypiques. Afin que cette expérience soit constructive, chaque programme est pensé sur mesure. « C’est un service civique qui est adapté au handicap, en terme de nombre d’heures - souvent inférieur à ce qui est prévu dans la législation - et de mission. Chaque parcours est adapté au profil », précise Priscilla. Trois types de missions sont proposées : des parcours à dominante numérique, artistique ou autour de la permaculture. Chacun avec des objectifs précis. Pour les missions artistiques et numériques, l’objectif est de créer des supports ( affiches, BD, vidéos ) qui vont ensuite permettre de faire de la sensibilisation et changer le regard sur ces handicaps invisibles. L’objectif est d’acquérir une montée en compétence et des savoir-faire techniques. « C’est un projet très riche. À la fois ils vont développer des compétences qui vont leur servir dans leur projet professionnel, et en même temps il y a cet objectif d’apporter un regard plus doux sur le handicap invisible ». 

Sensibiliser 

Pour la permaculture, l’objectif est « de créer des forêts-jardins dans la ville de Bordeaux. Ils sont accompagnés par des formateurs et doivent créer des chantiers de végétalisation, tout en favorisant le plus possible la mixité. » Dans ce parcours, les jeunes interviennent dans les écoles pour faire de la sensibilisation sur l’importance du respect du vivant, de se nourrir sainement, d’avoir des jardins de proximité, etc. La sensibilisation est une action forte et importante de Ludosens. Mise à mal en cette période de crise sanitaire, elle joue pourtant un rôle important : changer le regard sur l’autisme et la neuro-diversité au sens large. Les jeunes deviennent alors des ambassadeurs, et avec l’aide de l’équipe, ils animent des ateliers de sensibilisation au sein d’écoles, de centres de loisirs, de collèges et de lycées. « On a mis en place différents formats de sensibilisation en fonction de l’âge et du projet pédagogique. »
Changer le regard, briser les idées reçues, lever les tabous… autant d’objectifs à travers cette action. « D’autant plus que bien souvent, dans les classes il peut y avoir un enfant concerné et grâce à ces moments, il peut avoir un modèle positif d’inclusion sociale et professionnelle. » 

Programme permaculture

En 2020, deux jeunes ont décroché un CDD de plus de six mois pour l'un, et un CDI pour l'autre. « C’est une vraie réussite. Ils ont trouvé grâce a leur profil mais aussi parce qu’ils ont repris confiance en eux après ces neuf mois passés à Ludosens et ça on peut en être fier. » 

Naissance d'un documentaire

C'est dans la volonté de promouvoir une société plus inclusive que l'association a réalisé et produit le documentaire « Nos talents atypiques, un plus pour la société » diffusé sur sa page Facebook le 8 avril à 17 heures. Un projet né de la rencontre entre Olivier Desagnat, cinéaste et co-fondateur d’Asques et d’Ailleurs et Priscilla Laulan. Cette rencontre qui résonne comme une évidence, s’est faite par l’intermédiaire de Jules, le fils d’Olivier, qui a suivi un parcours artistique de neuf mois au sein de l’association. « Il voulait absolument nous faire rencontrer ses parents. Ils sont donc venus manger sur notre lieu de travail. Ça sonnait comme une évidence et on a eu envie de réaliser ce projet ensemble », raconte la fondatrice de Ludosens. Né durant l’été 2019 et après un an et demi de travail, il sort de terre.  

« Ce documentaire vise à valoriser la neurodiversité, la richesse et l’intérêt de l’inclusion pour la société tout entière. » A travers ce documentaire, la volonté de Priscilla est d’aborder ces sujets de l’inclusion, de la diversité aujourd’hui. « La société s’est transformée, on est dans une société en mutation où il y a de plus en plus de personnes qui ont un diagnostic soit autisme, soit haut potentiel intellectuel (HPI), soit des hypersensibilités variées ». L’occasion, à travers « Nos talents atypiques, un plus pour la société » de se poser des questions sur ces sujets : « Qu’est-ce qu’on fait avec ces nouvelles données ? Comment on crée une société véritablement inclusive et en quoi ça peut bénéficier à toute la société de parler de ces sujets », souligne la quadragénaire. Aborder des thématiques telles que l’emploi, la scolarité, est un des enjeux du documentaire. « C’est un challenge pour tous ». 

L'info en plus:
Après la diffusion du documentaire, s’en suivra une table ronde avec Eric Dugas, Professeur en sciences de l'éducation et chargé de mission Handicap de l'Université de Bordeaux. Il est également responsable du programme ASPI friendly, qui vise à mieux accueillir les étudiants autistes Asperger. A ses côtés sera présente Caroline Lebeau, Fondatrice de Regard 9 et de la tournée éducative au Québec, Doctorante en inclusion professionnelle pour les personnes en situation de handicap.

Mélanie Philips
Mélanie Philips

Crédit Photo : Ludosens

Publié sur aqui.fr le 07/04/2021