Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Agriculture | De la gelée royale dans les vergers de Limdor cet été

1

C'était un pari osé en 2016 lorsque les 208 premières ruches ont été installées dans des vergers de pommiers de la coopérative Limdor située à Saint-Yrieix-la-Perche (Haute-Vienne). Les 2 200 ruches ont produit, l'an dernier, 30 tonnes de miel transformées à la miellerie créée voilà quatre ans à Saint-Yrieix. La coopérative va franchir une étape supplémentaire en montant un atelier école de production de gelée royale.

 Engagée dans le label "Be Friendly" depuis cinq ans, la coopérative fruitière Limdor basée dans le sud de la Haute-Vienne a introduit ses premières abeilles dans ses vergers il y a cinq ans. Avec ce label, les arboriculteurs se sont engagés dans une démarche respectueuse des insectes pollinisateurs assortie d'un cahier des charges qui inclut notamment le retrait de tous les néonicotinoïdes et de vingt-quatre autres pesticides particulièrement toxiques pour les abeilles. Aujourd'hui la totalité des vergers, soit 525 ha exploités par 55 pomiculteurs, sont pourvus de ruches. Ainsi, quelques 2 200 ruches sédentaires ont été installées en cinq ans. "Elles sont mises à disposition des apiculteurs avec l'essaim ce qui représente un coût de 250 € par ruche précise Jean-Luc Soury, directeur de la coopérative, huit apiculteurs sont désormais adhérents de Limdor. La production a atteint 30 tonnes l'an dernier contre sept la première année. Cela prouve que la démarche HVE est possible en arboriculture." La coopérative envisage maintenant de déployer plusieurs centaines de ruches dans ses vergers de châtaigniers. 

De la gelée royale dans les vergers de Limdor cet été

Un atelier de gelée royale en projet

Le miel toutes fleurs est stocké, transformé et conditionné dans une miellerie construite en septembre 2017 dans un local de 400 m² sur la zone d'activités de Bourdelas, un investissement de 300 000 euros. Les apiculteurs prennent en charge la collecte. Le miel figé est ensuite travaillé à froid par Antoine et Miranda pour éviter sa dénaturation. Ces deux salariés de Limdor se sont portés volontaires pour acquérir de nouvelles compétences. Quant aux apiculteurs, ils ont trouvé des débouchés en grande distribution dans les magasins Intermarché, Grand Frais, Monoprix ainsi qu'au niveau local. Le miel est vendu au rayon primeurs, à côté de la Golden AOP du Limousin pour bien identifier sa provenance. En outre, des ruches spécifiques ont été mises en place pour produire de la gelée royale. "Après avoir prouvé que les abeilles peuvent faire des tonnes de miel dans nos vergers, nous passons à une nouvelle étape avec la création d'un atelier école pour produire de la gelée royale ajoute le directeur, nous devrions avoir les premiers kilos issus de nos vergers en juillet et août." Il faut savoir que 98% de la gelée royale consommée en France est importée et produite hors communauté européenne. Une trentaine de ruches ont été installées pour une production estimée de 2 à 4 kilos chacune. "Nous avons déjà installé de jeunes apiculteurs et demain, nous pensons maintenant à installer de jeunes apiculteurs pour faire de la gelée royale dans les vergers de nos arboriculteurs espère-t-il, c'est un travail très minutieux et gourmand en main d'oeuvre, nous aurons besoin de créer des emplois pour greffer les obus de la reine et récolter la gelée royale trois jours après. " Ce nouveau projet peut être éligible au plan France Relance ou à des aides de la Région.

Corinne Mérigaud
Corinne Mérigaud

Crédit Photo : Corinne Mérigaud

Publié sur aqui.fr le 06/05/2021