Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Agriculture | Salon de l'Agriculture Nouvelle-Aquitaine: maintenir le dialogue entre le monde agricole et le grand public

1

C'est en visio depuis la stabulation du lycée agricole de Bazas que l'équipe du Salon de l'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine a présenté ce jeudi 6 mai, le programme de l'évènement qui se tiendra du 17 au 22 mai. Une fois encore la manifestation devra faire avec les restrictions sanitaires... Les concours de races, un temps espérés ne pourront se tenir. Un goût d'amertume pour les organisateurs, qui ne vient pour autant pas gâcher la belle ambition de l'évènement : permettre l'échange et le dialogue positif entre le monde agricole et le grand public à grand renfort de débats accessibles en direct sur la chaîne agriweb.tv. Au programme aussi un grand et inédit marché de producteurs en plein air.

Comme le souligne Dominique Graciet président du Salon de l'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine, ce n'est pas un hasard si la présentation de la manifestation s'est tenue dans une ferme d'un lycée agricole. « Il y a un lien très fort entre l'enseignement agricole et le Salon, qui a parmi ses rôles, celui de recruter du monde, des bras et de la matière grise, et de dire aux jeunes qui voudraient liés ambition et passion, que l'agriculture s'est possible. » Autre grande vocation du Salon de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine : parler au grand public de manière positive de ce monde agricole « en marche pour préparer l'avenir, au service de la société et de ses grands enjeux ». De grands enjeux qui seront notamment abordés lors de six débats décentralisés sur le territoire de la Nouvelle-Aquitaine.

Un Salon qui sort de Bordeaux
Cette décentralisation des débats, nouvelle dans l'histoire du Salon néo-aquitain, répond aux attentes exprimées par son public lors d'une consultation organisée sur internet durant l'hiver, souligne Bruno Millet, commissaire général du Salon. 850 répondants y ont en effet dit leur souhait de voir l'évènement se poursuivre, de le voir continuer à exister dans une forme hybride, à la fois digitale et physique, mais aussi donc de sortir un peu de Bordeaux, où se passait jusque-là l'essentiel de la manifestation.
Si cette année l'évènement sera, sous la contrainte sanitaire, quasi exclusivement sous format digital ( avec notamment l'annulation des concours de races ) les débats se tiendront donc le 18 mai dans l'enceinte du lycée agricole de Montmorillon, le 19 mai au sein du lycée agricole de Périgueux, et le 20 mai à Poitiers, dans les locaux du Conseil régional puis au lycée agricole de Brive. Mais c'est en Gironde au Château Soutard à Saint-Emilion que sera officiellement lancée, le 17 mai, l'édition 2021.

Partenaires et avatars
Un lancement, en direct sur Agriweb.tv qui marquera aussi le lancement d'une autre innovation : un Salon virtuel de l'élevage en 3D ( accessible sur www.salon-agriculture-na-virtuel.fr ) sur lequel se retrouveront 25 fournisseurs des filières et partenaires du Salon de l’Agriculture de Nouvelle-Aquitaine, représentés par leur avatar. Une présentation « plutôt ludique », ponctue Dominique Graciet, permettant de collecter des informations et documents sur ces exposants mais également de contacter et dialoguer sous forme de chatbot, de chat ou visio. Autre événement de cet ouverture, le dévoilement des résultats du concours photo « Je visite ce que je mange », mettant en lien agriculture et tourisme. (cf notre article).
Si les passionnés de chevaux et d'équitation ne pourront, Covid oblige, assister aux concours d'Equitaine (annulés), le salon régional de l'élevage équin organise, également le 17 mai, une conférence dédiée au travail du cheval dans la vigne. Une pratique que met à l'oeuvre le Château Soutard où se dérouleront les échanges en comité très réduit mais retransmis en direct sur les réseaux sociaux et la chaîne Agriweb.tv.

Les grands enjeux de l'agriculture... et de la société
Suite au succès des débats organisés l'an dernier ( « plus d'1 million de vues  » assure Dominique Graciet), le Salon réitère l'expérience en programmant six tables-rondes et débats permettant l'échange et l'information sur de grands enjeux de l'agriculture... et de la société. Si certains ont une vocation plus professionnelle, l'ambition est qu'ils restent accessible au plus grand nombre, précise Bruno Millet.
Et pour cause dans les thématiques abordées du 18 au 20 mai apparaissent, la formation et les compétences en agriculture dans le cadre de la Journée Installation Transmission (le 18 mai à 10h), le bien-être animal (le 18 mai à 17h30), les enjeux d'un marché du carbone en agriculture (19 mai 10h) ou encore la question de la méthanisation et la mise en œuvre des projets sur les exploitations (19 mai 17h30).
Dans la matinée du 20 mai, les Assises de l'origine s'interrogeront sur le point de savoir si qualité et origine peuvent être « les piliers de notre souveraineté alimentaire et de notre identité », avant que la dernière table ronde ne fasse un focus plus précis sur la filière Fruits et Légumes et ses défis entre qualité des produits et accessibilité aux consommateurs...

Salon de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine se tient du 17 au 22 mai 2021 à suivre sur agriweb.tv

Un grand marché gourmand
Pour ce qui est des consommateurs (les bordelais en tout cas...), ils pourront passer de la théorie à la pratique sur la place des Quinconces à Bordeaux, lors d'un grand marché des produits de Nouvelle-Aquitaine qui achèvera la manifestation 2021, les 21 et 22 mai. Un grand marché co-organisé par l'Agence d'alimentation de la Nouvelle-Aquitaine, les chambres d'agriculture, Interbio et la mairie de Bordeaux où l'on trouvera sur les étals toute la variété des produits et saveurs de la région, avec plus de 150 producteurs présents. Fruits et légumes de saison, produits bio, produits de la mer et de l’élevage, produits de l’artisanat régional, toutes sortes de gourmandises et spécialités locales, vins de Bordeaux et de Nouvelle-Aquitaine seront ainsi proposés à la vente et à la dégustation.

Enfin en ce qui concerne le Concours de Bordeaux – Vins d’Aquitaine qui devait initialement se tenir les 23 et 24 avril au Palais des Congrès de Bordeaux, la situation sanitaire a contraint la Chambre d’Agriculture de la Gironde, organisatrice de l’évènement, à reporter la tenue de la dégustation du 31 mai au 9 juin. Elle s'organisera selon des modalités similaires à celles de l'an dernier à savoir sur plusieurs sites en Gironde pour éviter des jauges de dégustateurs trop importantes.

Solène Méric
Solène Méric

Crédit Photo : Julien Privat

Publié sur aqui.fr le 07/05/2021