Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Métropole | Habitat participatif : le Village Sarah pose sa première pierre

1

Mercredi 23 juin, il est 16h30, rue du Faubourg des Arts à Bordeaux, et ça s’agite devant le numéro 22. Une cinquantaine de personnes se pressent pour assister à la pose de la première pierre du Village Sarah, un habitat participatif qui a pour ambition de regrouper des familles, des personnes en situation de handicap, des seniors et des étudiants. Un projet qui se concrétise après 9 ans de réflexion, conception et concertation. Pour l’occasion étaient présents, Pierre Hurmic, maire de Bordeaux, Véronique de Poncheville, initiatrice du projet et présidente de l’association SARAH, Imed Robbana, directeur Général du Comité Ouvrier du Logement, ainsi que quelques autres parties prenantes du projet, partenaires et futurs habitants.

Le Village Sarah, ce sont 24 appartements situés dans le quartier des Chartrons à Bordeaux, un jardin partagé, propriété de la collectivité, géré par l’association « Esprit de quartier » mais surtout un projet d’habitat participatif qui regroupe des familles, des personnes en situation de handicap, des seniors et des étudiants. 

Un habitat participatif aux multiples facettes

Ce vaste projet, innovant et inclusif, s’inscrit dans une volonté de « décloisonner l’habitat » notamment au travers de la grande mixité dont seront composés les foyers : personnes âgées, en situation de handicap, familles et étudiants, réunis en un lieu, voire dans un même logement, puisque le projet permet la mise à disposition d’une chambre indépendante pour des étudiants dans les appartements des plus âgés. 

Maquette du Village Sarah en LégoMaquette du Village Sarah en Lego 

Participatif car le projet résulte de longues concertations entre plusieurs associations :  l’association SARAH, à l’initiative du projet, l’association APF France Handicap, l’association SOLIHA, qui assure la gestion locative des chambres étudiantes ainsi que l’association Esprit de Quartier qui gère le jardin partagé. Véronique de Poncheville, présidente de l’association SARAH, a plusieurs fois comparé l’habitat participatif à un bus, dans lequel chacun est libre de descendre en cours de route ou de monter après le départ, qui parcourt un chemin parfois semé d’embuches, de stop ou « d’erreurs de GPS ». Pierre Hurmic, maire de Bordeaux, a profité de sa prise de parole pour saluer la grande patience et détermination dont a fait preuve Véronique de Poncheville, « Deux qualités, essentielles en politique, qui sont à l’origine du projet et qui ont permis qu’il se réalise ».

Mixité sociale et solidarité

Le Village Sarah, c’est aussi un projet commun, autour duquel, depuis 2012, les futurs voisins se sont impliqués, avec le promoteur et l’architecte, à toutes les étapes d’avancement du projet. Ce projet serait resté à l’état d’idée sans la participation d’acteurs extérieurs. Veronique de Poncheville a tenu à rappeler la précieuse implication du Comité Ouvrier du Logement dit COL, bailleur social et acteur important de l’habitat participatif.
À plus grande échelle, le Village Sarah s’inclut dans une ambition municipale de développer l’habitat participatif et c’est d’ailleurs l’aide et le soutien de la ville de Bordeaux et de la métropole qui ont permis la réalisation du projet. En effet, Pierre Hurmic a dit se « réjouir de la mixité intergénérationnelle, culturelle et économique que permet le Village Sarah» tout en rappelant sa volonté de combler le retard de la municipalité en matière de logements sociaux.

Cet événement symbolique, pose de la première pierre du chantier, représentait la concrétisation d’années de travail acharné, de déceptions mais aussi de grandes joies, et à mesure que les représentants scellaient le béton, le Village Sarah prenait enfin vie.
Le chantier débutera bientôt et la livraison des logements est prévue pour le printemps 2023. 

Margaux Renaut
Margaux Renaut

Crédit Photo : Aqui.fr

Publié sur aqui.fr le 25/06/2021