Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Culture | Bordeaux : Exposition photographique en hommage au quartier des Aubiers

1

Intégrée à la saison culturelle de Bordeaux et en relation avec les 50 ans des Aubiers, l’exposition photographique « L’Envers est l’Endroit » a démarré le vendredi 25 juin. Sur les façades de quelques immeubles du quartier des Aubiers à Bordeaux, 16 portraits et 16 vues resteront affichées tout l’été. Les 32 photographies viendront se fondre dans le paysage urbain et seront accessibles gratuitement. Pour l’ouverture de l’exposition, les cordistes Tango Nomade sont venus apposer les trois dernières photographies.

« L’Envers est l’Endroit », exposition photographique grand format, est organisée dans le cadre des 50 ans du quartier des Aubiers. Initié par Valérie Rivière, chorégraphe de Paul les Oiseaux et son photographe Enki Djipal, ainsi que par l’artiste plasticienne Delphine Tambourindeguy de l’association iDi, le projet est porté par la volonté commune de placer les habitants au cœur de l’exposition. Affichées en plein coeur du quartier, à la vue de tous, les photographies proposent un travail centré sur l’image de soi à travers les portraits des habitants dans leur lieu de vie mais aussi leur point de vue sur le quartier depuis leur logement par le biais des fenêtres ou des balcons.

Les habitants au centre du projet 

Valérie Rivière, chorégraphe de Paul les Oiseaux, a volontiers témoigné de l’accueil chaleureux des habitants du quartier « nous avons ressenti beaucoup de joie et beaucoup de plaisir partagé avec les gens qui nous ont accueilli, les habitants » en précisant « qu’en ces temps difficiles, le projet a permis beaucoup de rencontres et c’est d’ailleurs ce qui le rend joyeux ».
L’exposition, quelques jours après le début de son accrochage, a déjà généré beaucoup de réactions, d’échanges et de partage. Des habitants qui partagent aux grès des conversations, des anecdotes sur le quartier inspirées des paysages qu’ils ont sous les yeux. D’après Delphine Tambourindeguy de l’association iDi, l’exposition a même donné lieu à des moments presque émouvants « les habitants reconnaissent les vues, où elles ont été prises jusqu’à retrouver l’étage… Cela permet de prendre conscience qu’ils connaissent leur cité sur le bout des doigts. »

Exposition photographique Photographie portrait l'exposition "L'Envers est l'Endroit" aux Aubiers

 « Accompagner la transformation du quartier »
Ce sont 32 photographies, 16 portraits et 16 vues en couleurs, travaillées par les habitants et les artistes, que les amateurs d’art, les curieux ou les habitants du quartier pourront découvrir durant l'été. Les dimensions des collages ont été pensées pour s’ajuster aux murs choisis et se fondre dans le paysage urbain. De tous les côtés et sur des hauteurs différentes, les photographies présentes font jusqu’à 4 mètres de hauteur sur 5 mètres de largeur.
L’exposition accompagne de manière « poétique » la transformation et le renouvellement urbain du quartier des Aubiers et Valérie Rivière, explique que « l’exposition va aussi permettre d’offrir de la culture à une population qui n’a pas forcément l’envie ou la possibilité de visiter des galeries d’art ».

Margaux Renaut
Margaux Renaut

Crédit Photo : Aqui.fr

Publié sur aqui.fr le 05/07/2021