Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Saveur | Un gin périgourdin à partir de plantes aromatiques locales

1

La distillerie de l'Ort, créée en janvier dernier, par Loïs et Nolwenn Gauthier, fait l'audacieux pari de produire un gin à partir de plantes locales. Cette création d'entreprise est la belle histoire d'un frère et d'une soeur qui ont eu envie de retrouver leurs racines périgourdines et de reprendre la ferme familiale. Ils ont réuni leurs compétences dans ce projet : Loïs est maître distillateur formé en Ecosse et Nolwenn se consacrera à la production des plantes aromatiques et à la commercialisation de ce spiritueux.

Loïs et Nolwenn Gauthier, sont frère et soeur. Ils ont passé une part de leur enfance en Bretagne, mais ils sont aussi attachés à leurs racines périgourdines. "Nous sommes sur la ferme de nos grands-parents maternels. Pour nous, ce lieu était synonyme de vacances et nous avons décidé de la reprendre et d'y créer notre entreprise, explique Nolwenn, 31 ans, l'aînée. Au début d'année, ce coin de verdure, situé sur la commune de Montignac-Lascaux, un peu à l'écart des grands axes, a vu naître une distillerie artisanale. "Nos grands parents ont beaucoup oeuvré dans le milieu agricole : mon grand-père est André Guillaumin, le fondateur du lycée agricole de Saint-Yriex-la Perche et notre grand-mère était ingénieure agricole. Il était logique d'écrire une nouvelle page sur ce lieu chargé d'histoire pour nous", explique la jeune femme, qui termine une thèse sur les circuits courts alimentaires et la protection des terres agricoles, notamment sur les zones périurbaines.

 Loïs et Nolwenn Gauthier utilisent un alambic chauffé à l'énergie solaire

50 essais pour  obtenir la recette

Pour mener à bien leur projet d’entreprise, le frère et la sœur ont mis à profit leurs compétences respectives. Loïs a été formé à la distillation : il a travaillé en Ecosse et en Angleterre comme distillateur en charge des nouveaux produits et Nolwenn a beaucoup travaillé sur les notions d’aménagement du territoire et la valorisation des circuits courts. Tous les deux ont éprouvé le besoin de ce retour aux racines. « Notre projet consiste à produire un gin, un spiritueux avec des plantes locales. Un de nos objectifs est que l’impact environnemental soit le plus faible possible", précise Nolwenn. Le Gin de Nos Jardins, c’est son nom, sera distillé dans un alambic conçu sur mesure par un artisan périgourdin, un des derniers en France. Autre particularité, l'alambic sera chauffé grâce à l'énergie solaire. Leur projet a obtenu le soutien de la plateforme Initiative périgord, qui leur a permis d'obtenir chacun un prêt d'honneur. Le nom de leur entreprise n'est pas choisi au hasard, Ort en occitan signifie jardin.

« Il m’a fallu environ 50 essais pour parvenir à la recette que je voulais. J’ai allié le piquant du genévrier à des plantes aromatiques, thym, romarin, marjolaine qui sont cultivées sur la ferme. Nous avons opté pour le bio", explique Loïs. L’objectif des deux jeunes entrepreneurs, est de proposer au consommateur, à travers une dégustation, un voyage aux saveurs du Périgord. «Chaque dégustation doit être une expérience. On est plutôt sur des produits qualitatifs, souligne le jeune homme. Nolwenn prend en charge les aspects logistique, commercialisation et communication de la distillerie. Le Gin de Nos Jardins sera commercialisé 42 euros la bouteille, principalement en circuits courts, dans des épiceries fines du secteur, dans les restaurants et les cafés. Il se consomme idéalement avec un trait de tonic et un brin de romarin. Les deux jeunes gens envisagent de développer une gamme à partir des plantes aromatiques qui seront produites sur place au fur et à mesure du développement de leur activité. 

Contact: www.distilleriedelort.com

 

Claude-Hélène Yvard
Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Publié sur aqui.fr le 20/07/2021