Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Economie | La fréquentation a augmenté à l’Office de tourisme de Limoges Métropole

Les touristes font une halte pour acheter de la porcelaine

Après l’été, c’est l’heure de la rentrée et des bilans. Si Limoges n’a pas échappé à une météo capricieuse, les touristes ont retrouvé le chemin de l’ex-capitale régionale avec une hausse de 33 % enregistrée à l’Office de tourisme de Limoges Métropole et pour le nombre d’appels. Bien que l’hôtellerie reste la plus impactée avec une baisse d’activité de 20 à 30 %, les restaurateurs s’en sortent mieux et les trois discothèques ouvertes ont cartonné.

Une fréquentation nettement supérieure par rapport à l’été 2020 mais en retrait de 15 % comparée à 2019, tel est le constat qui s’impose après un été contraint par le pass sanitaire. « Comme au niveau national, Limoges s’inscrit dans cette reprise, annonce Sylvie Rozette, présidente de l’Office de tourisme de Limoges Métropole, la fréquentation est mixte aussi bien en milieu urbain qu’à la campagne pour les lieux culturels, les sites de baignade et le canoë, le public étant essentiellement familial. » Avec plus de 17 000 personnes accueillies à l’Office de tourisme (jusqu’à 500 par jour) et plus de 3 200 appels (+33%), la progression est significative après un été 2020 où l’accueil de touristes en présentiel avait chuté.
Sur les réseaux sociaux, les abonnés progressent avec +250 sur facebook (11 000 au total), idem sur Insta avec 900 followers de plus soit 6 000 au total. Les personnes renseignées sont majoritairement françaises (72%) dont 48 % de Nouvelle-Aquitaine et 16 % d’Ile-de-France. Parmi les étrangers, les Belges sont en tête (27%) suivis des Néerlandais 25%) et des Britanniques (17%). « Un petit coup d’arrêt a été enregistré lors de l’annonce du pass sanitaire poursuit-elle, puis les gens se sont décidés à venir malgré une météo pas exceptionnelle ». Près de 400 Limoges City Pass ont été distribués en deux mois (+25%) soit 800 entrées de plus pour les partenaires.

 

Alain Guillout président de l’UMIH constate une baisse d’activité cet été tandis que Sylvie Rozette, Présidente de l’Office de tourisme de Limoges Métropole, note une hausse de fréquentation de 33% à l’Office de tourisme Alain Guillout président de l’UMIH constate une baisse d’activité cet été tandis que Sylvie Rozette, Présidente de l’Office de tourisme de Limoges Métropole, note une hausse de fréquentation de 33% à l’Office de tourisme

Le top 3 des succès de l’été

Toujours aussi populaire, le jeu de géocaching Terra aventura reste « notre fleuron avec six parcours qui génèrent une grande attractivité grâce aux afficionados qui échangent sur les réseaux » précise-t-elle. Les visites guidées attirent aussi, en dépit des jauges, avec des fréquentations à la hausse au souterrain de la Règle et à la crypte Saint-Martial, soit plus de 2000 mais en retrait par rapport à 2019, de même que pour les balades en canoë et paddle sur la Vienne.
Les professionnels du tourisme tempèrent ces chiffres à la hausse avec « 20 à 30 % de baisse d’activité par rapport à 2019 pour l’hôtellerie restauration selon Alain Guillout, président départemental de l’UMIH, l’hôtellerie est le secteur le plus impacté avec l’absence des autocaristes, des excursions, des familles, des sportifs et de la clientèle d’affaires, énumère-t-il. Certains restaurants ont vu leur chiffre d’affaires augmenter, d’autres ont fermé plusieurs jours faute de personnel. Cela se passe bien avec le QR code mais le contrôle est compliqué dans les bars et cafés. Les trois discothèques ouvertes ont très bien travaillé ».

La porcelaine demeure une valeur sûre, ce que confirme Lionel Delaygue, président de Royal Limoges. « Les Belges, les Allemands et les Néerlandais quittent l’A20 pour acheter de la porcelaine mais ils repartent après avoir fait un petit tour en ville ». Les socio-professionnels attendent des initiatives afin que les estivants séjournent au moins deux ou trois jours. Ainsi un contrat de destination, une démarche impulsée par le gouvernement (22 contrats signés en France) avec une promotion par Atout France, doit être signé le 10 septembre en partenariat avec le Conseil départemental de la Creuse sur la double thématique savoir-faire et éco-tourisme afin de booster la visibilité de ces destinations. Une vitrine sera aménagée d’ici la fin d’année dans le cube en verre du hall de la gare transformé en « cabinet de curiosités ». Enfin, des travaux seront engagés à l’Office de tourisme pour en faire un lieu mettant en valeur des producteurs et savoir-faire locaux.

Corinne Mérigaud
Corinne Mérigaud

Crédit Photo : Corinne Merigaud

Publié sur aqui.fr le 31/08/2021