Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Culture | La Coursive : la scène nationale rochelaise redémarre

A Quiet Evening of Dance, chorégraphie de William Forsythe, à voir le 25 septembre

Après des mois de fermeture, le théâtre rochelais La Coursive rouvre ses portes à partir du 9 septembre pour une nouvelle saison culturelle. Danse, théâtre, cirque, marionnettes, concerts… Plus de quatre-vingt spectacles sont au programme, avec quelques têtes d’affiche. Très attendu, le groupe Pink Martini, qui devait se produire en avril 2020, revient à La Rochelle en avril 2022. En espérant que cette fois-ci, ce sera la bonne.

Egalement attendu, le célèbre jazzman Brad Mehldau et ses musiciens, en novembre 2021. Les amoureux du jazz ne manqueront pas non plus l’hommage à Cole Porter, en mai prochain. Christophe Mirambeau fera « flotter sur La Coursive un parfum de Brodway […] avec cette étincelante relecture des tubes du génie de la comédie musicale américaine », promet Franck Becker, le directeur du théâtre. Autre soirée exceptionnelle pour les amateurs du genre : le Focus Jazz Piano, en mars. Trois formations ont été réunies pour l’occasion : Pianoforte, le jazz band de Madeleine Cazenave (lauréat du tremplin Jazz Migration 2021) et Tigran Hamasyan en trio.  Pour sortir des sentiers battus, il faut aller découvrir Vincent Peirani, devenu l’accordéoniste incontournable du jazz français.

Dans un tout autre style, on notera le passage de Jeanne Aded. La chanteuse pop propose un concert spectacle intime et inédit, où, seule en scène, elle réinterprète son album Radiate. Dans le même esprit, La Coursive propose de découvrir le chanteur Hervé. Révélation masculine des Victoires de la Musique 2021, cet « hériter de Bashung » s’est imposé dans le paysage musical français avec un premier album remarqué. « Ses textes intenses et sensibles composent un journal intime poétique […] habillé de mélodies sophistiquées aux rythmes électroniques groovy ravageurs », analyse l’équipe de La Coursive.

La musique classique n’est pas en reste. Comme à son habitude, La Coursive ne manque pas de mettre en avant les compositeurs classiques. Bach, Haendel, Vivaldi, Mozart, Bizet, Mendelssohn, Brahms, Saint-Saëns, Gunod, Beethoven seront célébrés à travers des soirées hommages, interprétés par les musiciens les plus talentueux de notre époque. Parmi eux, on compte la grande soprano Sabine Devieilhe, l’orchestre de l’Opéra royal du château de Versailles ou encore le jeune mais talentueux quatuor Van Kuij.

De Philippe Torreton à Chiara Mastroianni

Côté théâtre aussi, des pointures sont au rendez-vous. On retrouve Philippe Torreton dans La Vie de Galillée, de Berthold Brecht. Le réalisateur et metteur en scène Christophe Honoré (Les Chansons d’Amour ; Plaire, aimer et courir vite ; Chambre 212) revient au théâtre avec son actrice fétiche, Chiara Mastroianni, qu’il met en scène dans Le Ciel de Nantes. Entre théâtre et cinéma se déroule l’histoire d’une famille française sur trois générations, de 1943 à aujourd’hui. Simon Abkarian est lui attendu sur une version contemporaine d’Electre, avec la Cie des 5 Roues. Le spectacle s’est déjà distingué par trois Molières en 2020. On notera également la présence de Christian Hecq, sociétaire de la Comédie française, dans une pièce écrite par lui ; La Mouche, inspirée autant du film éponyme de Cronenberg que de l’émission Strip-tease.  

Les amateurs de pièces classiques seront servis avec des adaptations du Candide, de Voltaire ; Onéguine, de Pouchkine ; ou les Illusions Perdues, d’après Balzac. On retrouvera quelques auteurs plus contemporains avec des versions revisitées de La Vie devant Soi, d’après le roman de Romain Gary ; Les Enfants du Paradis, de Jacques Prévert ; Les Frères Karamazov, de Dostoïevsky.

A noter, dans le contexte de la campagne électorale : deux pièces très contemporaines chroniquant les débats télévisuels de ces dernières décennies. Deux comédiens rejouent les échanges politiques télévisuels de la campagne présidentielle de 1974 à 2017 dans Le Grand Débat. Tandis qu’Une télévision française raconte le glissement du traitement de l’information vers « l’infotainment » (infodivertissement, ndlr) avec la privatisation de TF1, entrainant une course à l’audience, et avec elle les autres chaînes du PAF…

Côté danse, les habitués de La Coursive que sont les chorégraphes William Forsythe, Angelin Preljocaj et Kader Attou seront de la partie. A noter, la présence en janvier du ballet du Grand Théâtre de Genève pour deux pièces contemporaines. Les amateurs de classiques iront vers La Belle au Bois Dormant, interprété par le Saint-Petersbourg State Academic Theatre.

Trois films et six spectacles gratuits

Histoire de se remettre en jambe, La Coursive offre une série d’événements gratuits du 9 au 27 septembre. Trois films et six spectacles sont à voir en plein air. Si vous n’en faites qu’une : la soirée « Grand débarras », les 14 et 15 septembre : lors d’un véritable vide-greniers organisé avec des habitants, la Cie Opus se mêle au stand pour un spectacle déambulatoire drôle et décalé, qui détourne les codes de cet autre spectacle qu’est la brocante.

 Note : Billeterie ouverte. Pour le programme de plein air de début de saison, spectacles et cinéma gratuits – Le Grand Débarras sur inscription. Pour les séances de cinéma en plein air, prévoir d’apporter sa chaise.

Anne-Lise Durif
Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Aurélie Vinet

Publié sur aqui.fr le 09/09/2021