Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Politique | Une rentrée verte à La Rochelle

Des Yélovélos de diverses époques, ces vélos en libre service mis en place par la ville de La Rochelle il y a plusieurs décennies.

« Accélérer le programme territoire zéro carbone ». Telle est l’ambition du président de l’agglomération et maire de La Rochelle Jean-François Fountaine pour ce dernier semestre 2021. « Le dernier rapport du GIEC justifie complètement notre projet », estime l’édile, « D’autant plus que d’autres villes s’y intéressent. Paris et Angers nous ont notamment sollicités ». L’agglomération compte donc aller plus loin et plus rapidement dans la mise en place de son programme, avec un accent particulier mis sur les mobilités douces.

L’agglomération de La Rochelle veut continuer son investissement dans les transports décarbonnés. En plus du remplacement progressif de sa flotte de véhicules à essence en faveur de l’électrique ou de l’hybride, la collectivité compte poursuivre le développement de son réseau cyclable. « Les maires des autres communes sont très demandeuses de pistes les raccordant à La Rochelle », constate Jean-François Fountaine. L’élu a assuré lors de sa conférence de rentrée qu’il veillerait à ce que les aménagements « ne mélangent pas les flux de circulation, pour la sécurité des piétons et des vélos ».  La participation à la semaine de la mobilité, du 16 au 22 septembre, sera donc renouvelée. Un portail sur internet a d’ailleurs été créé pour faire le point sur ses habitudes de déplacement et trouver des alternatives : monaction-mobilitédurable.com. En parallèle, sera développée la coopérative carbone, pour encourager les entreprises à baisser leurs émissions carbone. Objectif : diminuer de 70% les rejets liées à l’activité économique d’ici 2040.

De nouvelles orientations

L’autre politique sur laquelle l’agglomération compte mettre l’accent concerne la gestion des déchets. Jean-François Fountaine promet de « nouvelles orientations » qui seront présentées dans le courant du dernier semestre 2021.

Pour le reste, la collectivité compte développer le tourisme durable, la rénovation énergétique du bâti et son Projet alimentaire de territoire (PAT). Ce dernier consiste essentiellement à mettre en place un réseau d’offres locales à destination de la restauration scolaire.

Concernant l’énergie, le parc Atlantech de Lagord travaille sur un démonstrateur hydrogène. L’objectif est d’arriver à mettre en place une boucle énergétique autonomie, qui permettrait notamment d’utiliser le surplus d’énergie engendrée, pour les transports collectifs notamment. Une fois toutes les problématiques techniques résolus, il restera à trouver un modèle économique au dispositif. Installé sur le parking du parc Atlantech, ce démonstrateur se compose aujourd’hui d’ombrières photovoltaïques (240 kWc de charge réelle), d’un dispositif de stockage de l’électricité (batterie, électrolyseur, pile hydrogène) et d’une alimentation - Le dispositof fournit en énergie les bâtiments du Lab In’Tech sur le site, l’éclairage public du secteur ainsi que des bornes de recharges électriques.

Anne-Lise Durif
Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Publié sur aqui.fr le 10/09/2021