Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Environnement | Un guichet habitat énergie disponible pour les habitants de Limoges Métropole

Sur le salon de l’habitat de Limoges, le stand a généré de nombreux contacts

Le guichet habitat énergie permet d’accompagner les habitants de la communauté urbaine Limoges Métropole qui ont un projet de rénovation, d‘amélioration ou d’adaptation de leur logement. Dans ce lieu unique, ils peuvent être informés sur les différentes aides et les dispositifs auxquels ils peuvent prétendre pour financer en partie leurs travaux.

Isoler ses combles ou ses murs, installer une douche à l’italienne, changer de mode de chauffage, autant de travaux pour lesquels les propriétaires, bailleurs ou collectivités locales peuvent s’informer auprès des cinq conseillers habitat et énergie de Limoges Métropole. Depuis le 1er janvier 2020, le périmètre d’intervention du guichet habitat énergie a été étendu aux habitants des vingt communes de Limoges Métropole.

Ce service gratuit leur permet d’obtenir des réponses précises à leurs questions concernant des travaux liés à l’habitat ou à l’énergie. Ainsi, les particuliers peuvent bénéficier d’un accompagnement technique et méthodologique pour concrétiser leur projet de rénovation ou d’amélioration de leur logement grâce aux conseillers qui sont à leur écoute. Ils peuvent également être informés sur les diverses aides mobilisables pour aider à financer leur projet.

« Cette compétence incombait à la Ville de Limoges mais depuis plus d’un an et demi, les conseillers habitat énergie ont rejoint la communauté urbaine précise Catherine Mauguien Sicard, vice-présidente en charge du logement. Dans le cadre du projet de territoire, je présenterai fin novembre au bureau des maires la politique de l’habitat qui sera mise en place début 2022 sur l’ensemble de Limoges Métropole. D’une part sur la ville centre qui a des problématiques particulières et aussi en termes de renouvellement urbain sur toutes les communes. Un état des lieux sera alors dévoilé avec la stratégie élaborée et les outils que nous aurons choisis ». Un budget sera spécialement alloué pour entrer dans la phase opérationnelle de cette politique ambitieuse.

Une nouvelle OPAH en 2023

L’équipe de conseillers représente la porte d’entrée pour toutes les demandes liées à l’habitat et à l’énergie formulées aussi bien par des particuliers que par des maires et élus du territoire concerné. Dans les prochains mois, l’équipe devrait s’étoffer de deux ou trois conseillers au minimum en vue de la création d’une Maison intercommunale du logement d’ici fin 2022 qui sera installée à Limoges dans un lieu réaménagé pour l’occasion.

« Ce guichet s’adresse à tous les habitants et élus ayant des questions relatives à l’habitat privé au niveau énergétique, pour adapter le logement à la perte d’autonomie ou à une situation de handicap de même que pour lutter contre les logements indécents et indignes » détaille Magali Rougeoux, cheffe du service habitat privé. Les habitants et élus peuvent contacter les conseillers via le numéro vert gratuit 0 800 003 625 ou par mail : habitat-prive@limoges-metropole.fr . Ils sont ensuite accompagnés dans leurs démarches.

« L’amélioration de la performance énergétique du logement représente 75 % des demandes remarque t-elle, les conseillers établissent un diagnostic qui prend en compte l’état du bâti, les usages, le nombre d’habitants afin de définir avec les usagers la meilleure stratégie à adopter. Ils peuvent aussi accompagner les ménages dans la mobilisation des aides financières dont « Ma prime rénov » ou les aides accordées par l’Agence nationale de l’habitat ».

 

Des immeubles réhabilités grâce aux conseils du guichet habitat énergie Des immeubles réhabilités grâce aux conseils du guichet habitat énergie

 

Par ailleurs, Limoges Métropole a lancé une opération programmée d’amélioration de l’habitat (OPAH) ce qui permet de majorer les aides de l’ANAH. Une étude pré-opérationnelle sera lancée en 2022 afin de mener une OPAH au niveau intercommunal dès 2023. « Le but est que l’ensemble des usagers profitent du même service sur tout le territoire puisque l’OPAH actuelle prendra fin en décembre » annonce-t-elle.

Le nombre de contacts a doublé en deux ans

Le nombre d’appels reçus au guichet est en forte augmentation passant de 1 046 contacts en 2019 à 1 162 l’an dernier pour atteindre 2 206 sur les dix premiers mois de l’année. Ces appels sont plus nombreux de par le succès de « Ma prime rénov » et une communication renforcée autour de ce guichet comme lors du salon de l’habitat de Limoges en septembre. Les confinements ont aussi amené les propriétaires à entreprendre des travaux pour améliorer leur confort.

« Pour l’adaptation du logement, on touche des gens de 60 à 80 ans confrontés à un problème de santé et qui se questionnent pour rester le plus longtemps possible chez eux poursuit-elle, nous avons aussi des candidats à l’accession qui veulent savoir le type de travaux à engager sur un bien convoité notamment pour limiter la facture énergétique. Des gens qui ont acheté des biens anciens nous contactent également, principalement des propriétaires occupants pour améliorer leur habitat. Des bailleurs s’interrogent sur les conséquences de la loi climat et résilience publiée en août qui vise à lutter contre les passoires énergétiques.»

Par ailleurs, l’équipe a noué des liens privilégiés avec un réseau de professionnels de la rénovation énergétique et de l’immobilier comme la CAPEB, l’Ordre des architectes ou des syndics de copropriété. Cela peut éviter aux usagers de faire appel à de « faux artisans » ne détenant pas les habilitations nécessaires pour réaliser ce type de travaux. Le guichet habitat énergie est un bon moyen pour les propriétaires de lancer des travaux dans des logements vacants, indignes ou indécents en bénéficiant d’un accompagnement sur mesure.

Des chantiers fleurissent actuellement dans l’hyper centre-ville. « Nous travaillons avec des investisseurs qui rachètent des bâtiments pour les réhabiliter comme c’est le cas actuellement rue de la boucherie ou pour l’immeuble commerciale A. Dony et c’est le cas aussi avec les deux bailleurs sociaux Limoges Habitat et Noalis, constate la vice-présidente. Dans la rue Pétiniaud-Dubos, mal fréquentée et qui compte des logements insalubres et indignes, cinq opérations sont en cours de livraison, livrées ou en travaux sur des immeubles qui vont être complètement réhabilités grâce à des propriétaires et à Noalis, cette rue s’est transformée ». A proximité, deux investisseurs commencent à réhabiliter les anciens chais de la maison Lacaux une distillerie devenue cartonnerie qui sera aménagée en maisons individuelles et résidence seniors. Un site qui a échappé in extremis à la destruction.

 

Corinne Mérigaud
Corinne Mérigaud

Crédit Photo : Corinne Merigaud

Publié sur aqui.fr le 05/11/2021