Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Société | De jeunes Périgourdins s'expriment grâce à l'art et redonnent des couleurs à leur lieu de vie

La fresque avec les enfants et les partenaires du projet

Depuis le début de l'été, un groupe d'enfants et le personnel de l'institut socio-éducatif Tourny à Périgueux ont travaillé ensemble sur un projet artistique, qui leur a permis d'exprimer leur créativité, de s'ouvrir sur le monde et aussi d'embellir leur lieu de vie. Pour réaliser leurs oeuvres, ils ont été accompagnés par Karen Gerbier et Philippe Jacques, de l'association "Tout le monde" basée à Bègles, et dont l'objet est la création artistique comme outil de médiation. Pour ces enfants, ce programme piloté par l'agence culturelle départementale leur permet de reprendre confiance en eux.

Il y encore quelques semaines, l'accueil de l'internat de la maison d'enfants à caractère social (MECS) de Tourny, au coeur du quartier historique de Périgueux était un lieu assez sombre, et au final peu attrayant. A travers, un programme culturel et un appel à projet, il a repris des couleurs. Le résultat a été dévoilé, par les enfants eux mêmes le 4 novembre en présence des deux artistes architectes bordelais qui ont travaillé sur cette action et des partenaires dont le Conseil départemental.

Dans le cadre de ce projet intitulé "arborescence", Philippe Jacques et Karen Gerbier ont imaginé une fresque colorée et lumineuse, pour redonner vie à cet espace. Un élément essentiel, car c'est le premier lieu que ces enfants confrontés à des difficultés sociales, familiales, éducatives découvrent en arrivant au sein de l'Institut Tourny. Et et en cette période de vacances scolaires, ces enfants âgés de 5 à 10 ans, appartenant au groupe "arc et ciel" n'étaient pas peu fiers de conter cette belle expérience, qui a débuté par une visite  culturelle à Bordeaux. "Nous avons habillé les murs, travaillé aux pochoirs, explique Kimberley, dix ans".

Les enfants ont travaillé pendant quatre mois, avec l'équipe éducative. Le mur blanc, un peu vétuste  a cédé la place à des animaux de toutes les couleurs réalisés au pochoir, des plantes. La commande dans le cadre de ce projet était de travailler sur le thème de la nature. 

Une dimension collective et individuelle

"Dans cette action, il y a une dimension collective et aussi individuelle", précise Philippe Jacques. Car si les enfants, ont travaillé sur leur espace commun, ils ont aussi pu décorer leur chambre et échanger de manière individuelle avec les deux artistes. Les petits résidents ont choisi chacun un animal totem. "J'ai choisi une licorne pour ma chambre, rose, je la trouve belle et je suis contente", souligne Sarah. El Fael, a opté  pour un guépard. Chaque enfant, a reçu un autocollant coloré, à l'effigie de l'animal totem retenu, à disposer de sa chambre.

"Pour ces enfants, ce fut un moyen de s'exprimer à travers l'art et faire ressortir leur personnalité. Souvent, ces enfants n'ont pas pas la possibilité de le faire et ainsi ils ont pu reprendre confiance en eux", indique la directrice de la MECS. L'artiste Philippe Jacques, veut retenir de cette expérience, la dimension humaine au-delà de la dimension plastique. "C'est une co-construction, on ne voulait surtout pas sacraliser notre travail d'artiste".

La réalisation de la fresque sera complétée prochainement par l'installation d'un lustre qui va être installé dans le hall. Cette action culturelle réalisée au sein de la MECS Tourny entre dans le cadre du programme Puzzle, (programme en établissements éducatifs de la protection de l’enfance de Dordogne). Trois maisons d'enfants y ont participé cette année : celle de Lalinde autour du septième art, celle de Bergerac, autour du théâtre et celle de Périgueux, qui devrait renouveler l'expérience l'an prochain. 

 

 

 

 

Claude-Hélène Yvard
Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : aqui.fr

Publié sur aqui.fr le 05/11/2021