Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Politique | Gironde: Jean-Luc Gleyze a présenté sa feuille de route pour le mandat 2021-2028

vote budget primitif département 2022 une

Ce lundi 13 décembre, les élus départementaux De la Gironde se sont réunis en séance plénière pour voter le budget primitif pour 2022. Un vote qui a été précédé d'une présentation par Jean-Luc Gleyze, Président du Département, de sa feuille de route pour le mandat 2021-2028. Une Gironde qu'il souhaite plus solidaire mais aussi responsable et citoyenne.

C'est devant la presse et juste avant le vote du budget primitif pour 2022, que Jean-Luc Gleyze a présenté sa feuille de route pour le mandat 2021-2028. Une mandature que le Président du Département souhaite tout d'abord placer sous le signe de la solidarité et de la fraternité.

Une Gironde solidaire et fraternelle

« Plus solidaire et fraternelle ». Telle est la Gironde que Jean-Luc Gleyze souhaite voir émerger. Des caractéristiques qui, pour le Président du Département, passent tout d'abord par l'insertion des personnes éloignées de l'emploi ; notamment en incitant les territoires à s'inscrire dans l'expérimentation Territoire zéro chômeur de longue durée. Autre projet: la création d'un service public de la prévention de la petite enfance à la jeunesse ; une réflexion d'ensemble qui permet sur le long terme, de pouvoir « travailler à préparer les citoyens de demain ».

Également en projet: l'expérimentation d'une sécurité sociale alimentaire car « il y a un vrai besoin autour de l'alimentation qui passe par autre chose que simplement les banques alimentaires traditionnelles », a précisé le Président du Département de la Gironde. L'objectif étant de permettre à tous d'accéder à une alimentation de qualité.

Concernant l'aidance, Jean-Luc Gleyze souhaite aussi aller plus loin en développant, y compris en proximité, des actions de répit et d'accompagnement des aidants « qui parfois, se trouvent plus en difficulté que les personnes qu'ils soutiennent ».

L'amélioration de la protection de l'enfance fait aussi partie des priorités de cette mandature, notamment au travers de la création de postes et de formations à destination des professionnels.

Parallèlement, un « droit à vie » pour les personnes en situation des handicap est aussi à l'étude ; l'objectif étant de faciliter l'instruction et l'accès aux droits de ces personnes.

-Le développement de la médiation et de l'apprentissage des pratiques numériques, de même que la création d'une mutuelle départementale pour lutter contre les déserts médicaux sont également envisagés.

Une Gironde équilibrée

Autre caractéristique de cette feuille de route : la poursuite d'une Gironde dite « équilibrée ». Une ambition qui passe notamment par 4 axes.

D'abord, le renforcement du dialogue et de l'accompagnement auprès d'un certain nombre de partenaires; notamment en "remusclant" la conférence des intercommunalités, en lançant la deuxième génération des pactes territoriaux, ainsi que grâce au lancement ou à la poursuite de missions territoriales sur le Médoc, le pays Foyen, l'Entre-deux-mers, le Libournais et la Haute Gironde, l'objectif étant de renforcer l'action du Département sur le « croissant de pauvreté ».

Ensuite, le développement d'équipements culturels structurants sur chacun des territoires (maison des bibliothèques à Eysines, nouveau siège de l'IDDAC à Bègles, travail sur le domaine Plassac et le domaine de Nodris). L'idée étant aussi d'aller plus loin sur d'autres secteurs comme Hosteins, Blasimon, Certes et Graveyron... Le Département envisageant également de poursuivre ses efforts pour améliorer leur accès, leur accessibilité et leur rayonnement à l’échelle de la Gironde.

Puis, la poursuite du plan collège en l'insérant dans une réflexion encore plus dynamique avec les intercommunalités et les bassins de vie (conception, partage des infrastructures, fourniture de produits locaux pour la restauration scolaire...)

Et enfin, le fait de permettre aux girondines et girondins d'avoir accès au très haut débit avec le plan Gironde Haut Méga.

vote budget primitif département 2022


Une Gironde responsable

Dans le cadre de cette feuille de route, l'objectif est d'une part d'atteindre la neutralité carbone des activités des services de l'administration départementale d'ici 2050. D'autre part, d'étendre le modèle de ferme départementale inspiré du domaine de Nodris dans d'autres secteurs du département et d'intensifier la stratégie Gironde Alimen'terre. Et enfin, renforcer la stratégie foncière du Département pour étendre les espaces naturels sensibles dans une logique de continuité écologique et de s'inscrire dans une stratégie nationale des aires protégées.

Mais une Gironde responsable, c'est aussi, côté tourisme, être beaucoup plus acteur du développement du tourisme social pour que l'accessibilité au tourisme puisse être développé pour tous les types de population.

Une Gironde citoyenne

Cette mesure phare passe notamment par l'amélioration de la qualité de l'accueil, des délais de réponse et la simplification des délais de procédure pour une administration plus moderne et plus accessible ; l'instauration d'un coupon sport permettant le développement de l'accès de toutes et tous aux activités sportives avec la diversification des pratiques (mixtes, handisport, public précaire...) ; l'encouragement de la démocratie participative et enfin, la poursuite de la lutte pour l'égalité homme/femme.

Une intervention que le Président du Département a conclu en précisant qu'il avait demandé que cette feuille de route qui trace les orientations politiques de la mandature soit déclinée en fiche action avec un échéancier précis de mise en œuvre.

Le budget 2022 en quelques chiffres

Premier de cette nouvelle mandature, le budget primitif 2022 se veut un trait d'union entre les engagements précédents, continuant de produire leurs effets, et ceux qui commenceront à traduire les orientations politiques nouvelles.

Sur fond de croissance du PIB estimée à +4% en 2022, les recettes sont, pour le Département, volatiles car basées sur le marché de l'immobilier (droit de mutation à titre onéreux) et le pourcentage de la TVA.
Par ailleurs, le Département ne dispose plus de levier fiscal pour ajuster son budget en cas d'évolution de ses recettes, ce qui implique de le construire dans une logique "prudencielle", dixit son Président.

Ainsi, les recettes 2022 pourraient être de 1,76 milliards d'euros, soit -2,5% par rapport aux recettes prévisionnelles 2021.

Côté dépenses de fonctionnement, le Département consacre près des 2/3 des crédits de fonctionnement c'est à dire 1,047 milliards d'euros, au budget de la solidarité.

-+1,5% pour le SDIS (94,9 millions d'euros)

-+17% pour la contribution aux mécanismes de péréquation (81 millions d'euros)

-+11% (262 millions d'euros) pour les moyens humains liés au déploiement des politiques publiques départementales pour faire face à l'essor démographique de la Gironde ainsi qu'à la compétitivité nécessaire pour les besoins de recrutement au vu de la configuration de la pyramide des âges et de la perspective de doublement des départs en retraite dans les prochaines années (150 à 160 départs jusqu'ici, 250 à 300 prévus pour le reste du mandat)

-près de 164 millions d'euros pour le développement et la vitalité des territoires (participations et subventions, voirie, transports, prévention spécialisée).

Parallèlement, le Département envisage de déployer une capacité d'investissement de 315,8 millions d'euros (épargne brute prévisionnelle de 111,8 millions d'euros et un emprunt d'équilibre de 205 millions d'euros). Le budget consacré à la vitalité du territoire est de 184,4 millions d'euros pour les collèges, 36,8 millions d'euros pour les infrastructures, 11,3 millions pour la politique numérique, 2,2 millions d'euros pour l'environnement, 26,4 millions d'euros pour les communes et 8,9 millions d'euros pour le logement, notamment.

« Ce budget n'est pas simplement une succession de chiffres, mais l'illustration de notre capacité d'action en cette année 2022 » a ainsi conclu Jean-Luc Gleyze.

Emmanuelle Diaz
Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : ED

Publié sur aqui.fr le 15/12/2021