Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Economie | Mortalité des huîtres : les ostréiculteurs du bassin d'Arcachon reçoivent une aide de l'Etat

Le port de Gujan-Mestras

Le ministre de la Pêche, Bruno Le Maire, a annoncé ce jeudi 24 septembre des mesures, pour venir en aide aux ostréiculteurs touchés par une vague de mortalité estivale d'huîtres juvéniles. Le Fonds national de garantie des calamités agricoles va indemniser une partie des pertes enregistrées, indique le ministère, dans un communiqué.

C'est l'une des rares bonnes nouvelles pour les ostréiculteurs, notamment du bassin d'Arcachon. Ils seront exonérés, au cas par cas, de la redevance domaniale en fonction de la santé économique de leur entreprise. Le fonds d'allègement des charges va être également mobilisé à hauteur de 2,5 millions d'euros pour aider les exploitations spécialisées en production de naissains et de demi-élevage qui ont enregistré "des pertes significatives". Il prendra en charge les intérêts sur des échéances de prêts professionnels à long et moyen termes, d'une durée supérieure à 24 mois.

Un rapport demandé sur les causes de la surmortalité

Par ailleurs, Bruno Le Maire a rappelé qu'il avait demandé à l'Ifremer, l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer, un rapport sur les causes de la surmortalité qui affecte les jeunes huîtres, en partenariat avec la profession ostréicole. Le ministre espère que cette collaboration permettra la création d'un Groupement national de recherche, auquel seraient également associés l'Etat et les collectivités locales, en vue de donner une "dynamique nouvelle" aux travaux de recherche sur la conchyliculture. Une mission préfigurant ce que pourrait être ce groupement doit être installée "dans les prochains jours" et rendre ses propositions avant le 15 décembre.

Le Grand Banc fermé

Cette nouvelle s'inscrit dans un contexte morose pour la profession, qui voit les interdictions de consommer des huîtres se multiplier. Mercredi 23 septembre, le préfet de la Gironde a décidé d'interdire la pêche, le ramassage, le transport, le stockage, l'expédition, la vente et la consommation des huîtres en provenance du Grand Banc. Les huîtres du Banc d'Arguin restent en revanche ouvertes à la consommation. Les résultats des tests biologiques du laboratoire de l'IFREMER Arcachon à partir de prélèvements d'huîtres réalisés le 21 septembre 2009 dans les zones de production du Bassin d'Arcachon, se sont révélés positifs pour le Grand Banc.

Nicolas César

Nicolas César
Nicolas César

Crédit Photo : DR

Publié sur aqui.fr le 24/09/2009