Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Culture | Les Zombies et les Dynamites reviennent en force pour le festival Eysines Goes Soul le week-end du 12 juin

La formation originale des Zombies sera présente à la septième édition du festival Eysines Goes Soul

A partir de ce samedi 12 juin, Eysines va se transformer en Detroit le temps d'un week-end. Pas pour devenir la capitale de l'automobile mais plutôt pour brandir bien haut le flambeau de la Motown. Deux jours de musique, deux jours de musique soul mais pas que. Pour sa septième édition, le festival d'Allez Les Filles est allé chercher des groupes presque oubliés et des nouveautés underground. Pas de tête d'affiche facile et pas de groupes trop à la mode, de l'exigence, rien que de l'exigence. Rock 60's, Jazz, Garage Rock, Punk et bien sûr Soul sont au programme pour une édition plus rock que de coutume avec en point d'orgue quelques mythiques groupes en "The" : The Zombies, The Standells et The Dynamites.

Vous ne connaissez peut-être pas le nom des Zombies mais vous avez sûrement entendu au moins un de leurs tubes pop intemporels dont le plus célèbre restera le fameux Time Of The Season. Rivaux des Beatles dans les années 60, les Zombies partageaient tout avec les Fab Four : même studio, même origines prolétaires, même amour pour la musique noire... L'Histoire a décidé de mettre en lumière un groupe et de laisser l'autre dans l'ombre. Leur album Odessey and Oracle reste un modèle du genre psychédélique. Reformé en 2004 sans absent, le groupe a toujours derrière lui un noyau dur de fans nostalgiques. Définitivement la surprise de ce festival. Juste derrière on trouvera les Dynamites de Charles Walker, un des parrains de l'actuel scène funk-soul mondiale. Le genre de mec cool qui a fait les premières parties de James Brown, Etta James ou Otis Redding, qui a fait le compositeur pour la Motown et qui continue à tourner un peu partout. Efficacité pourrait résumer parfaitement un show des Dynamites, à ne manquer sous aucun prétexte. Le troisième groupe mythique est un peu plus inconnu mais résonnera de manière familière dans le cœur des amateurs de garage rock. Apparaître sur la fameuse compilation Nuggets (un must-have pour tous les amateurs de musique sixties) est depuis toujours un signe de qualité. Une occasion qui ne se représentera pas.

Des jeunots prêts à en découdre

Aux cotés de cette triplette divine, on pourra retrouver quelques bandes de jeunots prêts à en découdre. Jessie Evans, la punkette burlesque berlinoise que l'on avait déjà vue au festival des Femmes s'en mêlent au printemps. Thee Vicars, la relève du garage rock britannique. Bibi Tanga & The Selenites, collectif protéiforme africain mélangeant électronique et acoustique au service du groove. Pussydelic, six tigresses endiablées jouant une soul de fort bonne facture. The Willowz, groupe de rock indé californien et sûrement le plus faible des groupes proposés ici, et quand on sait que Michel Gondry est fan c'est symptomatique de l'excellente santé de la programmation. Et la surprise de dernière minute : The Cults, groupe de pop à la mode pas bidon. Une programmation ultra-efficace à n'en pas douter. Vous pouvez bien délaisser la Coupe du Monde le temps d'un week-end.

Thomas Guillot

Eysines Goes Soul - Samedi 12 et Dimanche 13 juin
Domaine du Pinsan - Eysines
De 12 à 18 euros pour un jour et de 20 à 30 euros pour les deux.

Thomas Guillot
Thomas Guillot

Crédit Photo : DR

Publié sur aqui.fr le 09/06/2010