Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Société | L'inauguration du Rocher de Palmer, première Académie des Arts de France: la culture au coeur de la politique de la ville

Inauguration du Rocher de Palmer

Une inauguration marquée par un grand élan d'unanimité républicaine, la foule des habitants de Cenon, une programmation aussi diverse que réjouissante : le Rocher de Palmer, scène numérique des cultures du monde mais aussi première Académie des Arts de France comme Fadela Amara, secrétaire d'Etat à la Ville l'a rappelé avec conviction, aura vécu ces 24 et 25 septembre des heures réjouissantes. Elles augurent bien de la réussite d'un lieu culturel de très grande envergure qui a l'ambition, au coeur du Grand Projet de Ville, de devenir une sorte de phare des cultures musicales du monde, sur la rive droite de Bordeaux. Et en Aquitaine.

Ils étaient tous là, les Alain d'abord, accueillis non sans émotion par un Alain lui-même. Alain David, maire de Cenon qui a rappelé le long chemin d'un pareil projet ; Alain Juppé venu en voisin assurer le Rocher de la « totale collaboration » de Bordeaux et de ses lieux culturels majeurs que sont l'Opéra, le Conservatoire national de Région, la Rock School ou le TnBa, Théâtre national Bordeaux en Aquitaine. Un Alain Juppé dont on a remarqué l'hommage appuyé à Fadela Amara, s'inscrivant en faux contrel'échec de la politique de la ville et soulignant, au contraire, quecette réalisation était la preuve de sa « réussite ». Alain Rousset, le président du Conseil régional d'Aquitaine adhérait à ce jugement, non sanssouligner combien le rôle des collectivités avait été décisif dans le financement du Rocher avant d'enfoncer le clou d'une campagne qu'il mène à la tête de l'ARF contre la réforme territoriale - « on nous a coupé l'eau »- ce qui devait, quelques instants plus tard, conduire Fadela Amara, en réponse à son propos, à promettre que « la clause de compétence générale sera préservée »en matière culturelle, dixit Nicolas Sarkozy.

La diversité en nombre
Fadela AmaraMais il y avait aussi Vincent et Isabelle : Vincent Feltesse le président de la Communauté urbaine qui ne pouvait pas ne pas souligner combien Le Rocher étaitaussi la confirmation du dynamisme d'une agglomération qui rayonne. Quant à Isabelle Dexpert, Vice-présidente à la culture du Conseil général de la Gironde elle assura que la collectivité sera toujours présente aux côtés de l'équipe qui hérite d'un outil formidable mais dont l'animation et la gestion ne vont pas être de tout repos. Le préfet Schmitt avait lu un message du ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, où l'on a senti quelques propos de circonstancesur l'importance de la culturepour récupérer « les territoires perdus de la République ». Par parenthèse, Frédéric Mitterrand aurait été sans doute enchanté de découvrir une ville qui est, par excellence, celle de la diversité, où la population avait l'esprit à la fête, ce vendredi 24 septembre, et où l'équipe municipale au contact de celle-ci ne se sent pas en situation d'avoir à récupérer son territoire.

La journée avait été rythmée par une série de moments destinés à illustrer le potentiel culturel du Rocher : expositions « dans les murs » autour de créations plastiquesde diffusion de musiques en image au centre de documentation du Fantôme du Rocher, de Jazzafip en direct et en public de lacréation en français et en wolof de Leena, « opéra urbain » à partir des textes de Boubacar Boris Diop, des chansons de Béa qui valent absolument découverte...Moment joyeux et fort applaudi, le lâcher de 300 ballons emplis de graines mellifères ! Ce samedi 24 septmebre, après un réveil musical aux musiques du monde, les Cenonais et habitants de la rive droite auront eu le privilège d'accueillir l'Orchestre National de Bordeaux Aquitaine venu donner « les Quatre Saisons de Vivaldi » avant que « The Wackids » ne proposent leur concert rock pour les enfants. L'éclectisme comme un symbole.

J.A

Joël Aubert
Joël Aubert

Crédit Photo : Aqui.fr

Publié sur aqui.fr le 25/09/2010