Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Culture | Le Festival du Périgord Noir présenté depuis la Maison de l'Aquitaine

Jean-Luc Soulé et Alain Rousset

"Sa réputation n'est plus à faire", a déclaré Alain Rousset, président de la région Aquitaine, pour annoncer le Festival du Périgord Noir, mardi soir à la maison d'Aquitaine à Paris. Les amoureux de la musique classique retrouveront pour cette 29e édition, des concerts magiques du 30 juillet au 9 octobre prochain.


Pour le lancement officiel de sa 29 ème édition, en partenariat avec Aqui.fr, les organisateurs du Festival du Périgord Noir ont choisi mardi 7 juin la Maison d'Aquitaine à Paris. Pendant plus de deux mois et demi se succèderont musiciens renommés à travers ce festival itinérant. Les artistes se produiront dans près de quinze lieux exceptionnels comme l'Abbaye de St-Amand de Coly. Des randonnées pédestres musicales sont aussi prévues au programme.

"Nous avons souhaité qu'il y ait une soirée Aquitaine," a expliqué Alain Rousset, président de la région Aquitaine, ajoutant: " Nous vous remercions pour cet évènement  qui mèle culture et patrimoine." D'autres personnalités politiques étaient présentes comme les députés Colette Langlade et Germinal Peiro. "Un Festival est un engagement de tous les jours. Nous travaillons pour qu'il rayonne dans toute la région," a expliqué Jean-Luc Soulé, président du Festival, rendant un hommage appuyé à Michel Laplénie, directeur de Sagittarius qui, depuis une dizaine d'années, est le maître d'oeuvre de l'Académie de musique ancienne.

Liszt par Tamas Vasary et Giovanni Bellucci
Liszt dont 2011 est l'année du bicentenaire de la naissance sera à l'honneur et la présence de Tamas Vasary est très attendue ainsi que celle de Giovanni Bellucci (cf l'interview de J.L Soulé). Pour l'occasion, Balázs Ablonczy, directeur de l'Institut de Hongrie était également présent à la Maison de l'Aquitaine. L'objectif du festival est aussi d'être un lieu de rencontres et de mise en valeur des liens culturels. "J'arrive de l'aéroport, explique Shani Diluka, pianiste et Premier prix du Conservatoire supérieur de Paris, en tournée à Toulouse, Poitiers et Monaco. Je ne voulais pas manquer ce rendez-vous." Cette jolie jeune femme est un talent prometteur. "J'ai fait plusieurs albums avec l'orchestre Bordeaux-Aquitaine, poursuit-elle. Je suis originaire du Sri Lanka et j'ai été élevée à Monaco, mais mon attachement à cette région est très fort". Shani fait d'ailleurs de nombreux aller-retour à Bordeaux. La pianiste est heureuse de participer au festival."Nous allons raconter Chopin aux enfants, en projetant pendant le concert des illustrations. C'est poétique et magique," s'enthousiasme-t-elle. Près d'elle, Fitonova Elena, pianiste aussi, participera pour la première fois au Festival. Une année qui s'annonce pleine de rencontres. 

 Charlotte Lazimi

 

Charlotte  Lazimi
Charlotte Lazimi

Crédit Photo : Aqui.fr

Publié sur aqui.fr le 13/06/2011