Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Culture | Arte Flamenco 2011 : deux fortes personnalités pour un final éclatant et mémorable

Mariana Cornejo, Cantaora du flamenco de Cadix

A Mont-de-Marsan, le festival Arte Flamenco se termine ce soir, en beauté et en grandiose. Au programme, deux fortes personnalités du flamenco, qui n'ont pourtant rien en commun, l'une est joviale, bavarde et drôle, l'autre est dit sauvage, taciturne et imprévisible. La première c'est la cantaora Mariana Cornejo, qui, au côté du cantaor David Palomar, et du bailaor Juan Ogalla, interprètera pour le public montois le flamenco doux et mélodieux de Cadix. Le second invité de la soirée, c'est Agujetas, légende vivante du flamenco « puro » qui viendra clore le festival dans un « fin de fiesta » qui promet d'être exceptionnel.

Elle parle vite, s'agite, s'enthousiasme pour un rien et rit beaucoup. Mariana Cornejo, est affable, joyeuse et dynamique. Elle est à l'image de sa ville : Cadix, connu pour sa gaité et sa joie de vivre. C'est bien d'ailleurs à cette ville et à son flamenco si particulier, plus doux et mélodieux que dans le reste de l'Andalousie, que la cantaora et ses deux « comparses », David Palomar et Juan Ogalla, comptent rendre hommage ce samedi au Café Cantante du Festival. Au long de ce récital, le public pourra entendre un certain nombre d'airs connus du flamenco de Cadix, mais aussi un grand nombre de chansons longtemps oubliées auxquelles Mariana Cornejo, véritable mémoire de ces chants d'autrefois, redonne vie sur scène. Réunissant deux générations de chanteurs sur une même scène, ce spectacle promet de beaux moments sous le soleil de Cadix.

"Fondamentalement libre et sauvage"
Après un moment d'allégresse passé tout au sud de l'Andalousie, les festivaliers se dirigeront vers les berges de la Midouze, près de la cale de l'abreuvoir, pour une toute autre ambiance. L'ambiance grave, presque sacrée, du cante puro d'Agujetas, « le meilleur du meilleur des cantaores » selon Sandrine Rabassa, directrice artistique du Festival. Avec ce spectacle en plein air, dans la nature, « on termine sur l'essence même du flamenco : le cante jondo, le cante puro », explique la jeune femme. « Durant le Festival, on a vu du flamenco sous toutes ses formes, mais pour que tout cela existe, il faut qu'il y ait des bases ». Et ce sont ces bases-là, les bases d'un flamenco gitan, profond et grave que personnifie et exprime dans son chant le monument Agujetas. Mais l'homme est « fondamentalement libre » et foncièrement « sauvage », et il ne se laisse pas convaincre facilement. Cela dit, l'état d'esprit du spectacle monté pour lui par la directrice artistique l'a vraiment séduit, confie-t-elle soulagée. Seulement accompagné de son guitariste, il chantera en extérieur, dans la nature, à proximité de la rivière. Le public quant à lui sera de l'autre côté de la berge, un écran géant lui permettant de voir le visage du chanteur.
Agujetas chantera donc ce soir à Mont-de-Marsan : un véritable cadeau pour tous les montois que d'avoir l'occasion de l'entendre gratuitement et dans de telles conditions. Un moment rare et précieux qui signera de façon majestueuse la fin du Festival Arte Flamenco 2011.

Photo: Aqui.fr

Solène Méric

Solène Meric
Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Publié sur aqui.fr le 12/07/2011