Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Politique | La LGV Bordeaux-Toulouse menacée ?

TGV

Dans son nouveau rapport, la Cour des Comptes tire une nouvelle fois la sonnette d’alarme concernant l'investissement de quatorze nouvelles Ligne à Grande Vitesse. Pour cette Institution, l'argent manque. En s'appuyant sur cet audit, Jérôme Cahuzac, ministre délégué au Budget et élu lot-et-garonnais, a expliqué sur France 2 que « le gouvernement n'aurait pas d'autres choix que de renoncer à certaines des options qui ont été privilégiées ». Réactions de différents élus lot-et-garonnais...

« Il est nécessaire d’accorder la priorité à la modernisation et à l’entretien du réseau ferroviaire existant ». Ce constat de la Cour des Comptes fait des heureux et des mécontents en Lot-et-Garonne...

Raymond Girardi, conseiller général PC et membre de l'association ALTernative LGV se dit satisfait de la réaction du ministre délégué au budget. « La Cour des comptes et Jérôme Cahuzac ont pointé du doigt ce que nous dénonçons depuis bien longtemps, à savoir le coût exorbitant de cette ligne et surtout son inutilité. Nous, nous préconisons la modernisation des voies existantes. C'est une victoire pour le combat que nous menons depuis des années. »

Patrick Cassany, vice-président du Conseil général, socialiste, ne l'entend pas de la même oreille. « Je n'ai pas été surpris de ce rapport ni de la réaction de Jérôme Cahuzac. Je maintiens la nécessité de cette ligne pour l'attractivité de notre territoire. Cependant, et nous l'avons toujours dit, le plan de financement est à revoir. Demander au Conseil général une centaine de millions d'euros n'est pas possible! Il faut donc étudier de nouvelles pistes de financement. »

Pour Jean Dionis du Séjour, maire d'Agen et président de la Communauté d'Agglomération d'Agen « la confrontation entre les exigences des finances publiques et le déploiement des ligne TGV est saine. Je reçois l'audit de la Cour des Comptes et le jugement de Jérôme Cahuzac d'une manière positive. Maintenant, je souhaite que le gouvernement nous dise vite quelles sont, des 14 lignes envisagées, les prioritaires. J'attends de savoir si le gouvernement croit en la ligne Bordeaux-Toulouse. Pour moi, son utilité ne fait aucun doute. »
Affaire à suivre...

Sybille Rousseau
Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Publié sur aqui.fr le 12/07/2012