Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Economie | BEM et Euromed Management fusionnent et créent Kedge management

Philip McLaughlin

Les écoles BEM, l'école de management de Bordeaux et Euromed Management à Marseille ont annoncé aujourd’hui officiellement leur fusion lors d’une conférence de presse. Au programme: des objectifs ambitieux d’ouverture à l’international pour plus de compétitivité, sans pour autant renoncer aux identités et à l’attractivité locales des deux écoles.

Une autre appellation pour une nouvelle marque. Kedge Business School, c’est le nom de la  nouvelle école de management, née de la fusion des deux écoles BEM, l'école de management de Bordeaux et Euromed Management à Marseille. C'est en présence du président de la CCI de Bordeaux, Pierre Goguet et de François Pierson, Président du Conseil d’Aministration d’Euromed Management que l'école a été dévoilée. Elle verra le jour le 1er juillet prochain. Kedge signifie en anglais “une ancre de bateau qui lui permet de tourner”, a expliqué Phillip McLaughlin, Directeur Général de BEM. L’objectif: permettre aux deux écoles de s’ouvrir à l’international, avec pour ambition d’entrer d’ici cinq ans dans le top 15 européen des écoles de management. “Nous espérons passer de 30% à 60% d’étudiants étrangers avec l’ouverture de campus à l’internationale,” a précisé Bernard Belletante, Directeur Général d’Euromed Management. A l'origine de cette fusion: une vision commune de ces deux écoles pour créer “un pôle d'excellence et contribuer à l’attractivité et au rayonnement international des territoires”. La mise en place d'autres campus notamment dans les pays émergents est un des nouveaux défis de l’école, notamment en Asie. ”Nous souhaitons créer un parcours d’apprentissage totalement à l’étranger pour les étudiants français”, a précisé Bernard Belletante. Autre volet: faire émerger au niveau mondial des thèmes de recherche, tels que “Achat, logistique, maritime” ou encore “Global Supply Chain”. En effet, les équipes de recherche des deux écoles vont constituer ensemble le premier groupe de la recherche française en sciences des gestion. Kedge espère passer de 170 à 200 voire 250 professeurs. Une volonté pour 2017 ? Doubler le budget de recherche, qui passerait de 6,5 millions d’euros à 14,5.

Une nouvelle promotion en septembre 2013

KEDGE BS

Concrètement, la première promotion de Kedge sera celle de septembre 2013. Cela change la donne pour les étudiants qui souhaitent entrer dans l’école, car il n’y aura plus qu’un seul concours, avec un seul oral dans l’une ou l’autre école. Si aujourd’hui, les deux écoles réunissent 9200 étudiants pour un chiffre d’affaires de 90 millions d’euros, le but est qu’ils soient 12.000 pour un chiffre d’affaires de 150 millions d’euros. Par ailleurs, le conseil d’administration de la nouvelle école se réunira en juillet 2013. C’est seulement à cette date que sera révélé le nom du directeur de l’établissement. Pour l’instant l’ESC Pau ne rejoindra pas encore les deux écoles. Le rapprochement devrait être plus long et se faire sur les deux prochaines années. “Nous attendons de parler le même langage,” a ajouté Phillip McLaughlin.

Charlotte Lazimi
Charlotte Lazimi

Crédit Photo : aqui.fr

Publié sur aqui.fr le 03/10/2012