Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Environnement | Premières graines semées pour l’éco-quartier Les Akènes à Lormont

les Akènes à Lormont (33)

Samedi dernier, la ville de Lormont a posé la première pierre de l’éco-quartier Les Akènes, dans le quartier de La Ramade.« Nous sommes sur un ancien site industriel » indique Jean Touzeau, maire de la ville, « Avant il y avait l’usine Siemens. Ce grand terrain de 9,5 hectares va permettre la construction d’un éco-quartier pouvant accueillir entre 2500 et 3000 habitants ».

L’éco-quartier Les Akènes, conçu en partenariat avec Clairsienne, opérateur social et amménageur, devrait être terminé entre 2014 et 2015. Il participe à un projet d’action publique à volonté sociale, écologique et économique.
Une proximité avec la villeBordeaux est à moins de quinze minutes. Situé en bout de plateau entre le quartier de Génicart en réhabilitation et le quartier pavillonnaire du Grand Tressa, l’axe paysager « la promenade de la Ramade » va permettre de relier le tramway A (à 800 mètres) à la future passerelle du Grand Tressan qui franchira la rocade.
« Il fallait éviter l’enclavement », indique Jean Touzeau, « C'est une volonté des partenaires, la ville de Bordeaux sera à moins de quinze minutes, et  les Akènes bénéficieront d’équipements permettant la réalisation d’un quartier structuré, vivant et mixte. »

Ecoles, infrastructures sportives et culturelles, les Akènes permettront de promouvoir la mixité sociale et fonctionnelle. L’éco-quartier regroupera 7500 m2 de commerces et services ainsi que 11000 m2 de bureau en bordure de rocade et une chaufferie biomasse. Les 816 logements iront du T1 au T5 en accession privée et sociale. Coût total de l'opération: plus de 200 millions d'euros d'investissements.

Un quartier au cœur de la natureInviter la nature en ville et composer des paysages verts au quotidien a été une des ambitions des programmateurs de l’aménagement. Marion Vaconsin, architecte paysagiste explique « Le projet a été conçu comme un socle permettant de stimuler les sens des habitants. La végétation est accessible, immédiate et vécue. »

Les Akènes sont composés de trois espaces de vie complémentaire ; « Habiter dans les arbres », « La Lisière » et le cœur de l’éco-quartier. 35% des Akènes sera constitué d'espaces libres plantés. Entre le Parc des Coteaux, la vallée du Gua et le bois de châtaigniers du Grand Tressan, l'éco-quartier viendra relier ces paysages et renfermera des espaces variés de boisements, clairières, venelles, jusqu'aux pieds des immeubles.

Renouvellement urbain et mixitéMonique Segura habite Lormont depuis 1968. Les cheveux aussi rouges que ses lunettes, c'est un peu "l'âme de Lormont", comme l'appellent ses amis. Elle travaille au centre social de la ville et a observé les différentes évolutions du quartier et de ses habitants. "C'est sûr, c'est du renouveau par rapport à Lormont. Avant c'était un vieux bourg, maintenant c'est plus jeune." Quand on évoque le futur quartier des Akènes, et l'arrivée de plus de 2000 nouveaux habitants, elle se réjouit. "Lormont est une ville comme les autres. Malgré ce qu'on peut dire, ça ne brûle pas. J'ai jamais voulu partir. La délinquance existe ici comme ailleurs. Le renouveau, c'est toujours positif."

Mixité sociale comme impératif d'un projet au coeur du développement durable, Monique y croit. "Les gens ont toujours peur de nouveaux voisins, mais une ville s'évalue aussi à son mélange de population. Au centre social je vois de tout. S'il y a des jeunes qui font des bêtises ce n'est pas à cause de Lormont, c'est qu'ils n'ont pas vraiment d'envie," confie-t-elle.
Pour Sarah, mère de trois enfants venus planter les premières graines, ça sera le déménagement l'année prochaine. "Ce n'est pas à cause des Akènes, car je n'étais pas au courant du projet, mais parce que je ne trouve pas le quartier agréable, trop résidentiel." Des familles partent, d'autres viennent s'installer...telle est la vie sans cesse renouvelée du quartier de la Ramade.

Les promoteurs des Akènes promettent que les familles voudront rester dans ce nouveau quartier. Grâce à sa synergie et par son nom, car l'Akène est un fruit portant en lui tous les constituants nécessaires pour "germer, se développer et s'intégrer dans son environnement". Ce que l'éco-quartier espère bien garantir à ses futurs habitants.

Elise Lambert
Elise Lambert

Crédit Photo : Aqui.fr

Publié sur aqui.fr le 22/11/2012