Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Economie | Jérôme Cahuzac ambassadeur du Lot-et-Garonne au Salon des entrepreneurs à Paris

Jérôme Cahuzac ambassadeur du 47 au Salon des entrepreneurs à Paris

Réunis sous le label ECO 47, les représentants du Conseil général, des collectivités et des acteurs économiques du Lot-et-Garonne étaient présents pour la première fois au Salon des entrepreneurs à Paris (6,7 février) pour défendre les couleurs du département et attirer des investisseurs potentiels.

Installé au deuxième étage du Palais des Congrès, le stand ECO 47 a tenu à se distinguer de suite de ses collègues aux décors austères en se mettant dans une ambiance estivale avec des couleurs à dominante jaune - oranger. Et puisqu’il n’y a pas de bonne promotion sans une mise en bouche digne de ce nom, le traditionnel pruneau était au rendez-vous. Naturel ou enrobé de chocolat, il faisait mouche chez les passants occasionnels, parmi lesquels un certain Jérôme Cahuzac.

Cahuzac : « Les gens sont contents de vivre dans le Lot-et-Garonne »Le ministre délégué au budget, ancien maire de Villeneuve-sur-Lot (2001-2012) a salué l’initiative du département. « C’est émouvant de les voir à Paris, a-t-il réagi. Ils ont raison d’être là car il faut se faire connaître et ce salon en est une formidable opportunité. D’autant que le Lot-et-Garonne offre un beau cadre de vie. C’est un département rural bien préservé avec un tourisme vert intéressant et une histoire passionnante. On dit toujours qu’il faut que les collaborateurs soient contents de l’endroit où ils vivent et dans le Lot-et-Garonne je sais qu’ils le sont », a conclu le ministre.

Encore un petit verre de vin pour digérer, un large sourire des membres de l’équipe et toutes les conditions étaient réunies pour inciter ces passants - entrepreneurs potentiels à investir dans le Lot-et-Garonne. « On a dû se faire une centaine de contacts sur les deux jours, observe Hubert Cazalis, un des responsables du stand. Ça pouvait aller d’une recherche de renseignements assez pointus sur le prix de location dans une pépinière, le foncier, les aides financières ou les entreprises à reprendre, mais il nous arrivait souvent de devoir expliquer d’abord où se trouve le Lot-et-Garonne ».

Aquitain rencontre Aquitain à ParisParmi les intéressés on trouvait même des... Aquitains. « Je suis venu de Sarlat, raconte Hervé Louf, 51 ans, chef d’entreprise dans une société d’accompagnement. Je cherche justement des porteurs de projets sur le Lot-et-Garonne que je pourrais coacher dans des initiatives destinées à une clientèle de proximité, explique Hervé qui justifie sa présence à Paris. Paradoxalement c’est sur ce genre de salons que je peux plus facilement rencontrer et aborder des entrepreneurs de ma région que si je devais prendre rendez-vous en amont avec la contrainte de présenter un projet ».

Des entreprises en demandeMême si ce n’est que cette année que le département inaugure sa présence au Salon, celle-ci fait en réalité partie d’un vaste programme de développement économique du département lancé fin 2009. « On répond à une forte demande des entreprises de vouloir travailler ensemble avec les pouvoirs publics et les collectivités, explique Jacques Bilirit, vice-président du Conseil général en charge du tourisme et du développement économique. Les entreprises ont manifesté un besoin d’accompagnement dans leurs projets ainsi que la mise à disposition d’un environnement adapté pour leur implantation, détaille M. Bilirit. Il fallait donc mettre en place une politique satisfaisant ces besoins ».

Le « Concentré du Sud-Ouest »Concrètement, quelque 36 millions d’euros ont été investis dans la modernisation de trois zones d’activité (Samazan, Damazan et Agropole) dotées du haut débit et d’une meilleure desserte ; et 12 millions ont été consacrés à la création d’une quatrième zone sur Nérac. Pour renforcer le côté accompagnement, un site internet a été lancé reprenant le label de la nouvelle identité économique du département « ECO 47 ». Le site répertorie l’ensemble des offres économiques du Lot-et-Garonne, les terrains disponibles mais aussi les aides financières possibles. « Un outil très important pour les porteurs de projets », souligne le vice-président.

Avec une première présence au Salon de l’entrepreneur à Paris, le département vise désormais à s’inscrire dans une stratégie de promotion au niveau national. « On se doit d’aller à l’extérieur pour vendre et valoriser notre territoire », insiste M. Bilirit. Une valorisation passant par le slogan « Concentré du Sud-Ouest ». « Nous sommes à proximité de tout, renchérit-il. On est entre Bordeaux et Toulouse, la mer et la montagne ne sont pas loin. Nous pouvons nous vanter d’un tissu d’entreprises innovantes et d’un nombre d’opportunités professionnelles important ». ECO 47 réfléchit désormais à des pistes de promotion à l’étranger.

Piotr Czarzasty
Piotr Czarzasty

Crédit Photo : aqui.fr

Publié sur aqui.fr le 09/02/2013