Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Société | Speed-dating studieux entre opérateurs et architectes de l'opération 50.000 logements.

Vincent Feltesse, Christine Bost et Arnaud Lecroart à la rencontre architectes-opérateurs 50.000 logements.

Ce 18 mars, les premiers couples de la démarche "50.000 logements autour des axes de transports collectifs" se formaient au Rocher de Palmer (Cenon). Sur le principe d'un speed-dating, 39 opérateurs et 85 équipes d'architectes discutaient de la réalisation des premiers îlots témoins, et de la construction du premier bloc de 1.800 logements. Vincent Feltesse, député de la Gironde et président de la CUB, et Christine Bost, maire d'Eysines et vice-présidente de la CUB chargée des opérations d'urbanisme, ont salué le travail d'Arnaud Lecroart, directeur de "La Fab", qui organisait cette journée.

"Un dispositif que l'on invente au fur et à mesure des étapes"

Rencontres opérateurs-architectes de 50.000 logements.

Arnaud Lecroart, directeur de la SPL "La Fab", se félicitait de cette rencontre entre ceux "qui avaient été repérés pour être les plus porteurs dans cette démarche", pour cette "étape un peu particulière", "avec comme but que chacun se rencontre". Comme il l'a précisé, ils auront ensuite "jusqu'à fin mars pour proposer les équipes qui vont concourir", "avec un projet ayant comme thème central, le fond de la démarche, la qualité et le prix du logement". Il a ainsi résumé la présence des élus et responsables présents : "nous ne sommes pas là pour faire, mais nous sommes là pour permettre de faire".
Pour Christine Bost, maire d'Eysines, vice-présidente du Conseil général de la Gironde et vice-présidente de la CUB chargée des opérations d'urbanisme, le but est de "faire du logement sur la CUB, mais pas n'importe comment", "montrer qu'il est possible de faire un logement de qualité et accessible à tous". Sur ce projet, il s'agit donc d'utiliser un "dispositif que l'on invente au fur et à mesure des étapes".

"On vise l'efficacité avec un côté expérimental"Vincent Feltesse, député de la Gironde et président de la Communauté urbaine de Bordeaux, a choisi lors de son discours aux opérateurs et architectes présents, de rappeler quelques chiffres : "on compte 15 à 20.000 nouveaux habitants en Gironde par an, 30.000 demandes de logements sociaux sur l'agglomération de Bordeaux, avec des populations qui sont donc obligés de partir en campagne ; on a donc un objectif politique : les faire revenir sur le territoire de la métropole, là où il y a des emplois".
Il a également reconnu que l'"on déploie beaucoup d'outils sur Bordeaux […] mais, malgré tout, le sentiment qu'on a, c'est qu'on reste trop lent et trop cher". Sur le projet des 50.000 logements, "la démarche va pour l'instant plutôt à bonne allure", selon le député, "on a déjà repéré 17 sites". "Les premières heures [de cette rencontre] ont dû être aussi enrichissantes que déconcertantes, avec ce dispositif inhabituel", admet-il, tout en concluant : "on vise l'efficacité avec un côté expérimental".

Laura Jarry
Laura Jarry

Crédit Photo : Aqui.fr - Tous droits réservés.

Publié sur aqui.fr le 18/03/2013