Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Spécial | Le festival Mimos de Périgueux mise sur l'international

Cie Pipototal présentera Basculoscopia en ouverture de Mimos 2013

Le programme de la 31e édition de Mimos a été dévoilé hier. Vingt compagnies provenant de dix pays différents sont invitées à Périgueux, du 29 juillet au 3 août. Vingt trois spectacles seront proposés au public. Cette édition convie les spectateurs à un voyage entre illusion et réalité. Mimos s'ouvrira par une production à grand spectacle pour tous publics sur l'esplanade Badinter. La compagnie toulousaine Pipotal construira une machine monumentale Basculoscopia, sortie de l'univers de Jules Vernes. Elle conduira le public dans un monde onirique avec des envolées acrobatiques et musicales.

La 31e édition Mimos, qui a lieu à Périgueux, du 29 juillet au 3 août,  sera joyeuse et festive. "Ce sera un festival très international, reflétant ce qui se fait aujourd'hui en matière des arts du geste, " souligne Chantal Achilli, directrice de l'Odyssée, et directrice de la programmation. Vingt compagnies sont invitées venant de dix pays : Russie, Argentine, Corée, Belgique, Italie, Suède.... Les 23 spectacles proposés au public s'articuleront autour de l'illusion et du détournement. Les artistes s'amuseront à créer de troublants trompe- l'oeil, s'empareront, animeront, ou détourneront des objets, se joueront de nos perceptions. "Cette édition sera aussi un hommage à la femme, à travers la présence de nombreuses femmes metteurs en scène ou actrices," poursuit Chantal Achilli. Mimos 2013 se veut aussi le reflet d'une société en proie à des doutes. Les artistes qui la composent témoigneront des colères, des luttes, mais aussi des rêves qui nous portent, par de petites touches, des clins d'oeil chorégraphiques. 

Un lieu de créationCette édition 2013 se veut surtout un lieu de création. Ainsi, le public pourra assister à deux créations nationales et à trois spectables totalement inédits en France.  La Compagnie Troisième génération, s'appuyant sur la commedia dell'arte, le théâtre de cabaret, décrira un monde où se perdent les humains, avant de se redresser et de trouver de nouvelles alternatives. La Cie les Paraconteurs livrera un spectables de clowns qui désacraliseront le tabou de la mort.  "L'objectif ce Mimos est aussi de devenir un tremplin pour de jeunes créations dont certaines sont déjà venues au off," précise Chantal Achilli. Trois spectacles seront totalement inédits en France. La Cie Derevo, originaire de Russie, revient à Périgueux, avec un "Harlekin", déjanté et onirique. La compagnie Jakop Ahlom, d'Amsterdam, rendra hommage aux grandes heures du cinéma muet. La danseuse chorégraphe coréenne, Sunn A Lee proposera trois somptueux solos inédits.
En complément de la programmation officielle, Mimos offre par le biais du "Off" à une vingtaine de jeunes compagnies, la possibilité de se produire dans les rues de la ville. Du 29 juillet au 3 août, les places et rues du centre ville, le Parc Gamenson, la cour de la Visitation, les jardins et les caves de l'espace culturel François-Mitterrand, le parc de la Source seront investis par les arts du geste. 

Pour tous renseignements : www.mimos.fr

Claude-Hélène Yvard
Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Bénédicte Deramaux

Publié sur aqui.fr le 05/07/2013