Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Economie | Le centre arts et métiers de Bordeaux fête ses 50 ans

L'ENSAM et la Région Aquitaine ont signé une convention cadre

"L'ENSAM (Ecole nationale supérieure des arts et métiers) est l'école qui a formé le plus de chefs d'entreprises en France historiquement", a rappelé Alain Rousset, le président de la Région Aquitaine, lundi 16 septembre, lors de la soirée du 50ème anniversaire des Arts et métiers de Bordeaux/Talence. A cette occasion, l'école a organisé une table-ronde sur l'aéronautique, l'un des rares secteurs industriels, qui a de forts besoins de recrutement. Un secteur, dans lequel elle est bien implantée, au point d'avoir été intégrée dans le Pôle de compétitivité "Aéronautique Espace et Systèmes Embarqués".

Après 13 000 embauches en 2011, les entreprises membres du Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (Gifas) ont recruté 15 000 personnes en 2012 dans l'Hexagone. Tiré par la demande asiatique, le secteur ne connaît pas la crise. La tendance est la même cette année. Et, rien que dans le Grand Sud Ouest, 4 500 embauches, en particulier de techniciens, mais aussi d'ingénieurs, devraient être réalisées en 2013. Le Centre Arts et Métiers ParisTech de Bordeaux-Talence l'a vite compris et a orienté dès 2003 la formation de ses élèves de troisième année sur l’expertise ingénierie en aéronautique et espace. En 2006, il a également mis en place un mastère spécialisé en ingénierie aéronautique et spatiale. A cela s'ajoutent des formations de réinsertion. Sans oublier plus récemment, la création d'une plateforme dédiée aux composites pour les personnes en réinsertion ou en réorientation professionnelle.

L'ENSAM Bordeaux veut développer une filière composites à matrice céramiqueLe composite, c'est justement, le matériau d'avenir qui révolutionne l'aéronautique. Les enjeux économiques sont colossaux, car derrière, c'est le poids des avions qui diminue et donc par conséquent sa consommation de kérosène. "Dans la région, nous avons tous les atouts pour développer une filière composites à matrice céramique", a lancé, lors de cette table ronde, Philippe Viot, directeur du centre arts et métiers de Bordeaux. "Cette filière n'existerait que sur Bordeaux, où nous concentrerons nos efforts dans ce domaine", a indiqué Laurent Carrarro, directeur général d'Arts et métiers ParisTech. Très ambitieux, il estime qu'il faut même aller jusqu'à proposer des formations à Bac + 8. "Cette filière représente un potentiel de 500 emplois directs, dont 250 en PME d'ici 2025", a souligné Philippe Viot. D'autre part, l'ENSAM Bordeaux souhaite "booster" une plateforme technologique Game (générateur d'activités mécaniques) pour les pépinières aquitaines, comme Technowest et Bordeaux Unitec. A noter enfin, qu'à l'issue de cette table-ronde, Alain Rousset, président de la Région Aquitaine a signé, pour la première fois, une convention cadre avec l'Ensam Bordeaux, afin de les aider à développer tous ces projets.

Nicolas César
Nicolas César

Crédit Photo : NC

Publié sur aqui.fr le 17/09/2013