Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/12/18 : Rochefort (17) : au vu du "contexte économique morose", la ville de Rochefort a décidé de rendre ses emplacements de parking du centre-ville gratuits le temps de Noël, du 21 décembre au 1 janvier inclus, afin de favoriser l'accès aux commerces.

18/12/18 : Concours Agrinove : inscription jusqu’au 31 mars 2019. Son but : mettre en avant les innovations en amont de l’agriculture. A la clé notamment : 15 000€ pour le 1er prix. Infos : 05 53 97 71 53 / contact@agrinove-technopole.com.

17/12/18 : En visite ce lundi en Dordogne, Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires, a signé la convention ANRU à Coulounieix Chamiers avec les différents partenaires. L’État finance ce projet d’un coût total de 49 M€, à hauteur de 14 M€.

17/12/18 : Alain Juppé a annoncé ce lundi que la place des Quinconces, à Bordeaux, serait transformée en parking gratuit les 22, 23 et 24 décembre pour "faciliter l'accès aux commerces du centre-ville", touchés économiquement par les mouvements sociaux.

17/12/18 : Deux-Sèvres : la 7e édition de Capr'Inov a attiré 7000 visiteurs. 250 produits (dont 230 laitiers) de 8 pays ont participé aux concours : 21 médailles d’or, 46 d’argent et 53 de bronze ont été décernées, et 4 Capr’I d’Or à des entreprises innovantes.

17/12/18 : En mairie de Biarritz, en début d'après-midi, on aurait pris acte de la non venue du président Macron à la préparation du sommet du G7. Information non officiellement confirmée de la préfecture mais qui serait parvenue à certains élus de cette source

17/12/18 : En marge de sa visite en Dordogne, Jacqueline Gourault a rencontré des Gilets jaunes : il fut question du référendum d'initiative citoyenne et de désertification médicale lors de sa visite à Lanouaille, où doit être implantée une maison de santé.

15/12/18 : L'Association Petit Coeur de Beurre a décidé en accord avec la Jeune Académie Vocale d'Aquitaine JAVA et l'Ensemble Vocal Aquistriae d'annuler le concert "De choeurs à coeurs" prévu ce samedi 15 décembre en l'église St Louis des Chartrons à 20h30.

14/12/18 : Du 15/12/18 au 5/01/19 : le centre-ville montois sera piéton les week-ends du 15 et 22/12 et le 24/12 et le stationnement gratuit dans le centre-ville les samedis après-midi. 1h de stationnement gratuit par demi-journée, du lundi au samedi matin.

14/12/18 : Center Parcs Lot-et-Garonne. Les premiers coups de pioche de ce chantier sont donnés ce jour, 14 décembre, à l’étang du Papetier, à Pindères.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/12/18 | Niort et Bordeaux: ces bassines qui divisent

    Lire

    Nouvelle tension au sein de la majorité du Conseil régional, sur la question de l'eau, après la décision de deux élus EELV, Nicolas Thierry, vice-président en charge de l'environnement et de la biodiversité et Nicolas Gamache, conseiller régional des Deux-Sèvres de démissionner, le premier de la délégation à la qualité de l'eau, le second du bureau du Parc régional du Marais poitevin. Et ceci après le vote par la Région lundi du protocole d'accord permettant le financement des bassines fortement souhaitée notamment par l'agriculture, protocole signé ce mardi à la préfecture à Niort où les opposants ont manifesté.

  • 18/12/18 | Journée internationale des migrants vue de Pau

    Lire

    Ce 18 décembre à 18h, à l’occasion de la journée internationale des migrants, un cercle de silence se tiendra Place Clémenceau à Pau avec la Maison des Citoyen.ne.s du Monde des Pyrénées-Atlantiques. Tout au long de l’année, cette association coordonne un programme d’accompagnement de demandeurs d’asile dans leur apprentissage du français. Près de 90 demandeurs d’asile et réfugiés ont bénéficié de cet accompagnement qui permet aussi de tisser du lien social et de lutter contre les préjugés.

  • 18/12/18 | Charente-Maritime : Bussereau demande un Grenelle social et financier

    Lire

    Lors de la session du conseil départemental 17 ce lundi, les élus sont revenus sur le mouvement des gilets jaunes. Une motion du groupe LR a été proposée pour demander au gouvernement "de s'appuyer sur les élus locaux [...] afin d'engager au plus vite un dialogue constructif avec les Français". Quelques jours plus tôt, Dominique Bussereau avait déjà demandé au gouvernement une sorte de Grenelle sur le pouvoir d'achat, le social, la fiscalité et la transition écologique, ainsi qu'une réflexion sur la décentralisation.

  • 17/12/18 | "Péages gratuits" : Vinci veut écrire aux automobilistes

    Lire

    Ce lundi, on a appris l'intention de la société Vinci Autoroutes (gérant notamment le péage de Virsac) d'adresser des lettres aux automobilistes ayant profité des opérations "péages gratuits" organisées dans le cadre des manifestations des gilets jaunes, pour les inciter à "payer le péage correspondant à leur trajet". Les automobilistes dont la plaque d'immatriculation a été détectée à l'entrée aux entrées et sorties de péage seront concernées par ces demandes, même si aucune pénalité n'a pour l'instant été annoncée par le gestionnaire en cas de refus.

  • 17/12/18 | Justice : les frères Cazabonne condamnés

    Lire

    Le sénateur et ancien maire de Talence a été condamné ce lundi par le tribunal correctionnel de Bordeaux à une amende de 5000 euros pour prise illégale d'intérêt mais relaxé pour les accusations de favoritisme. Ce dernier, tout comme son frère Didier Cazabonne (élu adjoint à la mairie de Bordeaux), avaient des parts dans une entreprise (qu'ils avaient fondée) ayant décroché des marchés de fournitures de bureaux à la mairie de Talence. Didier Cazabonne, lui, a été reconnu coupable d'abus de bien sociaux et a écopé de 10 000 euros d'amende pour s'être fait rembourser sans justification près de 35 000 euros de frais kilométriques.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | 10ème édition des « Allumés du Verbe », un festival de conte... allumé

10/10/2008 |

affiche allumée

23 artistes, 18 spectacles dans autant de lieux différents, et cela pendant plus de deux semaines. Le conte est à l'honneur en Gironde. Qu'ils soient conteurs professionnels, comédiens de rue ou musiciens, ils seront tous là pour nous faire partager leur passion envers cette forme d'art relevant pour eux, comme pour la plupart d'entre nous d'ailleurs, de quelque chose de magique et insaisissable. Tous les coups sont permis. De la blague au conte dit « merveilleux », d'une mise en scène décoiffante à celle plutôt austère, du texte écrit à une improvisation totale, et enfin, cette petite cerise sur le gâteau, c'est-à-dire des spectacles que vous ne verrez pratiquement nulle part ailleurs.

Le festival « Les Allumés du Verbe » se joue ainsi, chaque année, de tout ce que l'on aurait pu penser ou imaginer sur le conte. Il va au delà des conventions, des idées reçues et repousse encore plus loin les limites de l'imagination, en voulant surprendre sans cesse et innover sur cette forme artistique qui est, semble-t-il, pour tous si chère, et ce depuis leur plus jeune âge. C'est pour cela qu'il est vain, par exemple, de chercher un thème ou une ligne directrice au festival. « Tout le monde est libre d'aborder le conte de manière dont il l'entend; il serait déraisonnable d'imposer des limites à la création. » explique Marie José Germain, directrice du festival. Et justement, ce festival est tout sauf raisonnable. Sa devise en dit long sur le sujet d'ailleurs : « Bienheureux les fous, parce qu'ils sont fêlés, ils laissent passer la lumière. »

Poisson et bulle BD
L'affiche du festival se veut déjà « folle », ou du moins en rupture avec toute autre affiche d'un évènement littéraire. « J'ai voulu éviter ces images traditionnelles de bouches, oreilles, yeux ou de ces "tentations moyennageuses" comme le parchemin, qu'on utilise souvent à ces occasions. » raconte Mme Germain. Il est vrai que l'affiche d'un festival de conte mettant en avant, sans signification particulière, un poisson, a vite capté l'attention. Quant au nom des « Allumés... » celui-ci ne fut guère le résultat d'un hasard. « Le mot confère une passion, conviction, intensité avec en même temps un certain grain de folie et d'audace. » explique Mme Germain, « A travers la BD vide sur l'affiche, je voulais renvoyer encore à l'idée d'un espace d'expérimentation, d'un espace vide qu'on peut s'approprier à sa manière. »

Conte et cinéma, un mariage atypique
Cette année on assiste particulièrement à un « renforcement du diaoiseau bleulogue » soit entre conteurs eux mêmes, à travers multiples rencontres, soit entre le conte et d'autres formes d'expression artistique comme le cinéma. Ici, deux rendez vous incontournables : « Les conteurs font leur cinéma » où dans une première partie l'artiste Frédéric Naud improvisera à partir d'une sélection de films ; et dans une deuxième partie ce sera au tour des films d'éclairer les histoires de Patricia Gaillard et Kamel Guennoun. Un autre rendez-vous invitera le public à déguster une « clôture fanfaronne avec le baron Münchausen en images, mots et perruques. » Après la projection du film de l'ex membre de Monty Python, Terry Gilliam, un groupe de conteurs, perruqués et souriants, tentera de recréer en soi le personnage mythomane du baron, en racontant des histoires plus invraisemblables les unes que les autres. Dans cet esprit d'absurdité d'une fanfaronnade poétique, les autres conteurs auront pour mission de faire « trébucher » celui qui prendra la parole, et ce à l'aide de digressions, questions perfides et autres corcs-en-jambes verbaux.

Prises de risques
L'un des traits caractéristiques des Allumés du Verbe sont quelques « prises de risques », comme le nomme la directrice du festival. En inauguration il appartiendra par exemple au public d'animer le spectacle, et ce en posant au conteur des questions de telle manière, qu'il puisse y répondre en racontant un conte. Une autre « prise de risque » est l'idée, quelque peu délicate, d'élargir le public aux patients d'un hôpital, et pas n'importe lesquels, mais ceux des urgences en oncologie notamment. « Ce n'est jamais évident de vouloir porter le conte à un tel public, mais on veut rester ouvert et faire partager cette fête qu'est pour nous forcément le festival », affirme Mme Germain.

« Les Allumés du verbe » vous invitent donc pour des spectacles originaux, la plupart inédits, qui prennent des risques, offrent des soirées tout simplement uniques, dans des lieux qui ne se ressemblent guère...

Piotr Czarzasty

 

Les Allumés du Verbe
jusqu'au 26 octobre dans divers lieux

Renseignements, programmation:
Tel:05 56 44 80 47
www.lesallumesduverbe.com

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
709
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !