17/12/17 : "Avant si j'était vieux", théâtre, musique et bien vieillir, voici le mélange détonant que les caisses de retraite d’Aquitaine proposent de découvrir gratuitement. La prochaine représentation a lieu le 19 décembre à 15 h à Bergerac au centre culturel.

15/12/17 : Futuroscope : le président du directoire Dominique Hummel a annoncé dans La Nouvelle République qu'il allait quitter ses fonctions en mars prochain.

14/12/17 : Depuis ce 12 décembre, la FRSEA Sud Ouest a de nouveaux contours. Regroupant désormais les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine elle représente 25 départements. Le même jour, Philippe Moinard en a été élu à la présidence.

13/12/17 : Pont d’Aquitaine fermé dans les 2 sens : rocade A630 entre échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4a (Bordeaux - Nouveau Stade) du jeudi 14 décembre 21h00 au 15 à 6h00. Déviations rocade intérieure et extérieure, via le pont François Mitterrand.

12/12/17 : Philippe Martinez,le secrétaire général de la CGT se rendra ce jeudi en Dordogne. Il visitera les ateliers SNCF du Toulon avant de rencontrer le syndicat cheminot. L'après midi, il participera à une assemblée avec tous les syndicats CGT du département.

11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 15/12/17 | Les radicaux de gauche Nouvelle Aquitaine...

    Lire

    Après la récente fusion du Parti Radical de Gauche et du Parti Radical Valoisien au sein "d’une nouvelle structure baptisée « Mouvement Radical » dans laquelle ils ne se reconnaissent pas totalement les élus Radicaux de Gauche du Conseil régional ont souhaité prendre leurs distances avec ce contexte politique national. Ainsi Soraya Ammouche-Milhiet, Benoît Biteau, Régine Marchand, Francis Wilsius,réaffirment leur place au sein de la majorité d’Alain Rousset et gardent leurs distances avec les jeux politiques des appareils nationaux, partageant des valeurs communes autour du triptyque républicain et de la Laïcité."

  • 15/12/17 | La Charente-Maritime toujours en manque d'eau

    Lire

    Au vu de la situation hydrologique actuelle et de l’absence de pluviométrie, le préfet de la Charente-Maritime a décidé de prolonger l'arrêté en date du 31 octobre 2017 jusqu’au dimanche 14 janvier 2018 inclus. Le prélèvement d’eau en vue du remplissage ou du maintien du niveau des retenues d’eau à usage d’irrigation agricole et tous les plans d’eau est interdit sur tous les bassins de gestion de Charente-Maritime (sauf bassin Charente aval) pour les remplissages par prélèvement superficiel.

  • 15/12/17 | Martin Leÿs délégué régional EDF en janvier 2018

    Lire

    Benoît Thomazo délégué régional d'EDF en Aquitaine puis Nouvelle Aquitaine depuis 4 ans passera le relais en janvier prochain à Martin Leÿs. Celui-ci, jusque là directeur du dialogue social au sein du groupe, présidait le Comité central d'entreprise et le Comité européen ainsi que le Fonds "Agir pour l'emploi" d'EDF qui soutient les projets portés par les associations d'insertion. Martin Leÿs avait été en 2002 directeur de cabinet de la délégation d'Aquitaine à Bordeaux avant de devenir conseiller social auprès de François Roussely et de diriger depuis la Chine le développement Asie d'EDF pendant six ans.

  • 15/12/17 | Asphodèle, le plus bio des salons revient à Pau

    Lire

    Plus grand et plus ancien salon des produits bio du Sud ouest, Asphodèle, est de retour, du 15 au 17 décembre, au Parc des expositions à Pau pour sa 22ème édition. Résolument engagé pour la planète et le bien être, il se dédié à la bio et aux nouvelles façons de vivre et de consommer, à travers cette année plus de 220 exposants. Des artisans, producteurs, viticulteurs, créateurs, entreprises de transformation triés sur le volet. Au programme aussi de nombreuses animations et conférences qui évoqueront notamment les OGM, l'agriculture bio, l'éco-construction ou encore les semences libres.

  • 15/12/17 | Le point sur la tuberculose bovine en Dordogne

    Lire

    La campagne de prophylaxie 2017-2018 de la tuberculose bovine a débuté en avance avec un nouveau mode de dépistage qui donne des résultats encourageants. Il s’agit d’un procédé à la fois plus efficace mais aussi plus contraignant, car nécessitant une bonne contention des bovins. Depuis le début novembre, 106 dossiers de prophylaxie ont été traités et 5 élevages ont présenté des résultats positifs. Le nombre de foyers de tuberculose pour 2017 est toujours de 28 élevages, dont 8 ont fait l’objet d’un abattage total et 20 d’un abattage sélectif.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | 2007/2008 avec TnBA

21/06/2007 |

tnba une

Une cinquantaine de spectacles, une programmation variée avec du théâtre contemporain, des oeuvres classiques, de la danse, des rencontres musicales, de la poésie; tout cela présenté par des artistes venus du monde entier. Chacun pourra sûrement trouver matière à satisfaire ses goûts lors de cette nouvelle saison 2007/2008 au Théâtre national Bordeaux Aquitaine qui a été dévoilée, en présence d'un public nombreux, à la veille de l'été.

Tout a commencé lorsqu'en 1986 Jack Lang, ministre de la culture de l'époque, invite Jean-Louis Thamin à mettre en place «une cellule de création théâtrale de haut niveau destinée à préparer le futur Centre Dramatique qui doit se créer dans la région.» Jean-Louis Thamin, après sept ans à la direction du Centre Dramatique National de Nice et dix ans de carrière en tant que metteur en scène indépendant, fonde cette même année le «Théâtre du Port de la Lune». Il faudra attendre quatre ans pour que le théâtre, voué jusqu'alors au nomadisme, soit doté d'une première sa - la salle Jean Vauthier. Le premier spectacle qu'elle accueille est Roméo et juliette, mis en scène par Thamin en personne, écrit par nul autre que Jean Vauthier.

La situation a beaucoup changé depuis. Installé dans le cadre entièrement rénové d'un entrepôt de stockage de sucre du 17e siècle, le théâtre, rebaptisé en 2004 "Théâtre national Bordeaux-Aquitaine", est désormais doté, hormis la salle Jean Vauthier (420 places), d'un équipement comprenant notamment, la salle Antoine-Vitez (760 places), le Studio de création (130 places) largement ouvert aux artistes et compagnies en résidence, quatre studios de formation, le Café du théâtre... Avec le Conservatoire de Bordeaux et l'Ecole des Beaux-arts tout proches, le TNBA contribue à l'animation du quartier Sainte-Croix, en passe de devenir un nouveau pôle d'attraction. Il répond aux attentes d'un public fidèle qui a découvert avec grand intérêt la diversité de la saison 2007-2008.

Les Dieux de l'Olympe sont de retour


Celle-ci sera marquée par un théâtre invitant au retour à la réflexion sur les mythes fondateurs grecs. De multiples représentations sont prévues sur ce thème telles qu' "Andromaqueon stage" de Racine ou "Médée" de Sénéque. Celles-civont néanmoins constituer seulement le prélude du point d'orgue de la saison, mis en scène par Dominique Pitoiset - Directeur du TnBA, et écrit par Wajdi Mouawad, intitulé «Le soleil ni la mort ne peuvent se regarder en face». Le fil conducteur du récit portera sur des voyageurs et chercheurs, en quête d'une certaine Europe, soeur de Cadmos, enlevée aux siens par un taureau divin. Un voyage semé de périples, qui marque profondément chacun des personnages, qui le transforme en allant même jusqu' à contester le but du dit voyage. A découvrir en mai 2008. «Ce retour aux mythes fondateurs est plutôt le résultat du hasard, des circonstances; le contexte actuel de la remise en question des origines, de l'identité, fait en sorte que nous nous sentons invités, d'une certaine manière, à reparcourir ces vieux mythes sur lesquels repose toute notre civilisation.» explique M. Pitoiset. «Par ailleurs, ajoute-t-il, ce retour correspond pour moi à un désir ancien, de regénérer, à travers l'universalité de nos origines greques, une écriture contemporaine qui voudrait requestionner les fondements de l'humanité, de la citoyenneté.»

Quelques surprises au rendez-vous

Bien d'autres thèmes, sous diverses formes d'expression, seront abordés au TnBA. Comme le souligne Richard Coconnier - Co-directeur- le TnBA a vocation à devenir, cette année, plus un théâtre «d'interpellation, de parole, engagé et politique.» Une programmation donc assez variée avec, bien entendu, des classiques comme «Huis Clos» de Sartre ou le «Roi Lear» de Shakespeare; un Festival Novart, consacré aux créations d'artistes du monde arabe avec notamment Rabih Mroué et Amir Koohestani, ainsi qu'aux cirques d'ambiance et de contact avec entre autres les troupes Augustes et Rasposo. Et encore: de la danse, avec du hip-hop notamment, sous la direction de Hamid Ben Mahi et de la danse performance proposée par Caterina Sagna;mais aussi de la musique (la portugaise Katia Guerreiro et le groupe anglais Tiger Lillies). Comme d'habitude des spectaclessont prévus pour les enfants par exemple «Alice au pays des merveilles», «Cendrillon» ou «Pinocchio». La saison ne manquera pas non plus en initiatives originales et inhabituelles. Dans l'opération "Cargo Sofia", les spectateurs auront l'occasion de s'embarquer avec, comme son nom l'indique, des chauffeurs bulgares, pour un voyage en camion dans les zones inexplorées de la ville. Ils vont ainsi découvrir et retracer le parcours des marchandises. «On veut toujours surprendre le public, lui offrir de nouvelles découvertes, cela correspond à notre vocation.» affirme M. Coconnier.

Un public reconnaissant

Le public, lui, a semblé enthousiaste à l'issue de cette première présentation. Il apprécie visiblement les inititiatives du TnBA: «J'aime cet esprit d'ouverture où on peut trouver aussi bien du classique que du contemporain.»; «Ce qui me plaît beaucoup c'est l'attitude très chaleureuse envers le spectateur, on le voit notamment à travers ces présentations du programme ouvertes pourtout le monde, et où l'on ressent que la direction éprouve un réel intérêt pour son public, les différentes attentes.» nous confientde fidèles spectateurs. Trois nouveautés importantes de cette saison sembleraient confirmer cet intérêt pour le public. D'abord la mise à dispostion des spectateurs, à l'issue de négociations avec «Champion», du parking du magasin situé à proximité du théâtre. Ensuite un plus grand quota de places disponibles en dehors des abonnements. Enfin la mise en place, pour la première fois, du service de la billeterie en ligne. Le TnBA entame donc en force une quatrième saison sous son nouveau nom.

Piotr Czarzasty

 

Photos: david-o.net; caribdis_77

Tarifs

Plein Tarif - 25 €
Tarif reduit- 13 €
Demandeur d'emploi, RMIste, professionnel du spectacle
Tarif jeune - 10 €
Pour les moins 26 ans

Théâtre des enfants (6/12 ans)
Alice aux pays des merveilles / Pinocchio - 6 € (tarif unique enfant et adulte)
Cendrillon - 8 € (tarif unique enfant et adulte)
Parfums d'est / Les sept planches de la ruse / Halfaouïne / L'Oratorio d'Aurélia- 6 € (tarif enfant 6-12 ans)

Tarif dernière minute - 10 €
Places non numérotées, mises en vente 5 minutes avant le début des représentations dans la limite des places disponibles.

Tarifs particuliers à consulter.

Pour plus d'informations:

ACCUEIL-BILLETTERIE
Au TnBA
Mardi au samedi - 13h à 19h
Par téléphone T 05 56 33 36 80
Mardi et mercredi - 10h à 12h
Mardi au samedi - 13h à 19h
billetterie@tnba.org

ADMINISTRATION
Lundi au vendredi - 9h30 à 13h - 14h à 18h30
T + 33 (0)5 56 33 36 60
F + 33 (0)5 56 92 81 50
info@tnba.org

www.tnba.org

 

 

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
526
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !