Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

20/06/21 : Dans la Vienne, le taux de participation aux élections départementales et régionales de 2021 a atteint 10,99% à midi. Il est en baisse par rapport aux scrutins de 2015 : les taux étaient de 15,43% pour les départementales et 16,53% pour les régional

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/06/21 | Maïsadour cède son pôle Charcuterie à la Fipso

    Lire

    Le groupe Fipso (Filière Porc du Sud-Ouest), fondé en 1965, vient d’acquérir, afin de poursuivre sa croissance, l’activité salaisons sèches de la coopérative landaise Maïsadour. Cette acquisition, réalisée grâce à l'intervention des 4 caisses régionales du Crédit Agricole, va permettre à la Fipso de récupérer 5 sites de production (en plus de se 3 usines) et de se positionner en leader du Jambon de Bayonne. Maïsadour, de son côté, va ainsi se recentrer sur l'activité Foie gras et vise à retrouver la voie de la croissance d'ici à 2023.

  • 22/06/21 | Le bassin de la Midouze se restaure

    Lire

    Dans le cadre de l’appel à projets initié par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, l’Institution Adour en partenariat avec l’Association de protection de l’environnement du Gers ainsi que les syndicats mixtes du Midou et de la Douze, et celui du bassin versant de la Midouze ont déposé un projet de restauration et d’aménagement de 8 périmètres de zones humides sur le bassin de la Midouze.

  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

  • 21/06/21 | Pau, ville moins polluée par les particules fines

    Lire

    Sur les 323 villes européennes sondées, Pau est la 1ère ville française du classement établi par une étude de l’Agence européenne pour l’environnement parue le 17 juin. L’étude de fait notamment ressortir un taux de particules fines en suspension supérieur aux valeurs établies par l’OMS pour 196 villes européennes sur les 323 sondées. Dans notre région, Pau affiche un taux de PM2,5 de 5,6 µg/m³, Bayonne de 6,4 µg/m³ et de 9,23 µg/m³ pour Bordeaux. Selon l’OMS, il ne faut pas dépasser le seuil de 10 microgrammes de PM2,5 par mètre cube d’air (10 µg/m³). En trop grande quantité, les particules fines sont nocives pour la santé.

  • 21/06/21 | L'Orchestre des Champs-Elysées au musée Sainte-Croix de Poitiers

    Lire

    L'Orchestre des Champs-Elysées se produira, le mercredi 23 juin à 19h et 21h dans l'Auditorium du musée Sainte-Croix de Poitiers. Une partition de Rimsky-Korsakov, sommet de la littérature musicale de la fin du 19e siècle, sera présentée dans une version de chambre avec violon, violoncelle, clarinette et piano. Le musée offre la possibilité de visiter l’exposition temporaire (visible jusqu'au 4 juillet) "L'Amour fou ? Intimité et création (1910-1940)" avant le concert. Le concert est gratuit mais les réservations sont obligatoires : www.musees-poitiers.org

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | 23 bougies et un beau plateau pour le « Garo » !

08/03/2019 | La 23ème édition du festival de musique emblématique de Marmande se tiendra du 27 au 30 juin prochains, avec de belles têtes d’affiche et de la nouveauté.

L'arche du festival Garorock

Garorock est un incontournable des festivals de musique de l’été. Après une édition 2018 record en termes de fréquentation, le « Garo » revient à Marmande du 27 au 30 juin. Depuis plusieurs années et la venue de grands noms de la musique internationale – Muse, Rodrigo y Gabriela et Paul Kalkbrenner pour ne citer qu’eux – le festival lot-et-garonnais monte en puissance et innove à l’approche de ses 25 ans. Le respect de l’environnement prend de plus en plus de place sur le site du Garorock qui a été agrandi cette année, passant de 45 à 60 hectares.

145 500 festivaliers ont fait le déplacement en 2018. Un record et une grande satisfaction pour Ludovic Larbodie, directeur du Garorock, qui s’est exprimé le mardi 05 mars lors d’une conférence de presse à la Nouvelle-Comédie Gallien de Bordeaux. Le public, majoritairement originaire de l’Ouest de la France, est un des plus jeunes des festivals de musique français, puisque 82% des festivaliers ont entre 16 et 32 ans.

15 nouveaux noms dévoilés

Ludovic Larbodie a également annoncé 15 nouveaux artistes qui se produiront à Marmande fin juin. Ainsi viennent s’ajouter à la programmation, entre autres, James Blake, Clara Luciani, Feu!Chatterton, L’Entourloop, Les Hurlements d’Léo, Boris Brejcha ou encore Vladimir Cauchemar. Ces derniers viennent s’ajouter aux Angèle – révélation de l’année aux Victoires de la Musique 2019 – Paul Kalkbrenner, Macklemore ou encore Dj Snake. La direction du festival annoncera la venue d’autres artistes en avril. En attendant, la programmation est disponible sur le site du Garorock.

Développement durable : Garorock s’engage

Florian Bourdot et Gauthier Depierre sont deux jeunes bordelais qui travaillent sur le volet « développement durable et responsabilité sociétale » du festival, dont le site est dans une zone Natura2000.  « Garorock n’a pas attendu pour faire, il a attendu pour dire », note Florian Bourdot. Il rappelle ici l’engagement du festival pour son territoire – même s’il ne communique pas beaucoup dessus –, dont la raison d’être est certes de ramener à Marmande d’immenses artistes mais aussi mettre en valeur la beauté de la région. Afin de préserver cet environnement, une régie de 90 personnes est dédiée aux déchets produits par les espaces restauration. De plus, l’organisation du festival a renforcé son dispositif de tri sélectif, de bornes de recyclage de bouteilles plastique ou encore de revalorisation des huiles usagées. Garorock a également prévu de transformer le camping en lieu de sensibilisation et d’échanges  à travers diverses animations et la nouveauté 2019 : les ‘KarTent’, des tentes en carton recyclable.

Le circuit court est également privilégié depuis plusieurs années, puisque la majorité des éléments consommés sur place par les festivaliers est produite à moins de 15km du site, et les six tonnes et demie de fruits et légumes consommés en 2018 sont issus de l’agriculture marmandaise. L’action en faveur du développement durable de Garorock ne se limite pas seulement à l’alimentation et aux déchets, puisque le festival reverse une partie de son chiffre d’affaires à une dizaine d’association locales. A l’approche de ses 25 ans, le Garorock se veut plus éco-responsable, dans une période où la jeunesse se mobilise pour le développement durable.

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : LaClefProd

Partager sur Facebook
Vu par vous
4112
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !