Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

  • 20/02/18 | Logement : la flambée bordelaise confirmée

    Lire

    Le nouveau baromètre des prix moyens de l'immobilier dans les villes de plus de 100 000 habitants est riche en enseignements. On y apprend, sans grande surprise, que Bordeaux figure dans le top 3 des dix villes les plus chères de France : 266 124 euros en moyenne (juste derrière Lyon et ses 279 524 euros), soit une hausse de 13,2%. En comparaison, la ville de Toulouse se situe loin derrière en douzième position (175 609 euros). Enfin, le baromètre d'LPI-Se Loger affirme que le prix moyen d'un logement dépasse les 200 000 euros dans sept villes (sur 34) de plus de 100 000 habitants.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | 27e Arte Flamenco à Mont-de-Marsan : explosions vocales et regards de braises en juillet

24/04/2015 | L'affiche et la programmation 2015 ont été rendues publiques vendredi pour six nouveaux jours de flamenco estival dans la capitale landaise

ArteFlamenco

Du 6 au 11 juillet, "Mondémarsan" comme disent les Espagnols accueille pour la 27e année consécutive les grands noms du flamenco. Entre création, transmission et tradition, la programmation, dévoilée vendredi au Café Music de la ville aux trois rivières, comblera les spécialistes du cante jondo (chant profond), comme les néophytes qui pourront, comme toujours, profiter de l'art andalou dans les rues montoises pour le festival off.

L'affiche de cette année, qui représente la grande Maria Pagès croquée par Marc Debos, est totalement épurée. Trait noir sur fond blanc, rapide, pris dans l'instant, au cours d'un spectacle en 2013. Comme un éclair dévoilant l'expression de la danseuse. Au côté de Rachel Durquety, vice-présidente du département, Geneviève Darrieussecq, admirative du coup de crayon, a tenu à féliciter l'artiste, la maire de la ville en profitant pour souligner qu' « à l'heure où beaucoup de festivals disparaissent compte tenu des financements et des aides publiques, il est important de dire que celui là ne disparaît pas ! », et il faudra « continuer à le faire évoluer à l'avenir avec le Conseil départemental » qui était à l'origine du pari il y a plus d'un quart de siècle et qui l'organise chaque année.
Sentir le duendeArte Flamenco est en effet désormais bien ancré dans la ville. Et sa renommée dépasse les frontières landaises puisque comme l'a expliqué Sandrine Rabassa, directrice artistique du festival, la dernière biennale de Séville, plus grand rendez-vous de flamenco au monde, « nous a mis à l'honneur en parlant de nous comme un référence ».
Cette année encore, il y aura donc « de l'émotion, du duende, du fuego » (de la transcendance, du feu), a assuré la « Francesa ».
C'est Maria Pagès qui ouvrira les festivités le lundi 6 juillet à l'Espace François Mitterrand avec une version « toute en liberté et en fougue » de Carmen. Parmi les grands moments attendus le mardi, le jeune guitariste prodige, Dani de Moron, très apprécié de l'immense Paco de Lucia disparu l'an passé, fera jouer sa guitare « dans son état le plus pur » au Café Cantante. A ne pas rater non plus le petit-fils du grand Farruco, El Farru qui dansera pour une création en avant-première, comme un hommage aux plus grands.
Le spectacle familial faisant participer des enfants du village de Meilhan aura lieu le mercredi avec la compagnie Laura Vital. Le soir, Sandrine Rabassa promet un « spectacle renversant » avec la bailaora Pastora Alban qui a fait lever le public sévillan pendant un quart d'heure l'an passé. Elle attend beaucoup aussi de son coup de cœur Antonio Reyes qui se produira le jeudi, ainsi que de la rencontre au sommet entre Carmen Ledesma, El Choro et La Susi.
Conquérir le public de demainVendredi, la soirée spéciale Toda une vida présage aussi de beaux moments avec notamment La Caneta de Malaga, Rancapino, Antonio Soto ou encore Kiko de Tiriri. Une moyenne d'âge de 80 ans et l'envie folle de prouver que les anciens n'ont rien à envier aux jeunes talents qui chaufferont la scène juste avant eux... Le flamenco entre héritage et transition, création et tradition.
En clôture samedi, le traditionnel Cantante Gourmand, qui excelle aussi bien dans l'assiette qu'autour du cante, baile y toque (chant, danse et guitare), proposera une toute nouvelle création autour de Juana Amaya, Mercedes de Cordoba, Rafael de Carmen et Jose de la Tomasa.
Comme à l'habitude, des master class dansantes et autres stages musicaux seront assurés par les artistes eux-mêmes, de la directrice du ballet andalou Rafaela Carrasco au grand guitariste Carlos de Jacoba. Et tous les jours, des spectacles de groupe à la Bodega, des scènes ouvertes amateurs, et du flamenco de rue.
Une programmation remarquable, selon François Boidron, directeur général qui a voulu insister sur la dimension départementale du projet, notamment l'écriture autour du flamenco. De jeunes landais ont ainsi été mis à contribution pour faire vivre le festival dans et en dehors de Mont-de-Marsan : concours d'affiches d'écoles primaires du département dont les meilleures seront exposées pendant le festival, fanzine écrit par des collégiens de Morcenx ou encore fictions radiophoniques par des élèves montois pour la semaine flamenco. Façon de conquérir le public de demain.

En savoir plus sur arteflamenco.landes.org

Julie Ducourau
Par Julie Ducourau

Crédit Photo : JD

Partager sur Facebook
Vu par vous
1694
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !