Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

  • 20/02/18 | Logement : la flambée bordelaise confirmée

    Lire

    Le nouveau baromètre des prix moyens de l'immobilier dans les villes de plus de 100 000 habitants est riche en enseignements. On y apprend, sans grande surprise, que Bordeaux figure dans le top 3 des dix villes les plus chères de France : 266 124 euros en moyenne (juste derrière Lyon et ses 279 524 euros), soit une hausse de 13,2%. En comparaison, la ville de Toulouse se situe loin derrière en douzième position (175 609 euros). Enfin, le baromètre d'LPI-Se Loger affirme que le prix moyen d'un logement dépasse les 200 000 euros dans sept villes (sur 34) de plus de 100 000 habitants.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | 27e FIPA de Biarritz: l'incubateur de la télé d'aujourd'hui et de demain est en marche

22/01/2014 | Dès ce matin, le Festival entre dans le vif du sujet avec la projection des films en compétition et les conférences et rencontres sur les cinq sites biarrots.

Le jury du 27éme FIPA

La Gare du Midi s'est transformée, hier soir, en un vaste incubateur télé pour l'ouverture du 27e Festival international des programmes audiovisuel de Biarritz, avec le sourire d'Estelle Martin, spécialiste culture sur TV 5. "J'avais cinq ans, rappelait en préambule Didier Decoin, président depuis 2013 de ce véritable laboratoire du petit écran, quand la première pièce de théâtre a été retransmise à la télévision en direct aux moyens techniques lourds et exceptionnels."

"Il fallait trois hommes, rien que pour déplacer une caméra et on estimait à 3 700 le parc total des récepteurs en France. Aujourd'hui, il se vend un téléviseur toutes les 4 secondes en France". Et le Prix Goncourt et scénariste de souligner le changement vertigineux entre ces années 50 et 2 000, qu'il qualifie de "décennie de la télé".
On regarde aujourd'hui la télé sur récepteur HD, tablettes ou smartphone. "Le progrès bouscule, métamorphose et le FIPA s'adapte à ces mutations. Il est un incubateur pour les programmes de demain." Et l'écrivain de se réjouir de l'aventure humaine, dans la diversité de ses jurys , que constituent ces rencontres pour donner le meilleur de la télé du monde entier. "Avec François Sauvagnargues, le délégué général du festival, nous avons visionné un millier de films pour en retenir une centaine", concluait-il avant que le délégué général présente au public chacun des membres du jury conduit par leur président : Maham Saleh Haroun (documentaire de création), Pascal Paradou (grand reportage), Bruno Fontaine (musique et spectacle), Penti Välladet (Smartfip@), Alain Tasma (fiction), Podz (série) etc..

Une ode à la sambaPour entrer dans le vif du sujet, c'est au rythme de la samba que le nombreux public a pu assister à la projection de "O Samba" en présence du producteur et réalisateur Geoges Gachot et du compositeur chanteur Marthino da Vila.
Ce dernier est une référence, une icône dans les favelas de Rio et de son carnaval avec un voyage en compagnie de l'artiste dans son école de samba Vila Isabel, la mecque des Cariocas. Savoureuse, la rencontre entre l'artiste brésilien et la chanteuse d'origine grecque Nana Mouskouri qui a adapté une de ces créations devenue "Quand tu chantes", un de ses plus gros succès, en traversant l'Atlantique.

Dès ce matin, le Festival entre dans le vif du sujet avec la projection des films en compétition et les conférences et rencontres sur les cinq sites  biarrots: Gare du midi, Cinéma le Royal,  casino municipal et l'Espace Bellevue. Avec pour les Aquitains, cet après-midi au Bellevue, le bilan de ECLA qui assure le soutien à la création et à la production cinématographique et audiovisuelle en Aquitaine.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
1754
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !