Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

20/05/18 : Demain dimanche, de 10 h à 17 h se tiendra la deuxième édition du marché de producteurs fermiers du Pays basque IDOKI à Ustaritz. Outre la production de produits locaux, le matin, sera organisé le concours culinaire "Défi Crêpes"

16/05/18 : Amateurs de musique, rendez-vous ce week-end la 4ème édition du festival ODP de Talence. Coeur De Pirate, Les Négresses Vertes ou Alt-J en seront les principales têtes d'affiche. Ils chanteront au profit des "Orphelins des Sapeurs-Pompiers de France".

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

15/05/18 : Ils l'avaient annoncé, ils l'ont fait: 300 cheminots CGT de la SNCF de Bayonne et d'Hendaye se sont invités ce matin devant la résidence secondaire du PDG de la SNCF, Guillaume Pepy, située au dessus de la falaise de la Côte des Basques à Biarritz.

12/05/18 : La 35e édition de Herri Urrats, le jour de fête des ikastola du Pays basque a lieu ce dimanche autour du lac de Saint-Pée-sur-Nivelle. Cette année, elle visera à récolter des fonds pour les travaux d'agrandissement du collège de Larceveau

08/05/18 : Le 35ème chapitre de la Confrérie du Chipiron de Bidart aura lieu dimanche 13 mai au Kirolak avec la participation d’une soixantaine de confréries. Après un défilé vers la Chapelle de la Madeleine, la Confrérie intronisera plusieurs personnalités.

03/05/18 : Deezer, leader du streaming musical en France, vient d’annoncer sa décision d’ouvrir un nouveau site dans la métropole bordelaise. "Une nouvelle reconnaissance de notre attractivité" soulignent satisfaits Alain Juppé et Virginie Calmels.

24/04/18 : Charente-Maritime : pendant la semaine de vacances du 16 au 22 avril, 14 accidents sont à déplorer sur les routes du département, au cours desquels 2 personnes ont perdu la vie, et 19 ont été blessées.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

  • 21/05/18 | BHNS Bordeaux/Saint-Aubin : le Conseil d'État tranche

    Lire

    Le Conseil d'État a tranché et confirmé la décision de suspension de la déclaration d'utilité publique du futur BHNS Bordeaux/Saint-Aubin, en rejet du pourvoi en cassation de la métropole en octobre dernier. Le principal motif de rejet ? "Un vice de forme relatif au contenu de la notice explicative présentant le projet de lors de l’enquête publique", notamment concernant l'absence de justification dans le choix du tracé. Déjà repoussés à cet été, le début des travaux pour le futur BHNS pourraient être repoussés de plusieurs mois.

  • 16/05/18 | Le Sénat veut indemniser les propriétaires du Signal

    Lire

    Ce mercredi, une grande partie des sénateurs se sont prononcés en faveur de la mobilisation du fonds Barnier dans le but d'indemniser les propriétaires de l'immeuble Le Signal, à Soulac, devenu un emblème local des dangers de l'érosion côtière et pour lequel les 78 propriétaires sont toujours face à un blocage, malgré l'évacuation de l'immeuble en 2014 par arrêté municipal. La proposition de loi n'est cependant qu'une première étape puisque le texte doit aussi être adopté devant l'Assemblée Nationale, or le gouvernement s'y est montré plutôt défavorable.

  • 16/05/18 | La biodiversité en 24h Chrono au Teich

    Lire

    Les amoureux de la nature sont convoqués les 25 et 26 mai prochain au Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne du Teich pour les 24h de la biodiversité. Gratuit et ouvert à tous, cet évènement propose de nombreuses occasion de découvrir les enjeux autour de la préservation des espèces locales. Ciné-débat, spectacles vivants, expositions ou (plus original) inventaire d'espèces et sorties de terrain auront pour principales stars chauves-souris, oiseaux, reptiles ou escargots pour des temps forts organisés en partenariat avec des professionnels et des associations du territoire. N'oubliez pas les chaussures de randonnée !

  • 16/05/18 | La Gironde poursuit ses conseils de territoire

    Lire

    Le département de la Gironde poursuit ses travaux autour des "conseils de territoire". Autour de ces réunions, organisées deux fois par an, l'ensemble des acteurs locaux (collectivités, associations, entrepreneurs...), la Gironde tente de faire avancer ses pactes territoriaux, mis en place en 2017. Entre mai et juin 2018, neuf conseils de territoire se déclineront sur tout le département comme le 17 mai à Talais (Médoc), le 5 juin à Sainte-Foy-La-Grande (Libournais), le 18 juin à Lanton (Bassin d'Arcachon) ou encore le 19 juin à Bordeaux.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Trois questions à Jacqueline Clerfeuille, présidente du festival "Version Originale"

30/03/2015 | C'est du 20 au 27 mars que s'est déroulée la cinquième édition du festival de cinéma "Version Originale", à Gujan Mestras. Sa présidente fait le bilan.

Jacqueline Clerfeuille, présidente du festival

Du 20 au 27 mars dernier s'est tenue à Gujan-Mestras la cinquième édition du festival "Version Originale" au cinéma Gérard Philipe. Sur 8 jours, 27 films étrangers ont été diffusés, un véritable tour du monde du cinéma indépendant, du film d'auteur au drame en passant par le polar. Tous en version originale sous titrée, la diversité des films proposés n'est qu'un des aspect de cette manifestation culturelle. Jacqueline Clerfeuille, la présidente du festival, revient sur les moments forts de cette édition 2015, et sur les raisons qui font de "Version originale" un festival à part.

@qui ! — Comment s’est déroulée cette cinquième édition ? Pouvez-vous nous donner quelques moments forts ? 

Au bout de cinq ans, ce festival prend vraiment son envol. On a constaté une vraie fidélisation du public sur l’évènement, des gens qui reviennent et qui ramènent du monde. On est sortis du public qui venait uniquement du bassin d’Arcachon, on a des personnes qui viennent du Lot-et-Garonne. On est très content de la façon dont cette édition 2015 s’est déroulée, le bouche-à-oreille fonctionne plutôt bien. Ça prouve que notre travail a payé, notamment avec les scolaires. En tout, on a accueilli presque 4000 personnes sur toute la durée du festival, dans un cinéma qui n’a qu’une salle de 180 places ! On a passé beaucoup de temps à choisir la programmation, à en débattre parce qu’on essaye de se différencier des autres festivals. Chacun doit avoir son identité, même si on n’a pas pour objectif de devenir le « Marciac » du cinéma. Mais globalement, on reste satisfaits de l’ampleur que ça a pris. 

@! — Pouvez-vous nous donner, selon vous, quelques moments forts de cette édition ? 

Il y en a eu pas mal... Par exemple, c’était la première fois qu’on organisait une soirée « polars » (celle du 24 mars, qui présentait deux films : un Coréen et un norvégien, suivis d’échanges avec Hervé Le Corre, écrivain et Lionel Germain, chroniqueur spécialiste du roman noir). Elle a rencontré un vrai succès, avec la venue d’un nouveau public, même des gens qui ne connaissaient pas le cinéma. Même si je ne suis pas fan de polars personnellement, les membres de l’association Grand Angle (qui organise la manifestation) ont voulu y consacrer cette soirée et je ne regrette pas, elle reviendra l’an prochain. Il y a eu ensuite la diffusion d’un film documentaire, « Iranien » (un dialogue entre un iranien athée et quatre mollahs). Cette séance s’est tenue à 18 heures un lundi, ce qui n’est pas un horaire hyper facile pour tous ; pourtant il y avait beaucoup de monde. Le public est resté longuement pour parler après la séance, preuve que le film a intéressé. Et puis il y avait cette tente où les gens ont pu discuter, notamment avec le réalisateur de « Bébé Tigre », Cyprien Vial, qui est aussi le parrain du festival, et beaucoup d’autres. On trouvait ça plus spontané qu’un débat en public, où certains n’auraient peut-être pas osé prendre la parole. Et puis la tente, c’est aussi symbolique de quelque chose d’éphémère, tout comme le festival. C’était un peu le symbole qui annonçait la fête. 

@! — Qu’est-ce qui, selon vous, différencie « VO » d’autres festivals de cinéma ? Quel serait pour vous le festival parfait pour les années à venir ? 

Ce qui nous différencie, c’est ce contact, cette proximité entre les gens et le monde du cinéma, les films que l’on programme, parce qui si la sensibilité s’arrête quand l’écran s’éteint, ça ne sert à rien. A l’association, tout le monde a la parole, d’ailleurs on est identifiés comme tels, les gens viennent nous parler quand on fait nos courses, tout le monde se connaît, tout est très accessible. L’équipe est très variée, composée de caractères très différents, mais on a acquis une confiance mutuelle et je pense que c’est ça qui marche. Beaucoup de gens pensent que le cinéma indépendant est réservé à une élite intellectuelle, on veut juste prouver qu’on n’à pas l’intention d’être sur un piédestal. Les gens nous font confiance, alors on veut que cette confiance continue, on n’a pas envie d’arrêter parce qu’on voit bien que ça plaît aux gens. Quant au festival dont on rêve, je dirais qu’on est plutôt contents de ce qui est fait. Tout ce qu’on a voulu organisé, on l’a fait. Pour l’instant, on laisse décanter, mais on verra bien sûr ce qu’on peut améliorer pour 2016, peut-être sur certains horaires. On espère ne pas être le dernier des Mohicans !

L’info en + : Pour en savoir plus sur ce mélange curieux entre festival de cinéma et d’économie collaborative, vous pouvez vous rendre sur leur site internet ou relire l’article d’aqui en annonce de la cinquième édition.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : TVBA

Partager sur Facebook
Vu par vous
5403
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !