Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 25/02/18 | Charente-Maritime et Deux-Sèvres font Chambres communes

    Lire

    Les deux Chambres d'Agriculture de Charente-Maritime et des Deux-Sèvres ont fusionné leurs services en janvier. En fait de fusion, il s'agit plus exactement d'une "mutualisation" de moyens à travers le regroupement des services. Les 180 agents des Deux-Chambres travaillent désormais pour les deux départements, de façon complémentaires : le 17 apportera son expertise en maraîchage au 79, qui apportera son expertise en élevage. L'accueil du public et les antennes locales ne changent pas.

  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | 500 collégiens girondins défendent "leur citoyenneté européenne"

13/06/2016 | Ils ont crée de beaux textes, dit leur indignation du sort fait aux réfugiés, et défendu quand même cette Europe qui a apporté la paix

500 collégiens girondins défendent "leur citoyenneté européenne" à Saint-Loubès

Ce n'est pas tous les jours que de pareils moments vous sont offerts; autant dire que le rassemblement de quelques centaines de collégiens joyeux et bruyants pour témoigner de leur vision de l'Europe et recevoir des prix valait le déplacement. C'était à Saint-Loubés à "La Coupole" où autour du président du Conseil départemental Jean-Luc Gleyze, de son collègue Jacques Respaud, délégué à l'Europe et la Coopération décentralisée, de Jacqueline Madrelle l'infatigable présidente de France-Libertés Gironde, les lauréats individuels et collectifs du treizième concours de la citoyenneté européenne étaient honorés. Des moments d'autant plus précieux qu'ils étaient accompagnés de la lecture des textes primés. Des textes qui, chacun à sa façon, disait son envie d'Europe et l'immense déception, par tous partagée, du sort que notre Europe, celle de leurs aînés, réserve aux migrants.

A cet égard, les mots de Raphaël Segond, 15 ans élève du collège des Lesques à Lesparre, figé dans son émotion en écoutant son texte lu par un comédien, résonnent auprès de notre commune humanité comme une condamnation: " Il a trois ans et est seul; il a promis qu'il ne bougerait pas! La mer est déchaînée le bateau tangue. L'homme à qui il fut confié n'a pas tendu les bras. Il tombe! Il tombe dans les profondeurs obscures de la Méditerrannée; Plus de Pleurs! Il meurt! ... J'ai décidé de parler de cette histoire car elle me touche profondément; les gens qui essaienr d'avoir une nouvelle vie, meilleure que celle qu'ils avaient. Mais ils meurent. Je suis révolté et indigné. Qu'est-ce que la citoyenneté européenne? Qu'est-ce que ma citoyenneté européenne? Je ne sais qu'une chose, c'est que par respect pour ceux qui n'ont pas ma chance, par respect pour ceux qui ne l'ont cette citoyenneté, je dois réfléchir, me poser des questions, discuter'". Un cri du coeur, comme beaucoup d'autres, parmi ces  paroles, à la fois fortes et construites, de ces jeunes qui ont entre onze et quinze ans. Immense déception et colère, cette fois de Jacob Jacquin, du collège Eléonore de Provence à Monségur: "En me documentant  sur l'Union Européenne j'ai pu remarquer sa stupidité; ainsi que l'Union grâce à un accord avec la Turquie essaie de se débarasser des problèmes liés à l'immigration contre de l'argent; comment une Union sensée défendre le droit des Hommes troque leur existence contre de l'argent?..." Gwenaël Lamarque directeur de la Maison de l'Europe à Bordeaux, la Meba, notait avec raison " la gravité de ces textes". Ils invitent, en effet, à un examen de conscience que nos générations ne sont guère empressées d'entreprendre.

Ce concours, unique en son genre, et qui donne lieu à une intense préparation dans le cadre du collège, entre élèves et enseignants, bénéficie du témoignage, en manière d'accompagnement, d'écrivains. Cette année, entre le 15 et le 25 mars deux écrivaines, l'Algérienne Kaouther Adimi et l'Irlandaise Siobhán Parkinson ont ainsi rédigé un texte  où  elles ont exposé leur  manière  de  vivre  et  de  voir  l’Europe. Les lauréats ont reçu leurs récompenses des mains de Jean-Luc Gleyze, de Christine Templier-Thomas directrice adjointe d'Académie, de Gwenaël Lamarque directeur de la Maison de l'Europe, de André Mercier président de l'Alliance Française.

Parmi plusieurs récompenses (prix individuels, prix collectifs), 8 élèves sont concernés par un prix spécial d’encouragement : un voyage de trois jours à Strasbourg, incluant une visite du Parlement européen. Les noms et textes des gagnants seront publiés sur Gironde.fr, et mentionnés dans la brochure bilan du concours.

Les Récompenses

Prix du Conseil départemental: collectifs: collège Olympe de Gouges de Cadaujac, collège Les Lesques de Lesparre, collège Rosa Bonheur de Bruges; individuels: Guilhem Hoyaux collège Victor Louis de Talence, Raphaël Segond collège Les Lesques Lesparre, Eva Rodriguez et Oréade Revel-Hidalgo collège Alfred Mauguin de Gradignan

Prix France-Libertés: collectif: collège Francisco Goya de Bordeaux, individuel: Jacob Jacquin, collège Eléonore de Provence de Monségur

Prix Alliance Française: individuel: Nicolas Herrero collège Olympe de Gouges de Cadaujac

Prix Education Nationale: collectif: collège Henri de Navarre de Coutras, individuel Célia Richard, collège Olympe de Gouges de Cadaujac

Prix de l'initiative citoyenne remis par La Maison de l'Europe Bordeaux Aquitaine: collectif: collège Léo Drouyn de Vérac, individuel: Nouha Rahouf du collège Rosa Bonheur de Bruges.

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
16922
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !