Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

15/10/18 : Charente-Maritime : Pole emploi et le Département 17 organisent un forum des emplois saisonniers hivernaux, le 16 octobre DE 9h à 16h30 à la Maison de la Charente-Maritime, 85 boulevard de la République à La Rochelle. Entrée libre.

15/10/18 : Yves Foulon, maire d'Arcachon, a été élu ce week-end en tant que nouveau président du parti LR en Gironde. Il succède à Alain Juppé dans un scrutin dans lequel il était le seul candidat avec 100% des voix et 55,73% de participation.

15/10/18 : Dans le cadre du cycle de ses conférences-débats #europedémocratique2019, la Maison de l'Europe Bordeaux Aquitaine reçoit le 19/10 à 19h, Pascal Durand, eurodéputé Ecologiste sur le thème “L’Europe face au glyphosate: un signal d’alerte?”

15/10/18 : Dominique Bussereau, président du Conseil départemental de Charente-maritime et de l'ADF ( Départements de France) rencontre ce mardi 16 à l'Elysée Emmanuel Macron en présence du premier ministre et du président du Sénat.

11/10/18 : Ligne Ter Bordeaux-Agen : comité de ligne, lundi 15 octobre à 17h45, salle F. Mauriac, à Langon. Cette réunion est ouverte aux usagers et vise à échanger sur l'actualité de la ligne notamment sur les horaires prévus à partir du 9 décembre 2018.

11/10/18 : Plongez dans le monde des robots les samedi 13 et dimanche 14 octobre de 14 h à 19 h à Cap Sciences où expositions, ateliers, démonstrations, défis, conférences, spectacles vous permettront de mieux appréhender cet univers.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/10/18 | Laurent Nuñez a été sous-préfet au Pays basque

    Lire

    La nomination de Laurent Nuñez secrétaire d’État au ministère de l'Intérieur ne laissera pas le Pays basque indifférent. De 2010 à 2012, il a en effet été sous-préfet de Bayonne, à la suite d'Éric Morvan, actuel directeur général de la police nationale. Un des sous-préfets qui a laissé le meilleur souvenir en Pays basque dont il avait compris bien des dossiers. Il avait succédé à Patrick Caivar à la tête de la DGSI (Direction générale de la Sécurité Intérieure) en juin 2017.

  • 16/10/18 | L'autoroute Poitiers Limoges à l'étude

    Lire

    Le Préfet de Nouvelle-Aquitaine, a présidé lundi à Limoges le 1er comité de pilotage de l'étude de faisabilité de mise en concession autoroutière de la liaison Poitiers Limoges en présence des préfets de la Vienne et Haute-Vienne, des parlementaires, des élus des collectivités concernées dont les Départements et des présidents des chambres consulaires. Plusieurs tracés seront étudiés et analysés à partir de différents critères socio-économiques, ainsi qu'un éventuel barreau reliant le fuseau Poitiers Limoges à l’A20. Prochaines dates: février 2019 pour un point d’avancement, puis juillet 2019 pour les conclusions de l’étude.

  • 16/10/18 | 3ème édition du Linkteens à Libourne

    Lire

    L’association LINK, qui propose chaque année des évènements gratuits sur la culture numérique, propose le 20 octobre prochain le LINKTEENS. A destination des 15/25 ans, ils pourront découvrir des informations sur les formations, les nouveaux métiers mais aussi toutes les possibilités qu’offre la programmation au travers d’ateliers ludiques comme la fabrication d’un petit robot. Des minis conférences sont également organisées sur les questions des enjeux de l’Intelligence Artificielle. Rdv à l’Espace Jeunes de 10h à 18h.

  • 16/10/18 | Festival de la BD d'Angoulême : changement de critères du Prix Goscinny

    Lire

    Depuis deux ans, le prix Goscinny récompense un jeune scénariste pour un album paru dans l’année, ou à un scénariste confirmé pour sa contribution à un album en particulier. En 2018, Jean Harambat avait obtenu le prix pour son album Opération Copperhead (Dargaud, 2017). Pour l'édition 2019, l'institut Goscinny et le FIBD changent la donne ; il pourra désormais également récompenser un scénariste pour l'ensemble de son oeuvre. Le nom du lauréat 2019 sera annoncé le mardi 20 novembre à Paris.

  • 16/10/18 | Les étudiants relèvent le « Defi Sang Limite »

    Lire

    Initié en 2004, le « Défi Sang Limite » revient à Bordeaux après 4 ans d’absence le 17 octobre. Il vise à mobiliser les étudiants en Médecine et en Pharmacie, et plus largement tous les étudiants du campus Carreire, pour recueillir un maximum de dons pour faire gagner sa ville. Objectif: 250 dons minimum. Pour accompagner ce mouvement, l’EFS proposera de nombreuses animations et faire de cette collecte un moment festif et convivial. Rdv à l’espace santé du campus Carreire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Anglet et Ansbach ont célébré ensemble le centenaire de Verdun

29/05/2016 | Les collégiens d'Endarra et ceux de la ville jumelle de Franconi ont effectué un voyage sur le front de cette ville symbole

Voyage à Verdun

Le spectacle qui s'offre en cette matinée le long de la Meuse fait entrer les 28 collégiens angloys d'Endarra et les 22 du Platen Gymnasium d'Ansbach dans le vif du sujet de ce voyage à l'unisson des villes jumelées, dans le cadre du centenaire de la bataille de Verdun qui dura 10 mois et fit 700 000 morts. Les élus des deux villes ont souhaité qu'ils se retrouvent après avoir travaillé en amont sur ce sujet. Si loin. Première étape après 17 heures de bus, 1100 kms, une route dessine des méandres dans la campagne verdoyante jalonnée de nombreux cimetières déployant une forêt de croix commémoratives.

Voilà le cimetière américain de Romagne-sous-Montfaucon. C'est le plus vaste de cette vallée de l'Argonne: 14 246 croix immaculées  sont disposées en carrés au flanc d'une douce colline, séparées par de vastes allées bordées de peupliers. « Regarde, c'est trop con, il est mort le 11 novembre 1918! », lance spontanément un collégien d'Endarra. Par petits groupes, ils découvrent des noms et des dates, des dates et des noms. Il y a même un Harry Potter du Missouri, mort aussi en 1918, qui attire leurs sourires. Des noms à consonance allemande, des juifs. Chaque heure, un carillon égrène l'hymne américain.
 Changement de décors quelques kilomètres plus loin au cimetière de Casenvoye. Dans ce lieu plus modeste, reposent 11083 Allemands, 1 Russe, 62 Autrichiens. Émotion et gravité pour Josef Pelzer, Christoph Harsch, et Carola Eigenberger, les profs allemands suivis des ados en rang ordonné -une caractéristique différentielle de leurs amis français - recherchent entre autres un compatriote de la périphérie d'Ansbach., Joseph Deininger Hornst. Christophe, le prof de français en profite pour évoquer une petite page d'histoire. En ce 23 septembre 1984 quand François Mitterrand et Helmut Khol se sont retrouvés dans ce cimetière au pied devant une plaque de bronze sur laquelle était inscrit le nom de l'oncle du chancelier. C'est le lendemain, au cimetière de Douaumont, que sera immortalisé le geste et symbolique fraternel des deux hommes d'Etat. Christoph le prof allemand de français s'agace. « J'ai constaté que sur tous les monuments qui évoquent cette rencontre, il manque systématiquement la cédille au C de François. »

"On est tous égaux devant la mort" remarque une jeune Allemande

La visite silencieuse se poursuit..Jusqu’à trois noms sur une croix sombre qui contraste avec celles de l'oncle Sam.. Parfois inscrit « umbekantet ». Inconnu.  « On est tous égaux devant la mort », remarque une jeune Allemande. Cette guerre aura été bien inutile.... » Une parenthèse ensuite au Centre mondial de la paix où les collégiens, pour une visite retraçant cette désastreuse bataille de Verdun qui dura dix mois d'enfer du 21 février au 19 décembre 1916 et fit 300 000 morts (163 000 poilus français et 143 000 allemands et...500 000 blessés. Avec un questionnaire sur leurs observations...
Le lendemain c'est retour sur le futur avec la visite des forts de Vaux et de Douaumont, sur terrain. "C'est quoi tous ces

Voyage à Verdun

 monts?" interroge l'un d'eux? "Le relief des milliers d'obus qui se sont abattus sur ces lieux ", répond un guide. Un autre remarque à l'entrée du fort, cette plaque à la gloire du pigeon Vaillant le dernier pigeon du fort pour communiquer sur le front qui fut lâché en 1916 pour apporter un message au commandant Raynal à Verdun. "Quoi des pigeons?"

Il est vrai qu'à l'heure d'internet, ce moyen de communication pour les Geek semble dater de l'antiquité....
A Vaux, comme à Douaumont, Allemands et Français "partageront" le calvaire de cette génération perdue, où jusque 3000 soldats se sont entassés dans des souterrains seulement éclairés à la bougie, sous le fracas des obus (22 000 en 22 heures à Vaux!) et les odeurs pestilentielles par manque d'hygiène et d'effluves de gaz mortel Le résultat de cette sale guerre sautera véritablement à la gueule des ados, en regardant tout le long de l'austère ossuaire, à travers de petites des milliers et des milliers d'ossements de soldats inconnus français et allemands. "Ils sont entassés comme des objets, ça

Fort de Vaux

fait mal lance un jeune Allemand. Du village il ne reste qu'une borne qui rappelle la mairie.......
Oui, un voyage dense en émotion et en visite, remarquablement élaboré par Lucile Labone, professeur documentaliste avec Marie Bobe, professeur d'histoire-géographie, Sandra Akkouche, professeur de mathématiques, responsable du club photo; Julie Minard, assistante d'éducation mais aussi pour le Lycée Platen-Gymnasium d’Ansbach : Josef Pelczer, professeur d'histoire et d'allemand; Christoph Harsch, professeur de français et anglais;  Carola Eigenberger, professeur de musique. "Je pense que c'est sur le terrain qu'ils ont vraiment compris la vie, le calvaire de ces soldats, commente Lucile. Leurs conditions de vie, leur combat sous 8000 bombes qui sont tombés sur le fort de Vaux et l'ossuaire de Doaumont."
Comme une leçon d'espoir. Les relations difficiles en raison de la différence de la langue qui se sont établies au début du séjour se sont effacées après trois jours. Le partage, cent ans après d'une page d'Histoire de chacun de leur pays La mort et la souffrance ne choisissaient pas leur uniforme dans ces tranchées. 

Le lendemain, c'était direction Strasbourg, une des capitales européennes. Mais c'est une autre histoire, bien plus contemporaine. Un aujourd'hui pour oublier les horreurs d'hier.

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
5399
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !