18/10/17 : La CGT appelle à nouveau à manifester en Dordogne contre les ordonnances Macron sur le droit du travail. Les rassemblements auront lieu ce jeudi 19, à 17 h à Périgueux (palais de justice), Bergerac (palais de justice) et Sarlat (place de la Grande-Rigaudi

18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | A Bergerac, la seule galerie d'art de la ville invite aux voyages

29/11/2015 | Il y a cinq ans, Bénédicte Giniaux ouvrait la seule galerie d'art de de Bergerac. Des expositions de grande qualité y sont régulièrement organisées.

La galerie d'art de Bénédicte Gigniaux fête ses 5 ans

Depuis vingt ans, Bénédicte Giniaux va à la rencontre d’artistes et organise de nombreuses expositions personnelles et collectives. C’est en 2010 qu’elle choisit de quitter l’Oise pour aller vivre à Bergerac et ouvrir la première galerie d’art de la cité de Cyrano dans le centre historique. Dans cette galerie, dominent rêve, poésie, tendresse, humour et témoignages, signés par des artistes engagés dans leur création, dont la réputation, pour certains, est internationale, Jusqu'au 13 décembre, une exposition collective inhabituelle autour de ses artistes permanents est à découvrir.

L'idée de créer une galerie d'art au coeur de Bergerac et d'y exposer régulièrement des artistes reconnus, parfois au délà des frontières, et engagés pour leur art, pouvait paraître un peu farfelue. Pourtant, c'est ce qu'a réalisé  avec succès il y a cinq ans, Bénédicte Giniaux. Sa galerie est située au coeur du centre historique, face au cloître des Récollets, qui abrite la maison des vins. Cette ancienne cavalière, passionnée d'arts, qui organise des expositions et des événements culturels depuis plus de vingt ans, a eu un véritable coup de foudre pour Bergerac. "J'ai eu un véritable coup de coeur pour la ville. Quant j'ai quitté l'Oise, j'avais pensé  m'installer à la Rochelle mais je n'ai pas aimé. Ici, il y a la douceur des bords de la Dordogne, un climat agréable, il y a un accueil, une gentillesse de la population. Bergerac est un lieu de rencontres permanentes. Certains disent qu'on s'y ennuie. Je ne le pense pas, bien au contraire. Ce lieu a quelque chose de magique, avec ses  vieilles pierres : j'ai pu créer ma galerie et mon lieu d'habitation."

Artistes reconnus Au départ, le pari de Bénédicte était osé. Mais forte de ses années d'expériences en organisation d'événements culturels et d'expositions, elle a tissé des relations de confiance avec des artistes reconnus dont certains ont une audience internationale. "Des artistes permanents qui m’accompagnent, sont principalement des peintres et sculpteurs avec qui je travaille depuis bien longtemps.  La confiance, c'est essentiel dans mon métier. Je les ai choisis pour leur personnalité et la qualité de leur travail. Une sélection qui s’est faite naturellement, avec le temps, et de manière évidemment subjective. L’identité d’une galerie se façonne par le choix des artistes exposés. L’art animalier est très présent avec le travail de certains, d’autres rendent davantage hommage aux humains par un regard poétique ou philosophique, par des témoignages de voyages, par la captation de scènes de vie insolites ou quotidiennes." 
Les artistes présents dans la galerie travaillent avec d’autres galeries en France ou à l’étranger. Et les Bergeracois apprécient leur chance d'avoir des oeuvres de qualité présentées dans leur ville. Ces artistes sont au nombre de dix -huit, ils étaient quinze à l'ouverture de la galerie. On peut citer le sculpteur Michel Wohlfahrt la sculptrice animalière Sophie Verger, le peintre Emmanuel Michel, qui par la justesse des regards et des attitudes, propose un nouveau voyage dans le quotidien des autres. Si les touristes, et les personnes de passage découvrent souvent ce lieu unique par hasard, ils sont d'abord surpris et très souvent séduits. Car la maîtresse des lieux peut vous parler de chaque artiste, présenter des oeuvres non exposées.  Chaque achat est  coup de cœur, aussitôt emporté, livré ou envoyé. Les expositions proposées sont en mouvement permanent, car une galerie doit vivre.

Bénédicte Giniaux a noué des partenariats locaux, notamment avec le château des Vigiers, à Monestier. Tous les deux ans, elle organise une exposition sculptures au jardin et les 16 chambres de luxe accueillent chacune une œuvre d’art d’un des artistes de la galerie.

Grand écart, à voir jusqu'au 13 décembrePour son dernier événement de l’année, la Galerie organise  jusqu'au 13 décembre une exposition collective inhabituelle autour de ses artistes permanents. « Grand Écart », tel est le fil conducteur retenu pour la sélection des œuvres présentées qui réunira exclusivement des tableaux et des sculptures de très petits ou de très grands formats. Parmi les œuvres majeures de l’exposition, sont accrochés sur les cimaises : des altotypes, grands et petits formats, sur l’architecture du photographe Alfons Alt ainsi que quelques très grandes huiles sur toile de Christine Bourcey et certains grands tableaux de l’artiste voyageur Emmanuel Michel, peintre et sculpteur. Au sol et sur les socles, se feront face de grandes sculptures en bois, métal et schiste, de Jean-Pierre Dall'Anèse et de grands personnages en grès de Michel Wohlfahrt. Ces sculptures seront entourées des animaux en raku de Joanna Hair ainsi que des grès et des bronzes animaliers de Sophie Verger. Cette exposition s'achève le dimanche 13 décembre par un café rencontres. 

Galerie Bénédicte Giniaux - 3, place du Dr Cayla - 24100 BERGERAC - 06 80 31 09 56

Plus d'infos : http://www.galeriebenedicteginiaux.fr/

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
18596
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !