Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/01/20 : L'élu EELV et adjoint PS à la mairie de Mérignac Gérard Chausset a annoncé son ralliement à la liste du maire sortant, Alain Anziani, dans la course aux municipales. Il entraîne avec lui une dizaine de personnes, dont des anciens EELV.

22/01/20 : Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Economie et des Finances, visitera deux sites industriels à Pessac jeudi 23 janvier avant de signer à Bordeaux le protocole d’accord « Territoires d’industrie » de la Région.

22/01/20 : Le maire de Bayonne et président de la Communauté territoriale Pays basque aux 158 communes Jean-René Etchegaray, 67 ans, avocat, a annoncé ce mardi, qu'il repartait pour un nouveau mandat municipal. Avec une nouvelle donne.

20/01/20 : Charente: La DDT organise une réunion d’information sur les aides animales de la PAC, en présence de l’ensemble des partenaires, ce mercredi à 10h à l'amphithéâtre de la communauté de communes Charente Limousine, rue fontaine des jardins à Confolens.

20/01/20 : La Rochelle se classe 3e du classement des villes et villages où il fait bon vivre par l'association éponyme, paru dans le JDD hier.

19/01/20 : La candidate socialiste aux municipales de Périgueux, Delphine Labails multiplie les soutiens nationaux : elle accueillera deux anciens ministres, Najat Vallaud Belkacem, le 22 janvier et l'ancien premier ministre Bernard Cazeneuve, le 8 février

17/01/20 : Le conseiller départemental PS Sébastien Saint-Pasteur a annoncé ce mercredi sa candidature aux prochaines municipales à Pessac, où il conduira la liste "Réinventons Pessac". La composition de sa liste est attendue pour février.

16/01/20 : Charente-Maritime: Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, chargé des Transports visitera l’entreprise STELIA-Aerospace à Rochefort ce vendredi à 15h.

16/01/20 : A partir du 27 janvier, l’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine centralise ses lignes téléphoniques pour proposer un numéro unique pour tous les départements : 09 69 37 00 33 afin de proposer "une réponse plus efficace et plus personnalisée

16/01/20 : Suite au courrier de réponse de la Garde des Sceaux, "courrier qui ne répond nullement aux attentes des avocats", le Conseil de l'Ordre de Bordeaux a décidé la reconduction de la grève avec un rassemblement le 17 janv à 10h30 devant la Cour d'Appel

16/01/20 : Angoulême: le festival international de la BD a dévoilé les 3 noms en lice pour le grand prix : Emmanuel Guibert, Catherine Meurisse et Chris Ware, suite au vote des professionnels organisé entre le 7 et le 12/01. Le lauréat sera connu le 29 janvier.

15/01/20 : 3 figures de la «photographie humaniste» dans la France de l’après-guerre (Robert Doisneau, Henri Cartier-Bresson et Willy Ronis) seront à l'honneur les 15/02, 21/03 et 4/04 à la médiathèque de Pessac dans le cadre d'un cycle de conférences sur la photo

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/01/20 | Municipales à Bordeaux : Philippe Poutou candidat

    Lire

    Le syndicaliste et ancien candidat (NPA) aux présidentielles Philippe Poutou a annoncé qu'il allait se présenter aux municipales à Bordeaux en mars prochain. Il prendra la tête de la liste "Bordeaux en Luttes". Le candidat a obtenu l'accord ce mardi du collectif citoyen Bordeaux Debout, soutenu par La France Insoumise et des militants NPA. L'écologie "populaire" sera le thème central de la campagne pour Bordeaux en Luttes. Philippe Poutou devrait présenter les propositions et l'essentiel de la liste dans les prochains jours.

  • 22/01/20 | Elevage bovins et carbone, au coeur des Rencontres de la viande bovine 64

    Lire

    La chambre d’agriculture des Pyrénées-Atlantiques organise les Rencontres de la viande bovine jeudi 23 janvier à St Palais. L'occasion pour les professionnels de se pencher sur "l'élevage bovin viande bas carbone : piège ou opportunité ?". Au menu notamment trois tables rondes: "L’élevage bas carbone : une utopie ?", "Quelle valorisation économique pour l’élevage allaitant bas carbone ?" et " Marché du carbone, mirage ou réalité ?". Infos et inscription: f.marque@pa.chambagri.fr

  • 22/01/20 | Bordeaux: Les métiers du transport et de la logistique pour tous

    Lire

    Ce 23 janvier de 10h à 12h30, la CCI de Bordeaux accueillera une rencontre entre les travailleurs handicapés et les emplois du secteur du transport et de la logistique. Ce sera l'occasion de présenter les secteurs qui recrutent et les opportunités de formations ouvertes aux publics en situation de handicap. Ils pourront aussi s'inspirer des témoignages d'employeurs et de salariés. De plus, grâce aux stands animés par l’Agefiph et ses partenaires, la centaine de participants pourront s'informer sur les parcours de formation.

  • 22/01/20 | Bordeaux : une motion pour soutenir la filière vins

    Lire

    Dans une note datant du 15 janvier, le président du Syndicat des Bordeaux et Bordeaux Supérieur Marc Médeville qualifiait les droits d'importation américains de 25% sur les vins français de "situation inadmissible". Ce lundi, la mairie de Bordeaux a annoncé que le maire soumettrait, lors du conseil municipal du 27 janvier, une motion de soutien au monde du vin et proposerait la mise en place "d’un groupe rassemblant les maires de communes concernées ou impactées par ces mesures américaines". Il en appelle également à l'État pour que ce dernier "soutienne le second poste excédentaire de sa balance commerciale".

  • 22/01/20 | Des acteurs régionaux de l'Edtech présents au Bett Show de Londres

    Lire

    Du 22 au 25 janvier, 11 acteurs néo-aquitains de l'Edtech (technologies de l'éducation) seront présents au salon Bett Show de Londres. C'est l'équivalent du CES de Las Vegas pour les professionnels de l'éducatif du numérique. Parmi eux, le SPN (réseau des professionnels du numérique et de l'image) y accompagne 3 start-up et 2 partenaires. Il y aura également 4 entreprises bordelaises, le CNED et Canopé. L'objectif, découvrir les dernières tendances sur le marché international de l'Edtech.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | À Civray (86), on vibre Au Fil du son

25/07/2019 | Sur les trois jours de la 16e édition du festival Au Fil du son de Civray (86), 22 artistes vont se produire et plus de 30 000 personnes sont attendues.

Les scènes du festival Au Fil du son vont accueillir 22 artistes sur trois jours

La 16e édition du festival Au Fil du son se déroule les 25-26-27 juillet à Civray dans la Vienne sur les bords de la Charente. Plus de 600 bénévoles s’affairent, depuis déjà une semaine, pour les préparatifs. Ils ont monté les deux scènes, les billetteries, les points restauration. Sur les trois jours de festival, plus de 30 000 personnes sont attendues. Bigflo & Oli, Suzane, Eddy de Pretto, Gaëtan Roussel, Roméo Elvis, Boulevard des airs, PLK, ce seront au total 22 artistes et groupes qui se produiront à Civray. Ambiance avant les premiers concerts. 

La ville de Civray n’est pas encore prise d’assaut, ce mercredi matin, veille du début du festival Au Fil du son. La population de la commune du sud de la Vienne est multipliée par dix durant l’événement. Cette année, c’est la 16e édition et là encore les têtes d’affiche sont renommées : Bigflo & Oli, Eddy de Pretto, Suzane, Gaëtan Roussel, Roméo Elvis, Boulevard des airs, Ska-P, PLK… De quoi attirer les foules. Au total, ils seront vingt-deux à se produire. Derrière tout ça l’association La Ch’mise verte (dont les membres fondateurs sont tous d’anciens élèves et amis du lycée André Theuriet de Civray). Hervé Bernardeau en est le co-président depuis 2014. Il vient de participer à l’élagage d’un chêne avec des bénévoles. C’est encore le temps des préparations en ce mercredi matin. L’une de ses inquiétudes : la météo du vendredi. Il est concentré sur les bulletins que lui affiche son téléphone. « La perturbation devrait passer à côté de nous » se réjouit-il. Le co-président essaye de tout anticiper dans cette machine bien huilée au budget d’un million et demi d’euros. 

Les 25-26-27 juillet se déroule la 16e édition du festival Au Fil du son à Civray

De nombreux bénévoles 

La veille du jour J, on monte encore des tivolis. Les barrières sont placées. Il faut même faire quelques réajustements. Côté scène, c’est l’heure des tests acoustiques. Les haut-parleurs vibrent, le son sort. C’est bien branché. Il faut aussi installer et régler les lumières. Tout sera prêt pour le jeudi soir. Il reste encore des buvettes à monter et la ticketterie à mettre en place. Sans oublier le camping. Il y en a deux ; un pour les camions et un autre pour les tentes (les deux sont gratuits).

Chez les bénévoles, ça s’active. La responsable, depuis cinq ans, c’est Marion Rodier. Tout le monde la connaît. Elle se charge d’accueillir les bénévoles, de faire les plannings. Elle les modifie lorsque certains veulent voir des concerts, elle explique. Sous sa coupe, il y a 620 personnes cette année. « Les plus jeunes ont 16 ans, précise l’étudiante en école d’orthophonie. Et nous n’avons pas d’âge limite ». Marion a baigné dans le festival. Elle y arrive une semaine avant le début des concerts et participe au démontage jusqu’à deux semaines après. « C’est comme une grosse colonie de vacances », résume-t-telle toute enjouée. 

À l’espace détente des bénévoles, deux jeunes lycéennes, Marika Minot et Aurélie Mercier, venues de Niort, de 16 et 18 ans, se reposent sur des canapés. « Nous avons tout d’abord été intéressées par les concerts. Puis nous avons vu qu’il y avait possibilité d’être bénévoles. Nous nous sommes donc inscrites », confie la jeune Marika. Pour l’instant, les deux copines se sont occupées de la plonge ou encore de coller des affiches. « Nous avons également rendu des services ponctuels dès qu’il y avait besoin d’un coup de main», précise Aurélie. Durant le festival, elles s’occuperont de la circulation, de renseigner et d’aiguiller les automobilistes pour qu’ils se garent au mieux et ainsi éviter les bouchons. Le soir, elles pourront donc profiter des concerts sur leur temps libre. Ces deux jeunes bénévoles ont d'ores et déjà prévu de revenir l’an prochain.

Au Fil du son ouvre ses portes le soir à partir de 18h00. Le reste de la journée, les festivaliers peuvent profiter du « off » du festival. Le jeudi, il sera exclusivement consacré aux enfants avec l’accueil de centres aérés. Ils pourront profiter des structures gonflables, participeront à la fresque, créeront des instruments de musique, des jeux leur seront mis à disposition également et ils découvriront des machines de DJ. Vendredi et samedi de 10 à 18 heures seront proposées des animations et musiques pour animer les à-côtés du festival avant que les artistes entrent sur scène. Il y aura également un marché, des tournois sportifs et un espace bien-être. 

C’est presque complet 

Niveau guichet. Le vendredi affiche déjà quasiment complet. « Nous attendons entre 11 000 et 11 500 personnes ce jour-là », précise Hervé Bernardeau. Pour le jeudi et le samedi, 9 000 festivaliers sont prévus. Le mieux est de prendre ses précautions en achetant son pass sur le site Internet du festival. Puis, pour la monnaie, elle est dématérialisée avec le désormais célèbre Piou Cash. Un compte est crédité sur un bracelet qui est rechargeable via une application ou sur le site du festival. Ce dispositif permet de gagner du temps. Au Fil du son, commence donc ce jeudi 25 juillet à Civray. Et quand on demande à Hervé Bernardeau de nous qualifier cet événement, il le définie par les termes : "Intergénérationnel, éclectique, bucolique". En résumé, un festival pour tous donc, dans un cadre bucolique où les groupes et artistes parlent à tous les publics. Rendez-vous donc sur les bords de la Charente, à Civray, pour ce festival qui est le plus important du territoire du Poitou-Charentes derrière les Francofolies. 

Programme : 

Jeudi 25 juillet

> Vilain Coeur (19h-20h)
> Barry Moore (20h-21h)
> Eddy de Pretto (21h-22h)
> Suzane (22h-22h45)
> Bigflo & Oli (22h45-00h15)
> O’Sisters (0h15-1h15)

 

Vendredi 26 juillet

> Peter Harper & The Last 3 (18h40-19h30)
> Gaëtan Roussel (19H30-20h30)
> I me mine (20h30-21h20)
> Boulevard des airs (21h20-22h30)
> Gringe (22h30-23h25)
> Roméo Elvis (23h25-00h35)
> Hilight Tribe (00h35-1h30)
> Vladimir Cauchemar (1h30-2h30)

 

Samedi 27 juillet 

> Max Livio (18h35-19h25)
> Goran Bregović (19h25-20h25)
> Loud (20h25-21h15)
> PLK (21h15-22h15
> Manudigital (22h15-23h15)
> Ska-P (23h15-00h35)
> Rakoon (00h35-1h30)
> Fant4strik (1h30-2h30)

 

Plus d’infos sur le site du festival

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr et Au Fil du son

Partager sur Facebook
Vu par vous
4527
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !