18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | A Montignac, les oeuvres de Lascaux IV prennent vie

20/03/2014 | L' Atelier des fac-similés du Périgord s'est vu confié la réalisation de Lascaux IV, la reproduction la plus complète de la célèbre grotte.

Les oeuvres du futur Lascaux IV sont en cours de réalisation à l'Atelier des fac-similés du Périgord

La construction du futur Centre international d'art pariétal de Montignac, plus connu sous le nom de Lascaux IV, débutera dans quelques semaines, après la pose de la première pierre programmée le 24 avril, en présence du ministre de la Culture Aurélie Filippetti. Pour l'Atelier des fac-similés du Périgord, ce projet est une réalité. Cela fait plusieurs mois déjà, qu'une équipe de 26 personnes, composée de peintres, sculpteurs, mouleurs, serruriers, de plasticiens hautement qualifiés, s'attèlent à la fabrication des répliques des parois de la célèbre grotte. Le chantier est titanesque.

Dans le bureau de Francis Ringenbach, responsable artistique et de la production de l'Atelier des fac-similés du Périgord, Lascaux IV, n'est pas qu'un simple projet. C'est une réalité. Derrière lui, un gigantesque planning indique au jour le jour les différentes étapes de la réalisation du futur centre international d'art pariétal. La construction du bâtiment doit débuter au mois de mai. La date d'ouverture au public indiquée sur le document est le 1er juillet 2016.
Lascaux IV présentera au public du monde entier le fac-similé complet de la célèbre grotte. Son coût est de 50 millions d'euros hors taxe. A ce montant, il faut ajouter les 7 millions d'euros d'aménagements extérieurs dont la réalisation des parkings et cheminements. Le Conseil général de la Dordogne et la Région Aquitaine apportent 16,6 millions d'euros chacun. La contribution de l'Etat s'élève à 4 millions d'euros. L'Europe au titre des grands projets abondera à hauteur de 12 millions d'euros; le futur exploitant, désigné en juin,  devra apporter pour sa part deux millions d'euros.

800 mètres carrés à créer"C'est un très gros chantier de près de 800 métres carrés à réaliser dont 575  mètres carrés pour la réplique de la grotte. Le temps nous est compté. Nous avons dû recruter. Notre effectif atteint aujourd'hui 26 personnes," précise Francis Ringenbach. Pour moitié, le personnel vient du département. Il regroupe des peintres, des spécialistes de la restauration, des plasticiens, des résineurs, tous hautement qualifiés et très fiers de travailler sur Lascaux IV. 
Depuis plus de vingt ans, l'Atelier dont le Conseil général de la Dordogne est l'actionnaire majoritaire, a acquis un savoir- faire exceptionnel dans ce domaine très particulier. L'entreprise a réalisé la reproduction de cinq parois avec fresques majeures soit 120 m2 de la grotte de Lascaux pour l'exposition internationale, a contribué à la restauration de Lascaux II, site le plus fréquenté de Dordogne avec 250 000 visiteurs. Il était donc logique que le Conseil général, maître d'oeuvre, et le Conseil régional confient à ces artistes la réalisation du centre international d'art pariétal. Cela devrait rapporter à la société environ cinq millions d'euros. 

Les oeuvres du futur Lascaux IV sont en cours de réalisation à l'Atelier des fac-similés du Périgord

Le diverticule axial en cours"Nous devons réaliser un total de 21 panneaux. Ils représenteront la salle des taureaux, le diverticule axial, le Passage, la Nef, la Rotonde et le Puits. Actuellement, l'ensemble des éléments du diverticul axial est en cours de réalisation.  Nous avons encore trois mois de chantier sur cette partie. Certains éléments sont terminés. Nous devons aussi réaliser des doubles destinés à orner les futures salles d'activité," précise Francis Ringenbach. Dans la grotte d'origine, le diverticule axial se présente comme un conduit d'une trentaine de mètres. Les figures se répartissent sur les deux parois. Le panneau du grand taureau noir, ou encore la vache rouge à clairette est  déjà saisissante de vérité. Chaque étape donne lieu à une validation par un  comité d'experts

"Nous avions mis quatre ans, pour réaliser les éléments de l'exposition internationale, il nous reste moins de deux ans pour achever le fac similé complet. Heureusement, l'expérience acquise nous permet d'aller plus vite et nous avons "industrialisé" certaines tâches même s'il est difficile d'utiliser ce terme dans le domaine artistique. Notre technique s'est affinée avec une précision qui atteint  actuellement le dixième de millimètres," ajoute Francis Ringenbach. Les créateurs de Lascaux IV travaillent sur des derniers relevés laser commandés par l'Etat, ceux de 2013, qui apportent un maximum de précision. 

L'alliance de la haute technologie et de l'artLe point de départ d'un fac-similé est la réalisation d'une matrice en polystyrène. Ces moules sont désormais réalisés par fraisage numérique par  l'entreprise Formes et volume, située dans la région d'Aytré en Charente-maritime. Ensuite, le personnel procède au modelage des détails du relief, imprime chaque aspérité, chaque rugosité. On y coule ensuite le moule en élastomère. On y dépose ensuite un voile de pierre, procédé unique et breveté,  semblable à la roche par sa couleur, sa texture. Il s'agit d'un mélange de résines et de poudre minéral.  C'est sur ce "voile" que reposeront les oeuvres des plasticiens et sculpteurs de l'Atelier redonnant ainsi vie au travail de leurs ancêtres vieux de 17 000 ans. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
5316
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !