Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/06/21 : Météo France vient de placer le département de la Gironde en vigilance ORANGE pour les risques d’orages et de pluie-inondation. Cette alerte est valable à partir de ce jour 16h00 jusqu’à vendredi 00h00.

17/06/21 : La kayakiste périgourdine Manon Hostens est qualifiée pour les Jeux Olympiques de Tokyo cet été sur trois bateaux, K4, K2 et K1. Les épreuves se dérouleront entre le 3 et le 8 août.

14/06/21 : La 65ème édition du Concours de Bordeaux s’est tenue du lundi 31 mai au mercredi 9 juin. 1 084 médailles ont été attribuées sur les 3 565 vins candidats soit 30,4%: 432 médailles d’Or, 454 médailles d’Argent et 198 médailles de Bronze. + d'info

10/06/21 : Au mois de mai, 334 projets en Nouvelle-Aquitaine ont été sélectionnés pour bénéficier de fonds européens pour un montant global de 56.2 millions d'euros. Parmi eux, 231 projets sont dans le cadre des programmes européens de développement rural.

09/06/21 : Dans le cadre du Mois des fiertés, le Département de la Gironde et les partenaires associatifs proposent des actions d'information et de dépistages gratuits du Sida (résultats en 30 min) samedi 12 Juin 2021, de 11h à 18h Placette Munich.

09/06/21 : Le CHU de Bordeaux lance sa plateforme de don en ligne sur le site don.chu-bordeaux.fr. Accessible à tous (particuliers, entreprises, associations) il permet de faire un don en ligne, au profit du CHU de Bordeaux, de manière totalement sécurisée. + d'info

31/05/21 : En Dordogne, l’ex-militaire recherché par les forces de l’ordre a été arrêté ce lundi. Il est blessé par balles. Il était recherché depuis dimanche après avoir tiré sur des gendarmes appelés pour des violences familiales à Lardin-Saint-Lazare (24).

28/05/21 : Le Conseil régional indique que les inscriptions aux transports scolaires pour la rentrée 2021-2022 s'ouvrent au 1er juin. L’inscription et le paiement peuvent être directement réalisés en ligne.+ d'info

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/06/21 | Mérignac : dimanche dernier jour de vote pour le budget participatif !

    Lire

    Dans le cadre de son budget participatif, la Ville Mérignac (33)consacre une enveloppe de 350 000 euros pour réaliser les projets qui auront reçu le maximum de votes en ligne. Dans ce cadre, 51 projets aux thématiques diverses ont été proposés par les Mérignacais : éducation, environnement, numérique, jeunesse, culture, patrimoine, cadre de vie, mobilités... A ce jour près de 6000 votes ont été enregistrés sur le site dédié, pour ceux qui n'auraient pas encore voter, il ne reste plus que 4 jours pour découvrir et voter pour vos projets préférés! Rdv sur budgetparticipatif.merignac.com

  • 17/06/21 | Corrèze : Des Tiny House au Castang

    Lire

    Suite à la reprise de Tiny Eco.Rrèze, les nouveaux repreneurs souhaitent développer une nouvelle activité : la construction et la vente de tiny house, les mini-maisons roulantes fabriqués uniquement avec des produits locaux. Au coeur de ce projet, l’approche écologique avec des toilettes sèches, un traitement des eaux grises par phytoépuration notamment. Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir ce projet à hauteur de 8 000 €.

  • 17/06/21 | Creuse : Une médiathèque à Boussac

    Lire

    La Communauté de communes Creuse-Confluence souhaite réunir à Boussac, dans le bâtiment de La Poste, différents services pour la population, les touristes et les entreprises. La bâtiment va donc être réhabilité afin d’accueillir une médiathèque, un espace de travail partagé, un bureau d’information touristique ainsi qu’une Maison des services au public.

  • 16/06/21 | Limoges : un marché Pain, Bière et Fromage !

    Lire

    Les 18 et 19 juin, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat et la Chambre d’Agriculture de la Haute-Vienne organise la 6ème édition du marché « 100 % Artisans & Producteurs locaux ». Une vingtaine d’artisans, d’exposants et de producteurs fêteront l’arrivée de l’été avec les productions locales et artisanales. Galétous et tartines de fromages, bagels de saumons, limonades, sirops, crêpes… seront à déguster grâce à des mange-debout et tables mises à disposition sur le parvis de la cathédrale. A l'honneur particulièrement les artisans brasseurs, boulangers et affineurs de fromages.

  • 16/06/21 | « Bees for Life » lutte contre les frelons asiatiques

    Lire

    Dans les Landes, le projet « Bees for Life », porté par la société de conseil de Lionel Willaert, développe une solution globale pour lutter contre les frelons asiatiques notamment en cartographiant les nids sur le territoire. Aujourd’hui, le projet de R&D vise à actualiser la solution logicielle avec les données collectées en 2019-2020 et à réaliser de nouvelles captations en 2021. Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé d’accompagner ce projet à hauteur de 53 000 €.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | À Poitiers, Covid oblige, The Beggar’s Ensemble donne un concert en vidéo

09/02/2021 | The Beggar's Ensemble a décidé d'enregistrer en vidéo, malgré l'annulation du concert en public en pleine crise Covid. Gin Craze. Un récital de musique baroque anglaise.

The Beggar's Ensemble a décidé d'enregistrer son concert de musique baroque à l'auditorium Saint-Germain du Conservatoire de Grand Poitiers

Faute de pouvoir donner leur concert dans la cadre de la saison Prima la Musica du conservatoire de Grand Poitiers, le 2 février dernier, The Beggar’s Ensemble a décidé de capter - évidemment sans public - le récital programmé. Gin Craze, c’est son nom, propose une découverte de morceaux de musique baroque composés par des Anglais dans la première moitié du XVIIIe siècle. Une façon originale de maintenir un accès à la culture dans cette période bousculée par la Covid. Ce concert sera diffusé sur la chaîne YouTube de l’ensemble d’ici la fin du mois de février.

À l’auditorium Saint-Germain de Poitiers, on pourrait penser au premier regard que la scène revit. Ce mardi 2 février est un jour de concert pas ordinaire. Trois musiciens du The Beggar’s Ensemble offrent un récital. Face à eux - situation sanitaire oblige - aucun public. Si Augustin Lusson au violon baroque, Daria Zemele au clavecin et Matthieu Lusson à la viole de Gambe se produisent en « live », c’est pour capter une vidéo de musique ancienne et faire découvrir des compositeurs anglais du XVIIIe siècle. Une captation en deux actes pour assurer les prises et multiplier les fameux plans de coupe.
 
Proposer quelque chose malgré tout
Initialement, The Beggar’s Ensemble - en effectif réduit, ils auraient dû être six sur scène pour le concert - était programmé ce mardi 2 février à 20h30 dans le cadre de la saison Prima la Musica du conservatoire de Grand Poitiers. Une saison, semble-t-il, un peu compromise. « Nous n’avons pu organiser que le concert d’ouverture de la saison en octobre dernier (NDLR l’hommage à Beethoven par Alan Kenneth et le quatuor Hermione). Après, nous avons dû annuler toutes les dates programmées, certains concerts étaient à l’affiche pour la saison 2020… », explique Francine Jacquet, en charge de la programmation culturelle et de la communication écrite au conservatoire de Poitiers. Finalement lorsqu’Augustin Lusson leur a proposé une alternative au concert en public, le conservatoire a immédiatement accepté. « Nous nous sommes demandés ce que nous pouvions faire malgré le contexte sanitaire. Il fallait profiter de l’auditorium pour proposer quelque chose ». Il a donc réuni autour de lui des personnes avec qui il a « l’habitude de travailler », un ingénieur du son et un vidéaste, pour capter le concert.


Pour cet enregistrement vidéo, ce sera exactement le même programme que le concert. C’est-à-dire un récital nommé Gin Craze, en français dans le texte, la « folie du gin ». Il s’agit du nom d’un alcool devenu populaire auprès de la classe ouvrière britannique, et plus particulièrement londonienne entre 1688 et les années 1750. Ivresse et criminalité se sont développées à ce moment là... et finalement ce fut une période assez prolifique pour les compositeurs de musique baroque. Augustin Lusson a choisi de ressortir des archives des partitions souvent méconnues : « Nous avons travaillé sur les partitions que nous avions trouvées. Nous sommes parfois tombés dessus par hasard, reconnaît-il. Certains morceaux n’ont jamais été édités et d’autres sont souvent méconnus. Nous avons choisi de donner une vision hors cadre de ce répertoire baroque. »
 

Caméras et prise de son, il a fallu une journée entière et deux prises pour enregistrer le concert.

« Une période peu travaillée par les musiciens »
L’idée est de proposer un panorama du style anglais de l’époque. « Nous avons concocté un programme de cinq compositeurs vivant à Londres au XVIIIe siècle. Leurs œuvres sont peu jouées. Trois seront adaptées et enregistrées pour la première fois, confie Augustin Lusson avec passion. Le grand public connaît bien Henry Purcell (compositeur anglais du XVIIe siècle), moins les compositeurs du siècle suivant qui se sont inspirés des Italiens, mais avec leur identité propre. » The Beggar’s Ensemble permet de découvrir les Anglais, Richard Jones et Michael Christian Festing, l’Irlandais William Viner, ou encore les Italiens Claudio Roieri et Francesco Geminiani qui vivaient à Londres à l’époque. « Cette période-là est peu travaillée par les musiciens. Pourtant c’est une bonne musique », commente le jeune violoniste baroque.
 
Autour de ce concert, des événements étaient prévus, mais ils ont évidemment dû être annulés. Une conférence sur l’histoire de la facture du violon par Jean-Jacques Debaumarché (luthier) et Claire Berget (archetière) ou encore une scène ouverte autour du répertoire anglais réalisée par les élèves instrumentistes du conservatoire. Seuls les ateliers ont pu être maintenus avec les élèves du département musiques anciennes. Celui de Daria Zemele sur la musique de chambre autour du répertoire anglais et celui d’Augustin Lusson sur la technique du violon au XVIIIe siècle en Europe.
 
« Entre le concert et le studio »
Augustin Lusson a conscience du privilège de pouvoir se produire sur scène, mais visiblement il n’est pas entièrement satisfait. « Cet enregistrement se situe quelque part entre le concert et le studio. Pour nous, le plus important est d’avoir un échange avec les spectateurs. On recherche un peu l’énergie du live… On a hâte de pouvoir rejouer en public. » Puis, il le reconnaît, ça change aussi des répétitions à la maison. La pause est déjà terminée, il reprend le tournage en famille avec sa compagne Daria (c’est eux qui ont créé l’ensemble) et son père Matthieu. Une fois l’enregistrement achevé, il y a du montage à effectuer. « Le temps de tout remettre d’aplomb, le concert d’une heure devrait « sortir » la dernière semaine de février », promet-il. Il sera disponible sur la chaîne YouTube de The Beggar’s Ensemble et, il l’espère, sur le site Internet de Grand Poitiers.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5457
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !