Devenez actionnaire d'aqui.fr

12/01/22 : Ce 12 janvier, le centre de vaccination de Pau ouvre 2 lignes de vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans. Soit une capacité de 60 rendez-vous pédiatriques journaliers. La présence d'un des 2 parents est obligatoire pour répondre au questionnaire médica+ d'info

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge crues depuis hier. Les tronçons du Gave d'Oloron, Gave de Pau Béarnais ou encore du Saison risquent de vivre ce lundi des crues comparables voire supérieures à celles, record, de décembre 2021.

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge pluies et inondations depuis hier. Entre dimanche et lundi, on attend des cumuls de 50 à 80 mm en plaine, 100 à 130 mm sur les premiers contreforts, vallées et piémont, 150 à 250 mm en montagne.

07/01/22 : Football: le Bergerac Périgord Football club, dernier club aquitain en lice, devra se délocaliser pour recevoir l’AS Saint-Étienne en 8es de finale de la Coupe de France. Le match aura lieu au stade Francis-Rongiéras de Périgueux, le 30 janvier.

06/01/22 : START-UP : Les acteurs technologiques et innovants de Nouvelle-Aquitaine ont levé plus de 280 millions d'euros en 2021. Un record historique confirmé au 4ème trimestre avec 11 opérations et un peu plus de 28M€ levés.

06/01/22 : Le musée des Beaux-Arts de Libourne annonce une bonne nouvelle en ce début d'année : l'exposition "Toulouse-Lautrec, la naissance d’un artiste" qui aurait du s'achever au 9 janvier, joue les prolongation jusqu’au 16 janvier 2022 ! A voir!+ d'info

06/01/22 : Pyrénées-Atlantiques - Céline Dumerc, manager générale et ancienne capitaine de l’équipe de France féminine de basket vient d'être nommée Chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur au titre de la promotion civile du 1er janvier 2022.

02/01/22 : Coupe de France : Bergerac est en huitièmes de finales de Coupe de France de football. Les Bergeracois ont remporté leur match face à Créteil aux tirs au but (5 à 4). Au tour précédent, ils avaient battu Metz pensionnaire de ligue 1 aux tirs au but.

20/12/21 : En concertation avec les Maires, la préfète de Gironde rend obligatoire le port du masque dans les centres-villes des communes touristiques d’Arcachon et de Saint-Emilion durant les vacances scolaires de Noël, tous les jours de 12H00 à 19H00.

16/12/21 : Suite aux intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques et les Landes, Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine, se rend ce jeudi à Laruns, puis à Peyrehorade et Hastingues pour rencontrer les acteurs locaux, exprimer le soutien de la Région.

10/12/21 : Alors que l'alerte ROUGE vigilance crues et inondations est en cours à Bayonne, l’autoroute A63 est coupée entre les sorties 6 de Bayonne Nord et 5 de Bayonne Sud vers Espagne, et entre les sorties 5 Bayonne Sud et 7 d’Ondres, dans l'autre sens.

09/12/21 : Le département des Pyrénées-Atlantiques est placé en vigilance météo ORANGE pluie-inondation, à compter de ce jeudi 9 décembre 2021 à 15h00 jusqu’au vendredi 10 décembre 2021 à 10h00 au moins. La préfecture appelle à la vigilance.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/01/22 | Brive lit la nuit !

    Lire

    Le 22 janvier de 17h à 22h, la médiathèque de Brive participe aux Nuits de la lecture sur le thème « Aimons toujours ! Aimons encore ! ». Au cours de cette nuit, les enfants dès 3 ans pourront participer à un atelier autour de la découverte des émotions, des quizz, un blind test musical mais aussi assister au spectacle « La potion de Pétram ». Ce conte médiéval-fantastique mêle théâtre et magie.

  • 17/01/22 | Marquage routier photoluminescent : le Département des Landes demande l’avis des usagers

    Lire

    Depuis le 13 octobre 2021, un dispositif de marquage routier photoluminescent est installé sur la route départementale 29, entre Dax et Saint-Pandelon, afin d’être expérimenté. Pour évaluer au mieux ce marquage à la fois sécuritaire et éco-durable, le Département des Landes a publié un questionnaire à l’attention des usagers, disponible du 10 janvier au 4 février sur landes.fr.

  • 15/01/22 | H5N1 : L'épizootie se poursuit dans les Landes

    Lire

    L’influenza aviaire hautement pathogène de type H5N1 continue de progresser à partir de foyers apparus dans la commune de Malaussanne (64) puis Mant (40). Au 14 janvier, 110 foyers ont été confirmés H5N1 et 33 suspicions d’influenza aviaire sont en attente de confirmation de leur caractère hautement pathogène par le Laboratoire National de Référence. À ce jour, près de 170 000 volailles et 115 000 palmipèdes ont été abattus au sein des exploitations, auxquels il faut ajouter 260 000 palmipèdes et 60 000 volailles euthanasiés au titre du dépeuplement préventif.

  • 14/01/22 | Dès le printemps, destinations soleil depuis Limoges

    Lire

    A partir du 27 mars et jusqu'au 26 octobre, Ryanair va desservir au départ de l'Aéroport de Limoges les mercredis et dimanches Marrakech. En outre, l'Aéroport va proposer 2 vols par semaine à destination d'Ajaccio entre avril et octobre avec la compagnie Volotéa. Les billets pour ces destinations sont d'ores et déjà disponibles sur le site des compagnies.

  • 14/01/22 | Une nouvelle exposition au Musée d’Ethnographie de l’université de Bordeaux

    Lire

    À partir du 17 janvier, et jusqu'en mai 2023, « la Fabrique des Innovations, les coulisses de la recherche en santé » ouvre ses portes au sein du MEB, rue Élie Gintrac à Bordeaux. L’exposition se consacre aux mécanismes amenant à l’émergence des innovations médicales expliqués grâce à des vidéos, des objets scientifiques, des intervenants, des exemples concrets, des ouvrages et un jeu géant. Du lundi au jeudi de 14h à 18h et le vendredi de 10h à 12h. Renseignements et réservation : 05.57.57.31.61.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | À Poitiers, Covid oblige, The Beggar’s Ensemble donne un concert en vidéo

09/02/2021 | The Beggar's Ensemble a décidé d'enregistrer en vidéo, malgré l'annulation du concert en public en pleine crise Covid. Gin Craze. Un récital de musique baroque anglaise.

1

Faute de pouvoir donner leur concert dans la cadre de la saison Prima la Musica du conservatoire de Grand Poitiers, le 2 février dernier, The Beggar’s Ensemble a décidé de capter - évidemment sans public - le récital programmé. Gin Craze, c’est son nom, propose une découverte de morceaux de musique baroque composés par des Anglais dans la première moitié du XVIIIe siècle. Une façon originale de maintenir un accès à la culture dans cette période bousculée par la Covid. Ce concert sera diffusé sur la chaîne YouTube de l’ensemble d’ici la fin du mois de février.

À l’auditorium Saint-Germain de Poitiers, on pourrait penser au premier regard que la scène revit. Ce mardi 2 février est un jour de concert pas ordinaire. Trois musiciens du The Beggar’s Ensemble offrent un récital. Face à eux - situation sanitaire oblige - aucun public. Si Augustin Lusson au violon baroque, Daria Zemele au clavecin et Matthieu Lusson à la viole de Gambe se produisent en « live », c’est pour capter une vidéo de musique ancienne et faire découvrir des compositeurs anglais du XVIIIe siècle. Une captation en deux actes pour assurer les prises et multiplier les fameux plans de coupe.
 
Proposer quelque chose malgré tout
Initialement, The Beggar’s Ensemble - en effectif réduit, ils auraient dû être six sur scène pour le concert - était programmé ce mardi 2 février à 20h30 dans le cadre de la saison Prima la Musica du conservatoire de Grand Poitiers. Une saison, semble-t-il, un peu compromise. « Nous n’avons pu organiser que le concert d’ouverture de la saison en octobre dernier (NDLR l’hommage à Beethoven par Alan Kenneth et le quatuor Hermione). Après, nous avons dû annuler toutes les dates programmées, certains concerts étaient à l’affiche pour la saison 2020… », explique Francine Jacquet, en charge de la programmation culturelle et de la communication écrite au conservatoire de Poitiers. Finalement lorsqu’Augustin Lusson leur a proposé une alternative au concert en public, le conservatoire a immédiatement accepté. « Nous nous sommes demandés ce que nous pouvions faire malgré le contexte sanitaire. Il fallait profiter de l’auditorium pour proposer quelque chose ». Il a donc réuni autour de lui des personnes avec qui il a « l’habitude de travailler », un ingénieur du son et un vidéaste, pour capter le concert.


Pour cet enregistrement vidéo, ce sera exactement le même programme que le concert. C’est-à-dire un récital nommé Gin Craze, en français dans le texte, la « folie du gin ». Il s’agit du nom d’un alcool devenu populaire auprès de la classe ouvrière britannique, et plus particulièrement londonienne entre 1688 et les années 1750. Ivresse et criminalité se sont développées à ce moment là... et finalement ce fut une période assez prolifique pour les compositeurs de musique baroque. Augustin Lusson a choisi de ressortir des archives des partitions souvent méconnues : « Nous avons travaillé sur les partitions que nous avions trouvées. Nous sommes parfois tombés dessus par hasard, reconnaît-il. Certains morceaux n’ont jamais été édités et d’autres sont souvent méconnus. Nous avons choisi de donner une vision hors cadre de ce répertoire baroque. »
 

Caméras et prise de son, il a fallu une journée entière et deux prises pour enregistrer le concert.

« Une période peu travaillée par les musiciens »
L’idée est de proposer un panorama du style anglais de l’époque. « Nous avons concocté un programme de cinq compositeurs vivant à Londres au XVIIIe siècle. Leurs œuvres sont peu jouées. Trois seront adaptées et enregistrées pour la première fois, confie Augustin Lusson avec passion. Le grand public connaît bien Henry Purcell (compositeur anglais du XVIIe siècle), moins les compositeurs du siècle suivant qui se sont inspirés des Italiens, mais avec leur identité propre. » The Beggar’s Ensemble permet de découvrir les Anglais, Richard Jones et Michael Christian Festing, l’Irlandais William Viner, ou encore les Italiens Claudio Roieri et Francesco Geminiani qui vivaient à Londres à l’époque. « Cette période-là est peu travaillée par les musiciens. Pourtant c’est une bonne musique », commente le jeune violoniste baroque.
 
Autour de ce concert, des événements étaient prévus, mais ils ont évidemment dû être annulés. Une conférence sur l’histoire de la facture du violon par Jean-Jacques Debaumarché (luthier) et Claire Berget (archetière) ou encore une scène ouverte autour du répertoire anglais réalisée par les élèves instrumentistes du conservatoire. Seuls les ateliers ont pu être maintenus avec les élèves du département musiques anciennes. Celui de Daria Zemele sur la musique de chambre autour du répertoire anglais et celui d’Augustin Lusson sur la technique du violon au XVIIIe siècle en Europe.
 
« Entre le concert et le studio »
Augustin Lusson a conscience du privilège de pouvoir se produire sur scène, mais visiblement il n’est pas entièrement satisfait. « Cet enregistrement se situe quelque part entre le concert et le studio. Pour nous, le plus important est d’avoir un échange avec les spectateurs. On recherche un peu l’énergie du live… On a hâte de pouvoir rejouer en public. » Puis, il le reconnaît, ça change aussi des répétitions à la maison. La pause est déjà terminée, il reprend le tournage en famille avec sa compagne Daria (c’est eux qui ont créé l’ensemble) et son père Matthieu. Une fois l’enregistrement achevé, il y a du montage à effectuer. « Le temps de tout remettre d’aplomb, le concert d’une heure devrait « sortir » la dernière semaine de février », promet-il. Il sera disponible sur la chaîne YouTube de The Beggar’s Ensemble et, il l’espère, sur le site Internet de Grand Poitiers.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
9174
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !